Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Oliver, Lauren] Délirium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur ce livre :

31% 31% 
[ 4 ]
31% 31% 
[ 4 ]
23% 23% 
[ 3 ]
15% 15% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 13

[Oliver, Lauren] Délirium

Message par mowfy le Mer 4 Jan 2012 - 20:42

4eme de couverture :
........Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. ».............

Mon avis :
relativement dur a m'y mettre au début car très détaillé et surtout l'histoire me paraissait plus qu'irréelle. Au final un livre que j'ai englouti en 3 jours. Me voilà à nouveau dans l'attente du tome 2 qui ne sortira pas avant mars 2012


Dernière édition par PetitePrincesse le Mer 4 Jan 2012 - 22:23, édité 1 fois (Raison : Titre + sondage)
avatar
mowfy
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 37
Localisation : saumur
Genre littéraire préféré : science fiction / fantastique
Date d'inscription : 04/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oliver, Lauren] Délirium

Message par LOUBHI 49 le Mer 4 Jan 2012 - 21:38

Mon avis sensiblement plus réservé mais c'est l'intérêt de ce forum.

Une lecture dont j'ai eu beaucoup de mal à m'imprégner, elle n'est pas sans me rappeler le cycle "Uglies" dont je me suis à la fin du premier tome, complétement désintéressé.

Le thème est intéressant, le style narratif assez efficace mais l'histoire m'a complétement laissé de glace. Cela dans le sens propre comme dans le sens figuré, ce passage obligatoire que doit suivre Lena pour rentrer dans le moule choisi où les sentiments, l'amour, l'humanité est banni, tout cela est dramatique et afflige toute société à une deshumanité défintive. Evidemment "La Procédure" va se heurter à une histoire d'amour avec l'homme idéal Alex et c'est ce récit que l'on suit avec ses rebondissements. Un combat entre deux mondes, un très aseptisé et l'autre plus humain, avec de nombreux rebondissements. Faut-il néanmoins faire deux autres livres à la suite de celui-ci, pour moi ce ne sera pas nécessaire.

Un essai de lecture donc mais une certaine lassitude à son terme

_________________
Lectures en cours :

- "Pauca Mea " de Victor Hugo.
- "Hiver à Sokcho" d'Elisa Shua Dusapin.
- " Les Mains Lachées" d'Anaïs Llobet.
- "Marguerite" de Jacky Durand".

La pensée du moment :

"Les Hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont" Jacques Brel.
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2222
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oliver, Lauren] Délirium

Message par Sara2a le Mer 4 Jan 2012 - 22:14

Lu en mai 2011 et tout comme Loubhi une lecture qui m'a laissée de marbre, d'ailleurs je n'ai même pas ouvert de sujet car je n'avais vraiment pas grand chose à dire sur ce roman, le début est pourtant prometteur mais ensuite une platitude dans faits qui s'enchaînent sans grand intérêt , un roman à recommander à des ados pour le style plutôt agréable de l'auteur et pour l'intrigue amoureuse dans un monde futuriste qui fait froid dans le dos.
avatar
Sara2a
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3057
Age : 47
Localisation : Porto-Vecchio
Genre littéraire préféré : Thrillers, fantastiques et un peu de tout ce qui peut me tomber sous les yeux .
Date d'inscription : 24/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oliver, Lauren] Délirium

Message par mowfy le Mer 4 Jan 2012 - 22:18

je suis d'accord avec toi pour les suites.
j'attends surtout de voir comment l'auteur s'en sort avec le deuxieme tome car si on avait voulu rester dans le theme de "l'amour impossible" qui est à l'origine du livre elle aurait du s'arreter à ce livre.
Maintenant je verrai bien si la suite est du genre "Lena retrouve sa mere" ou si "Alex sera de retour et fera tout pour la retrouver"
avatar
mowfy
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 37
Localisation : saumur
Genre littéraire préféré : science fiction / fantastique
Date d'inscription : 04/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oliver, Lauren] Délirium

Message par LinweLLe le Lun 12 Mar 2012 - 0:45

j'ai beaucoup apprécié ce roman
une dystopie réussie, qui m'a rappelé moi aussi la série des Uglies de Westerfeld que j'ai adoré Wink
avatar
LinweLLe
Nouveau membre
Nouveau membre

Féminin
Nombre de messages : 7
Localisation : Eternity
Date d'inscription : 10/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oliver, Lauren] Délirium

Message par stephanie-plaisir de lire le Ven 30 Mar 2012 - 19:30

Delirium nous entraine dans la vie de Magdalena (ou Lena) jeune fille de 17 ans qui vit chez sa tante depuis le décès de sa mère. Elle attend avec impatience de subir le Protocole, l’opération que tout le monde reçoit à sa majorité, sensée immuniser de l’amor deliria nervosa. L’amour, qu’elle soit amitié, amour maternelle ou passion amoureuse, est présentée comme une maladie, et considérée comme un fléau.

Lauren Oliver consacre une grosse première partie de son roman à présenter la maladie et les règles qui régissent le monde où vit Lena. On découvre d’emblée que la société est totalement encadrée par un régime totalitaire (répressions, violence, milice, enlèvements, prisonniers, assassinats…). La propagande est d’ailleurs très bien mise en avant par l’auteure, qui utilise des extraits de livres ou de manuels pour introduire chaque chapitre. Je ne vais pas vous cacher que j’ai eu beaucoup de mal à me sentir embarquée dans l’histoire tant cette description avançait dou-ce-ment.
Dans la deuxième partie, l’action (parfois violente) arrive enfin, avec surtout une prise de conscience de la part du personnage principal, que j’ai eu si souvent envie de secouer. Ce personnage de Lena, si naïf, mais au font tellement perdu m’a d’abord agacé, puis ému. Elle vit dans la peur d’être atteinte par l’amour, la maladie qui a infecté et lui a volé sa mère. Grace à sa meilleure amie la téméraire Hanna, et à sa rencontre avec Alex, Lena va évoluer et prendre confiance en elle. Rébellion et désire de liberté lui permettent de découvrir les mensonges qui entourent le protocole (cryptes, sympathisants…) et de prendre conscience que le malheur est nécessaire pour connaitre le bonheur.

Cette lecture m’a beaucoup rappelé celle du roman de Scott Westerfeld, Uglies, que j’avais beaucoup aimé. J’ai trouvé le sujet (la proscription de l’amour sous toutes ses formes) intéressant, mais le texte m’a semblé beaucoup trop long à démarrer, trop lent. J’ai eu souvent envie de sauter des lignes et des chapitres, à la fois pressée de vivre enfin le livre et surtout d’arriver à la fin pour savoir ce que Lena allait devenir. L’arrivée d’Alex a ajouté le piquant nécessaire au récit. Sa relation avec Lena a permis une certaine accélération dans l’histoire et les dernières pages font monter la tension jusqu’à arriver à une très grosse envie de se jeter sur la suite !

Pour conclure : après un début fade et très long, les dernières lignes arrivent vite à une histoire d’amour poignante et surprenante. La fin qui mêle amour, joie, tristesse, soulagement, espoirs et cruauté, est en totale opposition avec toutes les règles établies. En fin de compte la longueur était nécessaire à l’explosion de sentiments finale, mettant en avant toute la stupidité du régime et de cette société totalement déshumanisée.
avatar
stephanie-plaisir de lire
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 81
Age : 38
Localisation : pas loin de la capitale
Genre littéraire préféré : vaste, j'aime les belles découvertes
Date d'inscription : 02/03/2012

http://stef93330plaisirdelire.blog4ever.com/blog/index-522250.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oliver, Lauren] Délirium

Message par Mia le Sam 7 Avr 2012 - 23:09

Avant toute chose, j'ai craqué sur la couverture que je trouve magnifique ! Merci aux éditions France loisirs !!

J'ai passé un moment de lecture exceptionnel.
Les romans jeunesse ont toujours tendance à me laisser sur ma faim mais là, non !
J'ai trouvé l'histoire grandiose, merveilleusement bien écrite, rythmée.
Nous suivons la vie de Lena.
Lena
a 17 ans. Elle vit dans une société où l'amour est banni, dangereux et
traité comme une maladie. Cette vie n'est faite que de règles et de
barrières. Exit les sentiments, la folie, les petites étincelles et les
mots tendres. Tout est contrôlé et sous contrôle.

A
18 ans, Lena subira le protocole. Une opération qui la privera d'amour,
qui la fera rentrer dans un moule, qui lui fera oublié tous ses bons
souvenirs, ses amis. Une société calme, sous contrôle, sans excès. Une
vie toute tracée avec un homme désigné. C'est difficile de s'imaginer
une société pareille mais l'auteure nous imprègne de l'atmosphère à
merveille !

Ce
que j'ai aimé, c'est qu'au départ Lena est heureuse. Elle est ravie de
se faire opérer prochainement afin de ne jamais tomber malade. "L'amor deliria nervosa ", quel nom incroyable !!

Elle
est conditionnée, comme tous les jeunes de son age à rentrer dans un
moule, à considérer l'amour, les manifestations de joie comme une
maladie, comme un premier pas vers la folie. Pas de contacts physiques
avec des garçons, de regards échangés, aucune marque d'affection même au
sein de sa famille. Rien ....

Lena
n'est pas comme toute les héroïne du genre, déjà convaincue qu'elle ne
peut pas rentrer dans ce moule. Non. Lena est un parfait produit de la
société.

Au
contraire, c'est sa meilleure amie Hanna qui écoute de la musique
interdite, sort en soirée clandestine. C'est elle qui aspire secrètement
à autre chose, se sent oppressé.

Seulement
Lena n'a pas encore rencontré Alex et Alex fera tout basculer.
Changement de vie à 180 °, changement d'horizon, d'envie et juste 3 mots
clés, 3 mots interdits : je t'aime.

Un roman époustouflant que je vous conseille vivement !
Chaque
début de chapitre démarre avec quelques mots tirés de livres
(imaginaires) de cette société, afin de nous montrer l’endoctrinement,
le conditionnement à cette vie sans émotion. J'ai trouvé cela très bien,
ça nous donne des bases solides et ça rend le récit encore plus
crédible.

Une
plongée en apnée au côté de Lena et Alex, une envie de fuir et vivre sa
vie, sans barrière, sans règle, sans contrainte, juste celle d'aimer,
tout naturellement.

Une rébellion qui se forme, des idées qui émergent, un cerveau qui réfléchit, analyse et sort de sa léthargie.
Une ode à la liberté et à l'amour, c'est un très jolie voyage que nous propose Lauren Olivier.
avatar
Mia
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 792
Age : 38
Localisation : Caraïbes
Emploi/loisirs : Maman de deux p'tits bouts !
Genre littéraire préféré : Fantastique, policier
Date d'inscription : 15/05/2011

http://hibiscus971.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oliver, Lauren] Délirium

Message par Lisalor le Mar 4 Déc 2012 - 15:03

Mon avis : En général, j'aime beaucoup les livres de science fiction/jeunesse c'est souvent une jeune héroïne qui évolue dans un monde futuriste. Je me suis donc lancée dans cette saga et je dois dire qu'il me tarde vraiment de lire la suite car j'ai passé un excellent moment de lecture.
Nous sommes dans un monde futuriste où l'amour est considéré comme une grave maladie qui s'appelle "Amor Déliria Nevrosia". L'amour est considéré comme un délire, une névrose et c'est à l'âge de 18 ans que les jeunes gens subissent "La procédure" c'est à dire une opération qui va les immuniser toute leur vie.

Lena vit chez sa tante, son père est mort, sa mère s'est suicidée car elle n'a jamais pu être soignée bien qu'elle ait subi "La procédure" quatre fois. En désespoir de cause, elle s'est jetée d'une falaise.
Elle va vivre son dernier été avec enthousiasme et fébrilité en attendant de subir l'opération qui la guérira de la maladie de sa mère mais elle va aussi rencontrer Alex et découvrir que le gouvernement ne leur dit pas toujours la vérité.

Ce livre est vraiment dérangeant par certains côtés, les gens sont privés de sentiments, ils sont froids, distants, tristes et semblent toujours désagréables. Tout est conçu à l'avance les mariages, le nombre d'enfants, ça fait froid dans le dos mais heureusement au milieu il y a Lena et Hana qui aménent une bouffée de gaité.
C'est surtout le côté amour filial qui m'a le plus géné car on a vraiment l'impression que les parents n'aiment pas du tous leurs enfants.
Pourtant il y a aussi des personnages attachants comme la petite Grace ou Hana l'amie de Lena.

Un univers pas vraiment enchanté, des rondes de nuits, des couvre-feux, des contrôles d'identités inopinés, tout le monde est répertorié, surveillé, tout n'est pas rose dans ce nouveau monde.

Des dialogues, du rythme mais parfois le manque d'action m'a fait penser que l'histoire s'enlisait un petit peu, la fin est tout simplement terrible et il me tarde que d'une chose lire la suite.
avatar
Lisalor
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 977
Age : 46
Localisation : Haute-Loire
Date d'inscription : 20/11/2008

http://lisalor.loulou.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Je les ai dévorés !

Message par Equilibre le Sam 8 Déc 2012 - 6:28

J'ai adoré. Lauren Oliver a su me donner goût à la lecture.

Le premier tome m'a conquise. Le second tome aussi, mais m'a légèrement déçu vers la fin.

J'attends tout de même le troisième tome avec impatiente, que je vais sans doute dévorer tout comme les précédents.
avatar
Equilibre
Nouveau membre
Nouveau membre

Féminin
Nombre de messages : 4
Age : 19
Localisation : Nouvelle-Calédonie
Emploi/loisirs : Lecture
Genre littéraire préféré : Fantastique, romans
Date d'inscription : 08/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oliver, Lauren] Délirium

Message par PetitePrincesse le Jeu 19 Sep 2013 - 15:44

Bon, soyons concis.
Comme vous, j'ai tiré le parallèle avec Uglies. Et c'est MA référence en matière de dystopie. Du coup, comme les univers sont très semblables (le gouvernement se sert d'une opération à la majorité des individus pour "éviter" le fléau du monde -beauté ou amour, à choisir- et permettre à tout un chacun de vivre heureux. Enfin, ça c'est la version officielle), ça m'a pour le moins perturbée. Et ennuyée, parce que la trame générale est semblable donc les rebondissements prévisibles. Ceci dit, la fin s'en est éloignée un peu, et j'ai été surprise par quelques revirements (qui risquent de compliquer la suite, d'ailleurs, je pense).
Donc, pour conclure, j'aurais eu 16 ans et je n'aurais jamais lu Scott Westerfeld, j'aurais surement adoré. Seulement, même si je suis toujours aussi fleur bleue quand je me laisse aller, j'ai 22 ans maintenant ... Donc j'ai apprécié, je suis curieuse de la suite, mais rien de plus.
avatar
PetitePrincesse
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 4403
Age : 26
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Editrice scientifique / lecture (évidemment ^^)
Genre littéraire préféré : surtout SF et fantastique, jeunesse, mais ouverte à plein d'autres choses
Date d'inscription : 01/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oliver, Lauren] Délirium

Message par MarionEchelon le Mar 22 Juil 2014 - 19:26

Ce livre est juste dingue. Lorsque Lena rencontre Alex vous savez tout de suite ce qu'il va se passer entre les deux personnages.
Je me suis de suite mise à la place de Lena, je me suis identifiée à elle. J'ai ressentie les émotions et presque les douleurs qu'elle subissait.
Ce livre vous donne simplement l'envie de tomber amoureuse, l'envie de vivre une passion, l'envie d'admirer votre amant à chaque second de votre vie.
Je ne m'attendais pas à la fin, j'en ai pleuré.
Comme je l'ai dis plus haut ce livre est dingue. Un coup de coeur et je le recommande.♥

MarionEchelon
Nouveau membre
Nouveau membre

Féminin
Nombre de messages : 1
Localisation : France
Date d'inscription : 22/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oliver, Lauren] Délirium

Message par Nisa le Mar 29 Nov 2016 - 18:50

J'ai lu Uglies mais il y a tellement longtemps que je n'ai absolument pas fait de parallèle.

J'ai trouvé original d'imaginer un monde dans lequel l'amour est interdit.
L'écriture est fluide, j'ai été totalement immergée dans l'histoire.

Je vote très apprécié

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5538
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oliver, Lauren] Délirium

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum