Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu

Aller en bas

Votre avis sur le violoncelle poilu d'Hervé Mestron

[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Vote_lcap0%[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Vote_lcap100%[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Vote_lcap0%[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Vote_lcap0%[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Vote_lcap0%[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Empty [Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu

Message par Sharon Lun 5 Avr 2010 - 12:33

[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Violon11


Titre : Le violoncelle poilu.
Auteur : Hervé Mestron.
Editeur : Syros.
Nombre de pages : 89.
Il présente en annexe les grandes dates de la première guerre mondiale.
10 ans et plus.

Quatrième de couverture :

« On m’a toujours traité comme un prince, surtout Maurice. Là, je ne comprends pas son attitude […] Avec cette déclaration de guerre, il est devenu fou. Je pendouille dans son dos, semblable à une besace, secoué par les cahots des chemins. »
Un violoncelle, instrument noble et délicat, se retrouve engagé malgré lui dans les tranchées de la première guerre mondiale.
Un petit garçon décide d’écrire noir sur blanc les souvenirs de son grand-père, hanté par un lourd secret.
Un fusil à baïonnette, désormais coincé dans un musée, redoute de devoir servir de nouveau, lors d’une reconstitution de tirs.
Trois nouvelles bouleversantes sur la première guerre mondiale.

Mon avis :

J'apprécie beaucoup de lire des romans qui se déroulent en temps de guerre (la raison de cette prédilection est à rechercher dans mon histoire familiale). En ce qui concerne la première guerre mondiale, mon œuvre de prédilection reste A l’ouest, rien de nouveau d’Eric Maria von Remarque. Si elle n’est pas vraiment une œuvre de littérature de jeunesse, elle est néanmoins fort lisible par des adolescents de quatorze/quinze ans.

Le violoncelle poilu se propose de faire découvrir la première guerre mondiale à des enfants beaucoup plus jeunes (à partir de dix ans). Aussi, le style est très simple, facile à lire. Afin d’accroître l’impression de réel, l’auteur insère à l’intérieur de ses nouvelles des extraits d’autres textes (lettres, journal).

"Le violoncelle poilu", la nouvelle qui donne son titre au recueil, raconte la guerre du point de vue d’un objet, un violoncelle en l’occurrence. Je ne dis pas que l’histoire de cet instrument n’est pas intéressante (ce violoncelle, fabriqué avec mes moyens du bord, existe réellement, vous pourrez le voir, m’a-t-on dit, à la Cité de la Musique à Paris), je dis simplement que j’aurai aimé un narrateur moins égocentré, et une fin moins tragique. Les seuls moments de grâce sont les lettres de Maurice à sa mère, qui donnent envie de relire des lettres de Poilus.

"Quoi de neuf depuis 14-18 ?" est la nouvelle la plus touchante. A travers trois générations (le grand-père, le père et le petit-fils), nous voyons les ravages que la guerre et les secrets de famille ont pu créer dans une famille. Si la fin est optimiste, elle ne soulage ni les douleurs, ni les regrets.

"Dernier pet d’un fusil à baïonnette" est ma nouvelle préférée. Encore une fois, le narrateur est un objet, un fusil en l’occurrence (pour avoir partagé cette nouvelle avec mes élèves, je peux vous dire que tous ne comprennent pas qui est le narrateur). Il « vit » avec ses souvenirs, avec ce qu’il a vu, ce qu’il a fait, et son plaidoyer est particulièrement émouvant.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 11134
Age : 43
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu Empty Re: [Mestron, Hervé] Le violoncelle poilu

Message par Invité Lun 5 Avr 2010 - 13:09

Et un de plus dans ma LAL! study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum