Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues

Aller en bas

Votre avis sur Peines d'amour perdues de Shakespeare

[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Vote_lcap100%[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Vote_lcap0%[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Vote_lcap0%[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Vote_lcap0%[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Vote_lcap0%[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Vote_lcap0%[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Empty [Shakespeare, William] Peines d'amour perdues

Message par Sharon le Mer 23 Déc 2009 - 0:01

[Shakespeare, William] Peines d'amour perdues Images24


Titre : Peines d’amour perdues.
Auteur : William Shakespeare.
Editeur : G.-F. Flammarion.
p. 216-312 du volume.

Présentation de l’œuvre (notice, p. 211) :

Le sujet est aimable mais assez mince : c’est le serment fait par le roi de Navarre Ferdinand et trois jeunes seigneurs de sa cour, Biron, Longueville et Du Maine, de renoncer pour un temps à toute compagnie féminine et de se consacrer à l’étude. Bien entendu, ils seront vite parjures, mais ils se cacheront les uns aux autres leur faiblesse pitoyable et semblable.

Mon avis :

Les protagonistes de cette comédie sont bienheureux : rien n'obscurcit leur existence, si ce n'est les règles qu'ils se sont fixées. Autant dire que la comédie et les situations comiques n'ont plus de limites, comme dans cette scène où les quatre amoureux vont entrer tour à tour, et se cache à l'entrée du suivant, découvrant au fur et à mesure le secret de chacun. La pièce garde tant le ton de la badinerie que les quatre amoureux ne vont pas être pris au sérieux par les quatre jeunes filles : "nous n'y avions pas, pour notre part, attaché plus d'importance, et voilà pourquoi nous avons accueilli votre amour, selon ses allures, comme un badinage" dira la princesse. Du coup, cette pièce si légère, si pétillante, demande à être relue à l'aune de ce dénouement amer, et justifie
son titre. Puisque le roi et les seigneurs de sa suite ont été incapables de tenir leur premier serment, ils ne pourront non plus tenir les promesses qu'ils viennent de faire. Restent de très beaux poèmes amoureux, et un texte magnifique.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 10676
Age : 42
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum