Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment : -21%
SSD interne 2.5″ Crucial BX500 – 480Go
Voir le deal
33.71 €

[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères

Aller en bas

Quel est votre avis sur ce recueil de pensées ?

[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Vote_lcap0%[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Vote_lcap0%[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Vote_lcap100%[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Vote_lcap0%[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Vote_lcap0%[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Vote_lcap0%[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 
 

[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères Empty [La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères

Message par elea2020 Lun 16 Mai 2022 - 10:56

Les Caractères
Jean de La Bruyère
1688
328 pages
Bookking International Paris - 1993
ISBN : 287714-156-X

[La Bruyère, Jean (de)] Les Caractères 51degq11

Présentation de l'éditeur :
Les Caractères, de La Bruyère (1645-1696) sont une œuvre à part dans la littérature française. Portraits, souvent acides, de contemporains du Grand Siècle, ils restent, par leur profondeur psychologique, toujours d'actualité, trois cents ans plus tard. Écrits par un moraliste représentatif du classicisme, ils ont, par la richesse de la langue et l'habileté du style, inspiré nombre d'écrivains du XVIIIe et du XIXe siècles, faisant de ce conservateur un précurseur, de cet homme sévère et pessimiste un maître du portrait et de l'ironie.

Mon avis :
J'ai enfin exhumé de ma Pile à Lire cet ouvrage que je possédais depuis mes années d'étudiante, que j'ai commencé plusieurs fois, et n'ai jamais réussi jusqu'à maintenant à lire intégralement. Je me disais que c'était le type de livre à feuilleter régulièrement, non à lire du début à la fin... Sauf qu'à procéder ainsi, on ne peut pas bien le connaître, car l'organisation générale a un sens ; c'est plutôt dans la relecture qu'on peut grappiller là où l'on a envie.

Le livre se compose de 16 chapitres, que j'ai diversement appréciés (ce qui explique la note de 4/5, qui n'est pas une appréciation sur la qualité de l'ouvrage, mais sur l'intérêt, forcément subjectif, que j'y ai porté). J'ai trouvé plus de plaisir à lire les chapitres généraux, que je qualifierais de "philosophiques", sur l'homme, pris individuellement ou en société, que ceux qui présentaient des sujets plus datés, comme "de la chaire" ou "des esprits forts".

Jean de La Bruyère ayant passé presque 20 ans sur la réédition constante de son livre, il a eu le temps d'ajouter et de remodeler des chapitres ou des entrées ; on trouve dans ce livre à la fois ce qu'il appelle des Caractères, c'est-à-dire des portraits de personnes représentant des "types", comme le Courtisan, le fat, le faux dévot, etc... Il leur donne un nom d'inspiration grecque ou latine, puisqu'il se réclame de l'influence des Anciens - on retrouvera la fameuse querelle des Anciens et des Modernes, mais il m'a bien semblé qu'il ne prenait pas vraiment parti, dans le sens où certaines œuvres antiques sont, selon lui, intemporelles, mais aussi dans  le sens où il se moque des érudits de son époque qui ennuient le monde avec leurs ouvrages compliqués en langue grecque. On reconnaît bien l'auteur classique qui fait primer avant tout la simplicité, le naturel, pourtant infiniment travaillés.

On reconnaîtra encore le modèle de l'honnête homme, qui recherche en ses vertus et son comportement un équilibre, un juste milieu ; en cela, l'auteur ajoute la vision d'un moraliste, avec le refus de l'hypocrisie, la recherche avant tout d'un accomplissement personnel, sans fanfare, sans chercher systématiquement à se placer socialement, à gagner la faveur des Grands. La Bruyère se prononce régulièrement contre les excès, et certes il est le tenant d'un ordre social où chaque catégorie resterait à sa place : néanmoins, il fustige la conduite hautaine des Courtisans qui ne pensent qu'à leur avancement dans le petit monde de la Cour, des riches qui n'ont aucune humanité envers ceux qui n'ont rien. Il critique encore plus vertement ce qui très clairement est pour lui la plaie de l'époque, les faux dévots. Il se moque encore des faux-semblants et du narcissisme propres à l'homme en général, prompt à guetter le moindre faux pas du prochain, bien moins à se regarder sans complaisance : parfois, ce qu'il pouvait dire sur la mode ou la société, la bêtise ou la bassesse dont l'homme est capable en groupe, peut encore s'appliquer aujourd'hui à la culture, aux réseaux sociaux (ô combien !), au gouvernement. Plus d'une fois le lecteur ou la lectrice est porté à rire ou à sourire, encore aujourd'hui, de nos travers présentés sans concession, avec une ironie mordante et réjouissante.

Pour autant, je n'irais pas jusqu'à dire que La Bruyère est pessimiste : il veut sincèrement montrer à l'homme ses défauts pour qu'il s'améliore. S'il dénonce les excès, ou des travers de la vie en société, il énonce souvent aussi la bonne et juste démarche, celle qui nous permet de mettre en veilleuse notre ego, ou la recherche de notre seul intérêt, et de vivre en harmonie avec nos pareils. Il nous apprend à composer, à vivre pour soi en se libérant du regard des autres, à s'instruire pour son propre bénéfice et non pour prouver sa valeur, à rester en tout modeste, même s'il est bon de se connaître et d'avoir confiance en soi. Il nous explique encore en quoi tient une juste autorité, un juste pouvoir, lorsqu'il faut l'exercer (dans l'éducation, par exemple). C'est aussi une lecture qui fait du bien et qui peut aider à mieux comprendre le fonctionnement humain, à regarder sa place dans la communauté avec lucidité.

C'est bien un ouvrage que je recommande, même s'il faut être relativement à l'aise avec le style classique, l'exigence et la portée morale de ces portraits et aphorismes, qui sont parfois un peu loin de nos préoccupations. (4/5)

Citations :
Il ne parle pas, il ne sent pas ; il répète des sentiments et des discours, se sert même si naturellement de l'esprit des autres qu'il y est le premier trompé, et qu'il croit souvent dire son goût ou expliquer sa pensée, lorsqu'il n'est que l'écho de quelqu'un qu'il vient de quitter. "Du mérite personnel".

Un homme sage ni ne se laisse gouverner, ni ne cherche à gouverner les autres : il veut que la raison gouverne seule, et toujours. "Du Cœur".

Les manières, que l'on néglige comme de petites choses, sont souvent ce qui fait que les hommes décident de vous en bien ou en mal : une légère attention à les avoir douces et polies prévient leurs mauvais jugements. "De la société et de la conversation".

Un homme qui a vécu dans l'intrigue un certain temps ne peut pas s'en passer : toute autre vie pour lui est languissante. "De la cour".

C'est une politique sûre et ancienne dans les républiques que d'y laisser le peuple s'endormir dans les fêtes, dans les spectacles, dans le luxe, dans le faste, dans les plaisirs, dans la vanité et dans la mollesse ; le laisser se remplir du vide et savourer la bagatelle : quelles grandes démarches ne fait-on pas au despotique par cette indulgence ! "Du souverain ou de la république".

La moquerie au contraire est de toutes les injures celle qui se pardonne le moins ; elle est le langage du mépris, et l'une des manières dont il se fait le mieux entendre ; elle attaque l'homme dans son dernier retranchement, qui est l'opinion qu'il a de soi-même ; elle veut le rendre ridicule à ses propres yeux ; et ainsi elle le convainc de la plus mauvaise disposition où l'on puisse être pour lui, et le rend irréconciliable. "De l'homme".

Tel tout d'un coup, et sans y avoir pensé la veille, prend du papier, une plume, dit en soi-même : "Je vais faire un livre", sans autre talent pour écrire que le besoin qu'il a de cinquante pistoles. Je lui crie inutilement : "Prenez une scie, Dioscore, sciez, ou bien tournez, ou faites une jante de roue ; vous aurez votre salaire." Il n'a point fait l'apprentissage de tous ces métiers. "Copiez donc, transcrivez, soyez au plus correcteur d'imprimerie, n'écrivez point." Il veut écrire et faire imprimer ; et parce qu'on n'envoie pas à l'éditeur un cahier blanc, il le barbouille de ce qui lui plaît : il écrirait volontiers que la Seine coule à Paris, qu'il y a sept jours dans la semaine, ou que le temps est à la pluie ; et comme ce discours n'est ni contre la religion ni contre l'État, et qu'il ne fera point d'autre désordre dans le public que de lui gâter le goût et l'accoutumer aux choses fades et insipides, il passe à l'examen, il est imprimé (...). "De la chaire".
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3803
Age : 54
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum