Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Belly, Jean-Paul] Matthieu le fils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

40% 40% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
20% 20% 
[ 1 ]
40% 40% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 5

[Belly, Jean-Paul] Matthieu le fils

Message par Nisa le Sam 14 Avr 2012 - 15:35


Matthieu le fils
de
Jean-Paul Belly
130 pages
12,5x19 cm
ISBN : 978-2-36043-010-9
Paru en Mars 2012
Editions: Les joueurs d'Astres

4ème de couverture:

"La lumière matinale éclairait le couloir du dolmen orienté vers le levant. Les éperviers miaulaient dans l’azur. Le feuillage des chênes rouvres luisait. Les cheveux d’ange ondulaient sur la lande.
— Tu n’es pas comme d’habitude, lui dit-elle, méfiante.
— Mais si, je t’assure ! répondit Matthieu.
— Allons, laisse-moi te regarder !
Matthieu le fils se prêtait de mauvaise grâce à cet examen et évitait de soutenir le regard de Jeanne.
— C’est donc ça ! Tu l’as vue ! Oui, tu l’as vue, la bête blanche !"


Présentation de l'éditeur sur la page du partenariat :

Jean-Paul Belly Dans Nardaillac en émoi, un fourgon de la gendarmerie a pénétré. On vient de trouver, au pied des murailles du causse, le corps profané de Blanche.
Son assassin, son bourreau – un prédateur, un maniaque, un boucher – a prélevé le cœur de sa victime. Blanche gît, écartelée, la poitrine ouverte, les jambes en croix. Sa peau lumineuse et ensanglantée aveugle ceux qui s’approchent du lieu de son supplice.
Dans Nardaillac incendié, la mère de Blanche court droit devant elle, se cogne aux choses, aux bêtes, aux gens. À la place de son visage il y a un trou, noir, béant, dans lequel, tout au fond, tombent sa beauté, sa jeunesse, ses espoirs, ses rêves.
Dans Nardaillac ravagé l’Autre entre en pétaradant. La fumée que dégage sa pétrolette est noire et oppressante.

Mon avis:

En lisant la présentation de l'éditeur, je me suis d'abord interrogée sur le contenu, est-ce un livre fantastique, un policier, un livre dramatique?
Ce livre nous transporte avec Matthieu le fils dans son univers pas toujours joyeux. Celui du paysan, qu'on peut penser rustre de prime abord mais qui partage avec nous son goût de la nature. On découvre ce personnage attachant, qui n'a pas eu une vie facile entre Matthieu le père, brute sans nom et sa mère qui n'a pas l'air de savoir ce que le mot amour veut dire. La vie de Matthieu est tracée, essayer d'échapper à son père, contenter sa mère et se réfugier dès qu'il peut dans sa forêt qu'il aime tant ou auprès de sa maîtresse qui le rabroue souvent.
Tout bascule lorsque Blanche est assassinée. Matthieu commence à avoir des hallucinations, des cauchemars qui le poursuivent éveillé.
Dans ce récit, l'écriture est surannée, les descriptions fouillées. Nous voyons toute la vie de Matthieu, nous commençons au début de ses hallucinations, puis nous faisons plusieurs sauts dans son passé tout au long de l'histoire. Ce roman est profond et touchant, j'ai du arrêter à plusieurs reprises ma lecture pour réfléchir à ce que je lisais, pour "encaisser". Nous sommes pris avec Matthieu dans sa tourmente. Le récit est onirique sur certains aspects puis nous revenons au côté pratique du milieu paysan de la première moitié du siècle dernier. On ne sait pas si on doit envier Matthieu pour cette communion qu'il a avec la nature, ou le plaindre de cette vie avec des gens qui semblent si petits et si rustres que ça ne donne pas envie de s'installer à la campagne.

Malgré les quelques difficultés que j'ai pu rencontrer à la lecture de ce roman, n'étant pas habituée à ce style chargé d'écriture et ayant des lacunes dans le vocabulaire employé, j'ai apprécié cette découverte. Je remercie chaleureusement les éditions Les Joueurs d'Astres et Partage Lecture de m'avoir fait découvrir ce livre.

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5360
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Belly, Jean-Paul] Matthieu le fils

Message par louloute le Sam 14 Avr 2012 - 15:49

merci Nisa pour cette belle critique Very Happy au vu de la 4ieme de couverture et de la note de l’éditeur ça m'a l'air quand même d’être un livre assez noir, assez triste avec guère d'espoir en l'avenir ( peut être je me trompe )
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10087
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Belly, Jean-Paul] Matthieu le fils

Message par Nisa le Sam 14 Avr 2012 - 15:51

Je dirais plus un passé triste mais il y a une note d'espoir, ouf!

_________________
Mes challenges en cours:      
avatar
Nisa
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 5360
Localisation : sous la couette avec un bon bouquin
Date d'inscription : 18/02/2012

https://nisalectures.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Belly, Jean-Paul] Matthieu le fils

Message par Véronique M. le Sam 21 Avr 2012 - 17:49

Lorsque j’ai lu les premières pages de ce livre, je n’étais pas convaincue. J’aimais l’ambiance, je trouvais le style d’écriture agréable mais de nombreux mots obscurs pour moi venaient un peu gâcher mon plaisir de lecture. Heureusement, très vite, le décor posé, le vocabulaire est devenu plus abordable et la magie a opéré.
C’est avec de longues phrases, élégantes, que Jean-Paul Belly nous entraîne dans l’univers de Matthieu le fils. Matthieu vit avec sa mère dans la ferme familiale, sur le Causse rude, voire hostile. Il mène une existence austère, sous la houlette sévère de la vieille femme qui ne lui laisse aucun répit : à peine une tâche achevée, elle lui en impose une autre. Et pourtant, Matthieu aime cette vie et même cette femme.
Parfois il parvient à s’échapper pour arpenter cette nature sauvage qu’il connaît sur le bout des doigts, qu’il respecte et dans laquelle il trouve refuge. Il rejoint également chaque fois qu’il le peut Jeanne, personnage mystérieux et redouté, fille de sorcière. Jeanne, indépendante, provocatrice, qui l’admet dans son monde à titre privilégié, comme si leur marginalité les unissait d’un lien particulier.
Dans ce roman, le Causse est presque un personnage à part entière. C’est un lieu ambivalent : inhospitalier, extrême pour les habitants d’en bas, rude mais protecteur pour ceux qui ont décidé d’y vivre. C’est aussi un endroit hors du temps, empreint de mystères, où les secrets sont bien gardés et où perdurent de vieilles légendes, venues du fond des âges, un lieu où les événements les plus étranges peuvent trouver leur place sans que cela n’étonne personne.
Dans ce contexte, l’apparition et la disparition soudaines d’une biche blanche ne surprennent pas vraiment les protagonistes. Par contre, cet animal fantastique va bouleverser la vie de Matthieu, lui ôtant sommeil et sérénité.
Pour retrouver la paix, Matthieu va devoir affronter son passé, partir à la découverte des gens qui vivent en bas, réveiller l’effroyable souvenir de son père maltraitant. La biche va l’obliger à chercher la vérité, même si elle est douloureuse, atroce. Combattre les vieux démons pour se reconstruire, et enfin pouvoir envisager l’avenir.

Ce roman est un texte court mais quelle richesse, quelle intensité ! C’est pour moi la merveilleuse découverte d’un auteur et d’une maison d’éditions. Un coup de cœur.
J’en remercie vivement Partage Lecture et Les Joueurs d’Astres.
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Belly, Jean-Paul] Matthieu le fils

Message par Véronique M. le Sam 21 Avr 2012 - 17:54

Je suis d'accord avec toi, Nisa, le petit nombre de pages de ce roman n'en fait pas un livre vite lu, d'une traite. On a besoin de prendre le temps de comprendre, d'encaisser. Le passage sur le bagne des enfants est particulièrement glauque pour les gens de notre époque.
avatar
Véronique M.
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1657
Age : 48
Localisation : 04
Emploi/loisirs : prof d'écoles/ lecture randonnée jeux de société, puzzles
Genre littéraire préféré : un peu de tout, romans en tous genres,biographies, essais mais pas trop la science fiction.
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Belly, Jean-Paul] Matthieu le fils

Message par zazy le Sam 21 Avr 2012 - 18:35

Je suis entrain de le lire
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Belly, Jean-Paul] Matthieu le fils

Message par Céline72 le Mar 24 Avr 2012 - 18:51

Mon avis :

L'histoire de ce roman est celle d'un paysan nommé Matthieu vivant chez sa mère dans le Nardaillac. Celui-ci apprécie la nature ainsi que rejoindre sa maîtresse, une jeune femme bossue n'ayant pas très bonne réputation. C'est le lendemain de la mort d'une jeune fille nommée Blanche, que Matthieu commence alors à avoir des hallucinations et à faire des rêves étranges.
Après un début un peu difficile pour ma part, j'ai réussi à me plonger dans l'ambiance de ce livre et à m'attacher à Matthieu, surtout grâce à des sauts dans sa vie passé, permettant ainsi de mieux le connaître et de nous sentir plus proche de lui.
De plus, Jean-Paul Belly met très bien en place le décor au point que j'avais l'impression d'être dans le Causse corrézien et aussi il donne un petit côté mystérieux à ses protagonistes.
Néanmoins, l'écriture de l'auteur m'a un peu dérangé durant cette lecture car les phrases sont parfois trop longues, un peu trop de descriptions par endroit et cela manque de rythme pour moi. Bref, à des moments je me suis ennuyée et heureusement que le personnage principal est comme je l'ai dis attachant et que l'ambiance est bien retranscrite, sinon je pense que j'aurai abandonnée cette lecture.
Donc pour terminer, vous l'aurez compris, ce roman n'est ni une grosse déception ni une belle découverte, je l'ai moyennement apprécié, aussi je ne pense pas que ce livre va me marquer longtemps.


Je tiens à remercier Partage-Lecture ainsi que les éditions Les Joueurs d'Astres de m'avoir sélectionné pour ce roman.
avatar
Céline72
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1911
Age : 30
Localisation : Le Mans
Emploi/loisirs : Emploi : Chargée d'assistance / Loisirs : lecture, musiques, photos (la nature particulièrement), films
Genre littéraire préféré : Je lis un peu de tout....
Date d'inscription : 03/03/2010

http://univers-des-livres.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Belly, Jean-Paul] Matthieu le fils

Message par Sara2a le Dim 29 Avr 2012 - 23:31

Au cours d'une ballade dans le Causse, Matthieu le fils fait une rencontre étrange...Que représente cette vision qui le poursuit sans cesse, une vision irréelle qui sème soudainement le trouble dans sa vie routinière et qui l'oblige à plonger dans des souvenirs qu'il souhaiterait sans doute effacer.

Matthieu le fils, » après avoir refermé ce trop court roman, je ne sais toujours pas qui est cet homme dans le fond …

Un trop court récit dans lequel on s'immerge immédiatement suivant cet homme laconique qu'est Matthieu le fils. On se retrouve comme hypnotisé par les paysages décrits avec précision par l'auteur . Ce sont les couleurs, les odeurs, les bruits du Causse. Une étendue Correzienne où l'homme ressemble à un étranger en pays méconnu, il est nécessaire de faire des efforts pour tenter de se fondre dans cette nature qui s'exprime, qui semble comme hésiter à révéler des secrets terribles.

Matthieu le fils, fils du Causse, fils de paysans bourrus, mal aimé, maltraité, qui se réfugie dès qu'il le peut dans le Causse qui le recueille et l'enveloppe de son atmosphère onirique et rassurante.

Jean Paul Belly dresse des portraits bruts de ses personnages, des hommes et des femmes rugueux dans l'âme qui ne se livrent qu'à moitié.

Le roman croise et décroise l'imaginaire et le réel sans jamais vraiment révéler le fond des choses, laissant au lecteur certains choix de scénarios.

L'auteur a une belle plume, poétique et « classique » dans le bon sens du terme. Son écriture tend à extraire l'intrigue hors du temps et à lui donner une ambiance où les mythes et légendes planent, où l'imaginaire adoucit certaines réalités abruptes.

Un roman « d'ambiance »qui donne une sensation d'avoir fait un rêve où différents visages se superposent où des créatures fantastiques aux pouvoirs mystiques surgissent pour dévoiler la véritable nature humaine.
avatar
Sara2a
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3057
Age : 47
Localisation : Porto-Vecchio
Genre littéraire préféré : Thrillers, fantastiques et un peu de tout ce qui peut me tomber sous les yeux .
Date d'inscription : 24/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Belly, Jean-Paul] Matthieu le fils

Message par zazy le Lun 30 Avr 2012 - 22:25

Voici mon état d'esprit : j'ai vraiment moyennement aimé et cela me désole car j'ai lu la fin en diagonale.

Je remercie les Editions et qui m’ont permis de découvrir une nouvelle maison d’édition.
Nous sommes juste avant la seconde guerre mondiale dans le Causse Corrézien, un pays très beau mais sauvage. Matthieu vit dans une ferme entre son père qui le bat comme plâtre et sa mère qui ne connait pas la tendresse.
Le seul plaisir de Matthieu est de parcourir Son Causse et retrouver sa maîtresse Jeanne la Bossue. Or, voici qu’un beau jour, il voit une biche blanche, hallucination qui se répètera et le déstabilisera.
Juste avant, Blanche, une jeune beauté du village de Nardaillac, qui n’avait pas froid aux yeux, est retrouvée morte dans des conditions affreuses, le cœur arraché. Qui l’a tuée ??? Peu de temps après, son père, se pend, le remord ????
C’est la trame de ce livre avec un très beau décor.

La description du bagne pour enfants de Saint-Andéol fait froid dans le dos et celle de l’abattoir où travaille le père de Matthieu est un bijou de réalisme. Mais cela ne m’a pas suffi car je me suis ennuyée à le lire et j’en suis vraiment désolée. J’ai eu une impression de déjà vu, déjà lu.


avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Belly, Jean-Paul] Matthieu le fils

Message par celin_a le Ven 13 Juil 2012 - 22:33

Vous me donnez envie...
avatar
celin_a
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 40
Age : 23
Localisation : France
Emploi/loisirs : Etudiante - chevaux - lecture - photo - théâtre - sport
Genre littéraire préféré : fantastique - policier- science fiction et plein d'autres choses !
Date d'inscription : 15/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Belly, Jean-Paul] Matthieu le fils

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum