Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Statten, Vargo] Infernale menace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Infernale menace

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Statten, Vargo] Infernale menace

Message par Pinky le Jeu 3 Oct 2013 - 18:46

INFERNALE  MENACE



SF, édité en 1953 chez Fleuve noir

188 pages

Résumé de Pinky


Ena  hérite d’une étrange et grande maison à la mort de son oncle qu’elle n’a pas vu depuis très très longtemps. Le jeune couple arrive par un soir orageux et la maison ne semble pas avoir la lumière depuis bien longtemps sans parler du manque de confort : pas d’eau courante, ni électricité encore moins de chauffage… des bruits étranges, un curieux voisin qui semble délirant, vont les précipiter dans une curieuse aventure où nos amis les formicidés en sont les héros.

Mon ressenti

Cela commence comme un film d’horreur où l’angoisse monte au fur et à mesure. Petit à petit, l’incrédulité et la stupéfaction remplace l’angoisse. Toute expérience part toujours d’un bon sentiment mais bien souvent, la quête d’aller toujours plus loin entraîne parfois les hommes dans une folie meurtrière.
L’histoire pose la question de la supériorité d’une race par rapport à une autre et du processus de destruction mise en place…
Imaginez des fourmis de 4 à 5 mètres de long, toujours en fourmilière, vous y êtes ! Ce sont des animaux dit sociaux et chacun d’eux à un  rôle à tenir sans état d’âme. Si aujourd’hui, c’est nous qui bien souvent les écrasons en marchant, ici l’inverse est probant. Rajoutez maintenant dans la fourmi un cerveau humain, et nous obtenons une machine infernale.
« Them » (les monstres attaquent la ville) un des premiers films d’horreur avec des insectes montrent bien le bouleversement que leur taille et leur nombre peuvent avoir de dangereux…
Je suis moins convaincue par la fin où l’auteur fait une pirouette qui pourrait être intéressante mais qui n’est pas logique aux regards de la thèse des univers cantiques.

A découvrir pour trembler gentiment
avatar
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5801
Age : 54
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum