Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Sibran, Anne] Dans la montagne d'argent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Sibran, Anne] Dans la montagne d'argent

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Sibran, Anne] Dans la montagne d'argent

Message par lalyre le Dim 03 Fév 2013, 6:10 pm

[Sibran, Anne]
Dans la montagne d’argent
Grasset 30 janvier 2013
ISBN 978 2246 80311 9
198 pages

Quatrième de couverture
"Nous, les Indiens, on sait bien que le diable vit avec nous dans la mine, sous la Montagne d'argent. C'est pour lui que je suis descendu cette nuit-là, au fond des galeries. Ce que j'avais à faire est impensable. Je l'ai fait."

Porté par une langue envoûtante qui traverse l'univers âpre et lumineux des hauts plateaux andins, ce roman visionnaire révèle, en ces temps de crise, une part de la réalité d'aujourd'hui.

Petite chronique et avis
Bolivie, coincé au piège que la montagne lui a tendu, Agustin, jeune mineur qui est le fils de Sara Quiroga, la jambe prisonnière sous un amas de roche au plus profond du puits se souvient. Il parle au diable et à la montagne, celle-ci est une femme ronde qui avale les hommes et les recrache rarement. Il lui parle de ses quatre pères, dont Eusebio Osario qui est sorti en morceaux du ventre de la montagne, il entend les chants des campagnes, les chants qui s’élancent, allant cueillir chaque nuance, dans les rares flaques, sur les tapis de fleurs, pour descendre vers les troupeaux pour les emmailloter de couleurs. Le prêtre qui sera son troisième père, un nouveau, on en change tous les ans car l’hiver passé, ils déguerpissent à la ville et ne reviennent pas. Tolino fut son meilleur ami, il est parti dans les montagnes pour garder les troupeaux, Zacarias lui est mort dans le gouffre ou il est entré croyant en sortir. Il se souvient que parcourant les sentiers, sortant de la forêt, il n’y avait plus que ces massifs pelés, quelques cactus et de pauvres buissons, toutes ces terres bues, déjà dévorées d’aussi loin par la Montagne, les villages déserts, des enclos éboulés, tous partis en friches, balayés par les vents…Qu’est ce qui se trame sous le ventre des montagnes ? Un nouvel âge ou les hommes se mettront à voler ? Ce livre c’est l’histoire terrifiante des indiens exploités, ravagés et morts sur le principe de l’exploitation de l’homme par l’homme. Et Agustin dira encore : J’ai compris que le véritable adversaire n’est pas avec nous à trotter dans la mine. Il est dehors, il est loin, il surgit seulement à la fin du carnage, pour réclamer les pièces neuves et les lingots, le minerai et unité monétaire, cela à quel prix ?…..Un gros coup de cœur, grâce au style, des belles phrases que l’on relit mais un roman si proche de la réalité, qu’il fait froid dans le dos..5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5706
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum