Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Koestler, Arthur] Le zéro et l'infini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Koestler, Arthur] Le zéro et l'infini

Message par Sarfre le Mer 12 Oct 2011 - 15:23

Auteur : Arthur Koestler
Editeur : Le Livre de Poche
Collection : Littérature
Nombre de pages : 318





Présentation :

Écrit de 1938 à 1940, paru en France dès 1945, Le Zéro et l'Infini est un des grands « classiques » du XXè siècle, ainsi qu'un best-seller mondial. Inspiré des grands procès de Moscou, le roman imagine l'itinéraire d'un responsable communiste, Roubachof, jeté en prison et jugé après avoir été lui-même un « épurateur ». A travers ce thème, l'écrivain nous convie à un véritable procès des dictatures et du système totalitaire pour lesquels l'homme n'est rien, un zéro en regard de la collectivité, alors que l'humanisme voit en lui, au contraire, un infini.
Le Zéro et l'Infini est de ces oeuvres dont le temps n'abolit pas la portée.

Mon Avis :

Même si ce livre est une critique des systèmes totalitaires, j'ai l'impression que l'auteur ne peut s'empêcher de se souvenir de ces anciennes amitiés , et de défendre l'idéologie initiale en tous cas d'un point de vue théorique et originel. Aussi paradoxale que cela puisse paraître, il ne renie pas complètement le système mais met en évidence l'impossibilité de le mettre en pratique. Il oppose l'idéologie communiste à l'individu, qui pourtant servira le système jusqu'au bout.
Ce livre est un basculement inévitable du personnage principal, le camarade Roubachof membre éminent du parti. C'est un renoncement à la lutte à la révolte, et à la mise en application du système. Roubachof n'est pas sans nous rappeler l'auteur qui fut membre du parti communiste allemand de 1931 à 1938 et aussi fervent défenseur de l'anticommunisme durant la guerre froide.

Livre pour les puristes et les idéologues, d'un point de vue romanesque c'est tout de même un peu chiant à lire.

5/10
avatar
Sarfre
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Masculin
Nombre de messages : 507
Age : 41
Localisation : Metz
Emploi/loisirs : Informatique
Genre littéraire préféré : Romans classiques, contemporains; Sciences humaines; Fantasy; Policier, Thriller.
Date d'inscription : 14/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Koestler, Arthur] Le zéro et l'infini

Message par zazy le Mer 12 Oct 2011 - 22:34

Avis très direct pour la fin !!!
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum