Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Asimov, Isaac] Les Veufs Noirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Les Veufs Noirs"

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Asimov, Isaac] Les Veufs Noirs

Message par Saphyr le Dim 17 Juin 2012 - 10:15



Genre : Policier
Editions : Omnibus
ISBN : 978-2-258-08177-9
1104 pages au total

Quatrième de couverture :
Le club des Veufs Noirs, Retour au club des Veufs Noirs, Casse-tête au club des Veufs Noirs, A table avec les Veufs Noirs, Puzzles au club des Veufs Noirs

Les Veufs Noirs, ce sont six hommes, ni veufs ni forcément célibataires, qui se réunissent pour manger, boire, bavarder... et résoudre les énigmes que vient leur présenter leur invité.
En marge de l’immense oeuvre de science-fiction qui l’a consacré, Isaac Asimov a lorgné du côté d’Hercule Poirot et de ses «petites cellules grises» pour concocter ces soixante bijoux d’astuce et d’humour.

Mon avis :

A la lecture de ses œuvres principales, du cycle des Robots à celui de Fondation, on devine très nettement l’attirance qu’Isaac Asimov ressentait pour le roman policier. La plupart de ces romans sont d’ailleurs construits autour d’une véritable enquête, parfois criminelle, plus souvent de l’ordre de la saine (?) curiosité.
Il n’est donc pas étonnant qu’il se soit essayé au policier tout simple, sans vernis futuriste ou surnaturel. Et compte tenu de son imagination débordante, atout principal de son jeu d’auteur, il n’est pas étonnant non plus qu’il ait rencontré un certain succès, et qu’il ait récidivé un certain nombre de fois (60 récits, pour être exacte).

Les nouvelles sont brèves, rédigées dans le style rustique et direct qui caractérise l’auteur. Ayant bien du mal à créer des personnages réellement attachants, il a intelligemment misé sur un attachement de répétition. Pour ceux qui ne le savent pas (soit la totalité de la population mondiale en dehors de moi Razz) «attachement de répétition» est une expression de mon invention, librement adaptée du concept de comique de répétition, qui illustre la stratégie de certains auteurs, consistant à utiliser toujours le(s) même(s) personnage(s) en insistant, à chaque apparition, sur leurs traits distinctifs, généralement peu nombreux : un caractère bourru, une grande réserve naturelle, une voix forte... Même si le personnage n’a pas une grande profondeur, ni une personnalité très aboutie, l’auteur parvient à développer entre lui et le lecteur une complicité née de l’habitude.
C’est une excellente stratégie, surtout pour des nouvelles indépendantes mais se déroulant dans un même cadre, et pour un auteur comme Asimov qui est un maître de l’intrigue mais ne brille pas par son style.

Au final, les nouvelles s’enchaînent sans effort et on retrouve avec grand plaisir Henri, le Maître-Serveur-Enquêteur, Avalon, Rubin et toute la clique des Veufs Noirs dans leurs investigations mentales aux dénouements souvent rocambolesques (oui, parfois un peu tirés par les cheveux, c’est vrai Wink), allant de l’innocent mystère au crime sanglant, en passant par la classique escroquerie. A noter, malgré le nombre pléthorique de nouvelles, chaque intrigue est réellement originale et parvient à surprendre.

Une excellente lecture, même si je ne conseille pas de tout dévorer d’un coup Wink.
Ma note : 8/10

Une petite citation pour la route, parce que je la trouve réellement hilarante, et tellement réaliste :
    - Monsieur Dynast, comment justifiez-vous votre existence ? [...]
    - Etre un bon plombier me suffit amplement comme justification. Est-ce que quelqu’un s’est déjà réveillé en pleine nuit pour s’apercevoir qu’il avait brusquement besoin d’un crack en physique nucléaire ?
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 37
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Asimov, Isaac] Les Veufs Noirs

Message par Althéa le Mer 8 Avr 2015 - 19:41

Quand Asimov s'essaie au policier ça donne une très bonne découverte. Toujours basé sur le même principe : un invité pose une énigme, les veufs noirs réfléchissent et Henry le valet donne la solution, on ne s'en lasse quand même pas. Ce recueil est très bien écrit, les énigmes sont intelligentes et les remarques de l'auteur à la fin de chaque nouvelle sont intéressantes.
ça m'a un peu fait penser à Miss marple au club du mardi.
Pour tous ceux qui aiment les policiers à énigmes il faut lire les veufs noirs, ça fait partie des classiques
avatar
Althéa
Nouveau membre
Nouveau membre

Féminin
Nombre de messages : 4
Localisation : Nice
Date d'inscription : 07/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum