Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Camus, Albert] Le Malentendu

Aller en bas

comment trouvez-vous cette pièce ?

[Camus, Albert] Le Malentendu Vote_lcap50%[Camus, Albert] Le Malentendu Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Camus, Albert] Le Malentendu Vote_lcap0%[Camus, Albert] Le Malentendu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Camus, Albert] Le Malentendu Vote_lcap50%[Camus, Albert] Le Malentendu Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Camus, Albert] Le Malentendu Vote_lcap0%[Camus, Albert] Le Malentendu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Camus, Albert] Le Malentendu Vote_lcap0%[Camus, Albert] Le Malentendu Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 

[Camus, Albert] Le Malentendu Empty [Camus, Albert] Le Malentendu

Message par Invité le Ven 27 Aoû 2010 - 16:50

[Camus, Albert] Le Malentendu Le-malentendu

Auteur : Camus, Albert
Editeur : Gallimard, Folio théâtre
Nombre de pages : 161

Le Malentendu est une pièce en trois actes écrite en 1941, sous l'occupation allemande, au début de la seconde guerre mondiale. Elle traite de l'exil, de la solitude, du désespoir, de l'incommunicabilité et de l'enfermement. Elle fait partie du cycle de l'absurde.

Martha et sa mère tiennent une auberge sur une terre sans horizon, dans une ville pluvieuse et rêvent de s'installer au soleil, devant la mer. Elles attendent les clients seuls et riches qu'elles pourront dépouiller après les avoir assassinés. Jan, leur frère et fils revient après des années d'absence en fils prodigue et veut se faire reconnaitre sans dire son nom. Sa femme Maria le dépose à contre cœur à l'auberge, dérangée par son mensonge. Il remplit la fiche de renseignements et s'entretient avec Maria des règles de conversation et des conventions respectables à l'hôtel. Martha prend note de ces informations sans les vérifier sur son passeport . A regret, elle remet au lendemain le projet de crime. Mais le malentendu se confirme lorsque Martha vient vérifier l'état de la chambre et qu'avec Jan ils s'entretiennent sur leur pays respectif. Plus tard, pour se rapprocher d'elle, il sonne le vieux domestique, inquiétant par son silence, son mutisme. Martha monte une théière contenant de la drogue et les tentatives de sa mère pour l'empêcher de boire seront vaines. Le texte décrit la progression de la méthode éprouvée par les deux femmes, sans qu'à aucun moment elles ne se souviennent de lui. Elles le tuent avec la complicité du vieux domestique puis réalisent qu'il s'agit de leur frère et fils. Elles se suicident alors, leurs projets effondrés, après que Martha eût avoué le crime à Maria venue rejoindre son mari. Désespérée par sa mort, le non-sens et l'absurdité de ce geste, Maria n'obtient aucune aide du vieux domestique.

La pièce serait fondée sur un fait divers réel. L' auberge est un théâtre tragique où le passant rencontre la mort. La mécanique criminelle se met en route progressivement, à huis clos. Cette pièce ne manque pas de suspense et d'ambivalence. Il existe une véritable opposition entre les espoirs de Jan, en quête affective, qui espère retrouver les siens et la froideur de ces femmes désillusionnées, notamment de Martha qui lui oppose des défenses conventionnelles et cherche le bonheur à travers l'argent et le confort. La communication est rendue totalement impossible, y compris entre les deux femmes, confrontées à leur propre solitude et à l'absurdité de leur condition.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum