Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Pondruel, Marc] Le voltigeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Pondruel, Marc] Le voltigeur

Message par Sharon le Mer 27 Aoû 2014 - 11:37


Titre : Le Voltigeur
Auteur : Marc Pondruel
Editeur : Jean-Claude Lattès
Nombre de pages : 250 pages.

Présentation de l'éditeur :

« Je ne suis jamais retourné à Lille. Mais ce que j’ai construit ici, avec Merve, moi qui ne savais pas faire grand-chose, la maison de Varna, c’est aussi la preuve d’avoir avancé. On ne change jamais vraiment, au fond. C’est seulement les années, seulement les années qui sont passées. Tous ces gens sont loin. Je ne sais pas ce qu’ils font de leurs vies. Moi, j’ai essayé d’être heureux. »
Dans une paisible maison d’hôtes en Bulgarie, un homme revient sur son passé et raconte tout à celle qu’il aime.
Vingt ans plus tôt, c’était Lille, l’Institut, la jeunesse, l’insouciance. C’était Witold, le voltigeur, et la bande, quatre amis à l’âme vaste comme le monde, peur de rien sauf du temps qui passe et arrondit les angles. Mais la vie finit toujours par vous rattraper.

Mon avis :

Si, pour ne pas perdre mes bonnes habitudes, je vous parlais de mon insensibilité légendaire ? Cela sonne presque comme un avertissement envers ceux qui me diraient que je n'ai pas compris l'essence profonde de ce livre, etc, etc. Effectivement, je n'ai pas été touché par ces deux personnages principaux, le narrateur et sa compagne Merve.
Premier point : contrairement à ce que dit le quatrième de couverture, il ne raconte pas, en retrouvant un souvenir du passé, sa jeunesse à "celle qu'il aime", mais à leurs hôtes et à celle qu'il aime. Il est vrai qu'elle seule restera jusqu'au bout et qu'il se rend compte à quel point elle tient à lui. Ils ne veulent pas d'enfants, la question est évacuée très vite, je me demande même pourquoi elle a été soulevée, comme si les couples sans enfant devaient à tout prix s'en expliquer, ou comme si ne pas vouloir d'enfants signifiait s'aimer plus fort que les autres couples.
Certes, le style est agréable à lire. Certes, la construction, entre passé et présent, est intéressante. Certes, le lecteur voit peu à peu le narrateur et ses amis passer de l'adolescence à l'âge adulte, passant des rêves à une réalité banale et résignée. Mais ce n'est pas suffisant pour trouver ce livre marquant, qui, parfois, accumule les passages obligés (la drogue, les voyages en rupture des études, les amours contrariés). le narrateur ne va pas jusqu'au bout de ses amitiés, il préfère la rupture, y compris avec sa propre famille. Et il a beau dire que Merve est l'amour de sa vie, il a beau en donner des preuves, je me suis parfois demandée quel était la véritable place de la jeune femme, eu égard à tous les souvenirs du narrateur.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7379
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pondruel, Marc] Le voltigeur

Message par Invité le Mer 27 Aoû 2014 - 12:40

Merci pour la critique Smile
Sharon a écrit:
Si, pour ne pas perdre mes bonnes habitudes, je vous parlais de mon insensibilité légendaire ?
Légendaire, à ce point ? Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pondruel, Marc] Le voltigeur

Message par Sharon le Mer 27 Aoû 2014 - 12:58

Karmapolis a écrit:Merci pour la critique Smile
Sharon a écrit:
Si, pour ne pas perdre mes bonnes habitudes, je vous parlais de mon insensibilité légendaire ?
Légendaire, à ce point ? Wink

Oui, à ce point - non, parce que, franchement, c'est trop touchant l'histoire de cet homme qui revient sur son passé, qui a rompu avec ses amis, parce que... parce que ... parce qu'ils sont devenus adultes. Cet homme, qui a eu le courage de couper les ponts avec sa mère, parce que son appartement était trop étriqué.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7379
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pondruel, Marc] Le voltigeur

Message par Invité le Mer 27 Aoû 2014 - 18:18

(Un "adulescent" comme tant d'autres...)
Je note comme une légère ironie dans le propos. Fais attention tu vas me donner envie de le lire. Wink
Ne serait-ce que pour te dire que tu n'as...
Sharon a écrit:pas compris l'essence profonde de ce livre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Pondruel, Marc] Le voltigeur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum