Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Gyasi, Yaa] No home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Gyasi, Yaa, No home]

67% 67% 
[ 2 ]
33% 33% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

[Gyasi, Yaa] No home

Message par lalyre le Mer 4 Jan - 14:02

[Gyasi, Yaa]
      NO HOME  
 Calman-Kévy janvier 2017    
461 pages      
Quatrième de couverture
Effia et Esi ont beau être demi-soeurs, elles naissent dans deux villages rivaux du Ghana au plus fort de la traite des esclaves au XVIIIe siècle. La sublime Effia est mariée de force à un Anglais, le capitaine du Fort de Cape Coast. Leur chambre conjugale surplombe les cachots où sont enfermés les captifs qui deviendront esclaves une fois l'océan traversé. Effia ignore qu'Esi est emprisonnée quelques mètres sous elle, avant d'être expédiée en Amérique où ses enfants et petits-enfants seront eux aussi esclaves, dans des champs de coton puis dans des mines de charbon. La descendance d'Effia, métissée et éduquée, connaîtra une autre forme de souffrance: celle de devoir perpétuer le commerce triangulaire familial. De génération en génération, durant trois siècles, se tisse ainsi l'histoire d'une famille à l'arbre généalogique brisé par la cruauté de l'Histoire et des hommes.

Mon avis
Cette saga commence au Ghana, XVlllème et se termine vers la fin du XXème, les premiers personnages sont Cobbe et Baaba et leurs enfants en bas âge, Effia, Fiifi. Cobbe battait Baaba, Baaba battait Effia….C’est ainsi que commence l’histoire, plusieurs ethnies dont les Ashantis et les Fantis, plus les nombreuses  autres nations qui avaient vu le jour au bord de l’Atlantique se déplaçaient à travers le bush dans le nord, sans oublier les Anglais, combats viols et esclavage se succèdent au cours du roman jusqu’à la Sécession quoique beaucoup restèrent esclaves. Les femmes et les hommes dont Effia sont capturés par des tribus belligérantes, sont prisonniers dans le cachot du château et ensuite transportés en Amérique pour être vendus comme esclaves. Le roman se poursuit avec les descendants d’Effia certains d’entre eux restent au Ghana et d’autres qui survivent en Amérique, éloignés de leurs racines africaines. Une longue descendance et l’auteure mêlera le destin de chacun des personnages bouleversants, qui pendant deux siècles et demi, nous fera plonger  dans une épopée de guerres et commerce des esclaves. Chaque chapitre est comme une miniature de l’histoire des descendants habitant ce roman. Entre fiction et réalité c’est avec un bel art narratif que Yaa Gyasi nous fait vivre l’histoire de personnages qui ne se laisseront pas oublier. Ce livre ne saurait être qu’un coup de cœur pour moi….5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5932
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gyasi, Yaa] No home

Message par Libellule le Mer 4 Jan - 21:30

Tres beau commentaire, Lalyre, et le livre semble bien captivant!
avatar
Libellule
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 971
Age : 64
Localisation : Le pays d'Orphee
Genre littéraire préféré : Romans contemporains, a part romans de gare ou fantasy
Date d'inscription : 10/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gyasi, Yaa] No home

Message par Sharon le Jeu 16 Fév - 21:20

Mon avis :

Je pourrai vous dire qu’aucun livre ne parle aussi bien de l’esclavage et de ses conséquences, ce qui serait faux. Tant de livres, excellents, nous racontent, nous montrent et nous démontrent les ravages causés par l’esclavage. Seulement, la plupart nous raconte la vie d’une communauté d’esclave en particulier, voire d’un esclave – je pense à Jim dans les aventures d’Huckleberry Finn de Mark Twain, roman et personnages précurseurs s’il en est. Rares sont ceux qui commencent à l’origine de l’esclavage pour nous emmener jusqu’à nos jours, suivant les descendants, sur plusieurs générations, de deux demi-soeurs, Effia et Esi.
J’ai presque envie de dire que chaque chapitre peut se lire indépendamment les uns des autres, parce que chacun d’entre eux, consacré à l’un des descendants de l’une ou de l’autre soeur, est tellement dense, tellement riche que j’ai ressenti, à la fin de chacun d’entre eux, le besoin de faire une pause, ce qui m’arrive rarement.
Aucun sort n’est enviable, ni pour les descendants de l’une, ni pour ceux de l’autre. Pas de manichéisme non plus : il n’y a pas les gentils noirs d’un côté et les méchants blancs de l’autre. Les noirs ont participé activement aux commerces des leurs, au gré de l’expansion de leur territoire et de leur envie/de la nécessité (rayer la mention inutile ou pas) de commercer avec les anglais.
Le sentiment qui domine en tournant les pages (ou en cliquant sur le bouton de la liseuse, comme vous voulez) est la colère, face à ces vies gâchées, la colère, devant la peur que ressentent les personnages – voir les lois Jim Crow qui permettent de « récupérer » « son » esclave en fuite. Ce livre est un roman, certes, mais il m’a vraiment donné l’impression de lire aussi un document, profond, sur l’histoire de l’esclavage et de la communauté Afro-américaine. Ce livre, écrit par une jeune femme de 26 ans, est un livre qui marque profondément. Je souhaite à cette auteur le meilleur pour ces prochains romans.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7508
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gyasi, Yaa] No home

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum