Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Calbérac, Ivan] Venise n'est pas en Italie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Calbérac, Ivan] Venise n'est pas en Italie

Message par Alizaryn le Sam 22 Aoû 2015 - 9:18

" />

Titre : Venise n'est pas en Italie
Auteur : Ivan Calbérac (France)
Maison d'édition : Flammarion, 288 pages
Première publication : Mars 2015

Quatrième de couverture :

Émile a quinze ans. Il vit à Montargis, entre un père doux-dingue et une mère qui lui teint les cheveux en blond depuis toujours, parce que, paraît-il, il est plus beau comme ça. Quand la fille qui lui plaît plus que tout l’invite à Venise pour les vacances, il est fou de joie. Seul problème, ses parents décident de l’accompagner… C’est l’histoire d’un adolescent né dans une famille inclassable, l’histoire d’un premier amour, miraculeux et fragile. C’est l’histoire d’un voyage initiatique et rocambolesque où la vie prend souvent au dépourvu, mais où Venise, elle, sera au rendez-vous. Un roman où l’humour se mêle à l’émotion, dans la lignée de "La vie devant soi" de Romain Gary, de "L’attrape-coeurs" de J. D. Salinger, ou du film "Little Miss Sunshine".

Mon avis :

Disons-le tout de suite: ce roman m'a scotchée. Je pensais simplement en apprécier la lecture, et en fait, j'ai compris, au bout d'une dizaine de pages, que ce roman allait être un coup de coeur. Et encore, le mot est faible.

À travers son journal intime, Émile nous raconte ces quelques semaines qui ont bouleversé son adolescence. Si elle peut paraître un peu naïve et légère au premier abord, sa vision du monde est en fait nuancée, assez juste, et il l'exprime à travers un texte à la sensibilité à fleur de peau, écrit de façon à la fois acide, très poétique et avec beaucoup, beaucoup d'humour.

Qu'on ne s'y trompe pas, ce roman est beaucoup plus qu'une simple comédie drôle et légère. Il en a tous les ingrédients : d'une part, des personnages loufoques et attachants (les parents et le frère d'Émile sont de vrais doux dingues) et d'autre part une histoire pleine de rebondissements. Pourtant, quand on gratte le vernis d'humour qui recouvre les personnages, on découvre leurs blessures, leur sensibilité, et tout l'amour qu'ils se portent. Le roman est également porté par le sentiment amoureux d'Émile. Cet amour est, lui aussi, décrit avec ce savant mélange d'humour, de justesse et de sensibilité. Je l'ai trouvé vraiment émouvant. Cette phrase, par exemple, m'a vraiment marquée :
“Elle n’est pas belle à en mourir, non, au contraire, elle est belle à en vivre. Parce qu’elle est vraie. Parce qu’elle respire, que son coeur bat. Parce qu’elle tressaille quand elle a froid. Parce que ses yeux brillent si fort.” (p.32)


Conclusion :
J'ai a-do-ré ce roman à la fois hilarant (je ne compte pas le nombre de fois où j'ai réellement éclaté de rire en lisant) et très, très touchant. Je partage l'avis de l'éditeur qui le présente comme un mélange de La vie devant soi de Romain Gary et du film Little Miss Sunshine. C'est un livre émouvant et intelligent. Je vous le recommande à tou-te-s de tout mon coeur !
avatar
Alizaryn
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 464
Age : 30
Localisation : Bruxelles, Belgique
Emploi/loisirs : Enseignante - Cinéma, photo, scrapbooking, voyages
Genre littéraire préféré : Romans (de tout, sauf la SF), livres sur l'histoire ou la philo...
Date d'inscription : 20/02/2013

http://www.mybooksaremyhome.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Calbérac, Ivan] Venise n'est pas en Italie

Message par Ancalina le Sam 22 Aoû 2015 - 12:13

Merci pour ta critique, j'aime les références à ces deux films, je note!
avatar
Ancalina
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1702
Age : 26
Localisation : Metz
Date d'inscription : 29/04/2015

http://www.thepearloflight.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum