Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Kukafka, Danya] Dans la neige

Aller en bas

Votre avis ?

[Kukafka, Danya] Dans la neige Vote_lcap0%[Kukafka, Danya] Dans la neige Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Kukafka, Danya] Dans la neige Vote_lcap100%[Kukafka, Danya] Dans la neige Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Kukafka, Danya] Dans la neige Vote_lcap0%[Kukafka, Danya] Dans la neige Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Kukafka, Danya] Dans la neige Vote_lcap0%[Kukafka, Danya] Dans la neige Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Kukafka, Danya] Dans la neige Vote_lcap0%[Kukafka, Danya] Dans la neige Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Kukafka, Danya] Dans la neige Vote_lcap0%[Kukafka, Danya] Dans la neige Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Kukafka, Danya] Dans la neige Empty [Kukafka, Danya] Dans la neige

Message par Cassiopée le Dim 10 Fév 2019 - 19:46

[Kukafka, Danya] Dans la neige 97823511

Dans la neige (Girl in Snow)
Auteur : Danya Kukafka
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Claude et Jean Demanuelli
Éditions : Sonatine (7 Février 2019)
ISBN : 978-2355846649
360 pages


Quatrième de couverture

Dans cette petite ville du Colorado, on adore ou on déteste Lucinda Hayes, mais elle ne laisse personne indifférent. Surtout pas Cameron, qui passe son temps à l'épier, ni Jade, qui la jalouse terriblement. Encore moins Russ, qui enquête sur sa mort brutale. On vient en effet de retrouver le corps de Lucinda dans la neige.

Mon avis

Nous sommes en 2005, en plein hiver, à Broomsville, dans le Colorado, une jeune lycéenne est décédée, découverte dans un parc près de chez elle. Elle s’appelait Lucinda Hayes et tant dans son établissement scolaire que dans son quartier, c’est la stupeur complète. Qu’a-t-il pu se passer ? La mort n’est pas naturelle, qui et pourquoi ?

Ici, pas d’enquête où nous suivons les recherches de la police ou le passé de l’adolescente pour comprendre. Nous nous trouvons face à une construction originale où tour à tour sont mis en lumière :  Cameron, Jade et Russ.
Cameron, un élève du même lycée qui admirait, espionnait, surveillait Lucinda. Un adolescent, dont les professeurs diraient, en conseil de classe, qu’il est « particulier ». Son attachement à Lucinda vire à l’obsession, il la dessine sans arrêt, passe une partie de ses soirées en mode « nuits-statues » debout, caché, à regarder les voisins vivre leur vie et il sait beaucoup de choses sur eux. Son mal-être l’empoisonne et l’empêche d’avoir des relations normales et simples. Est-il coupable, a-t-il des éléments sur le drame ?
Jade, est également scolarisée au même endroit. Sa petite sœur est très amie avec celle de Lucinda et les deux familles ont souvent réuni leur progéniture. Mais Jade ne s’est jamais sentie proche de Lucinda, c’est même presque le contraire. Une forme d’indifférence l’habite. D’ailleurs, pas de larmes lorsqu’elle apprend le décès.  Elle a été très proche de l’ex petit copain de la morte. A-t-elle senti quelque chose, a-t-elle des éléments ? Et que cache ce détachement ?
Russ, le policier qu’on a appelé dès les premières minutes a des soucis dans sa vie privée. Il a été le coéquipier du père de Cameron qui a disparu (on apprendra pourquoi) et qui lui a confié son fils. Il vit avec Inès dont le frère, Ivan, a découvert le corps. Ce dernier, pas très clair aux yeux du policier, ferait un bon coupable….

Sur quelques jours d’enquête, nous passons tour à tour de l’un à l’autre, découvrant le côté obscur, la part d’ombre, de mystère, de ces individus. Rien n’est laissé au hasard, ni leurs ressentis, ni leurs conversations, ni leur passé qui apparaît petit à petit et qui nous dévoile des personnalités complexes. Tout est dans cette approche psychologique, faite à petites touches, à travers des chapitres qui présentent les relations que les uns et les autres entretenaient, leurs écrits secrets, leur mode de vie….. Chacun se pose des questions sur les autres.
« On s’active tous à essayer de se comprendre et de comprendre les autres. Mais il y a des moments où les petites bulles d’humanité que nous sommes entrent en collision. »

Il y a également les habitants du lieu avec leurs non-dits, leur jalousie, leurs problèmes. On s’aperçoit vite de l’impact de la mort de la jeune fille sur la communauté. L’ambiguïté des liens établis entre les gens du coin instille une atmosphère lourde de silence, parfois presque étouffante.

Le rythme est plutôt lent, sans aucun doute à cause de l’articulation des chapitres qui ne nous amène pas à suivre une intrigue avec des rebondissements comme dans un polar plus classique. C’est vraiment le côté psychique qui est privilégié et la complexité de l’esprit humain. Mais l’auteur s’en sort de main de maître (alors qu’il s’agit de son premier récit). L’écriture est précise, fouillée, addictive car le lecteur a le besoin de cerner plus précisément ceux qui ont tous eu un lien avec la jeune Lucinda afin de connaître la vérité.

J’ai beaucoup apprécié cette lecture. Danya Kukafka a déjà un style bien à elle, personnel et rempli de maturité.

_________________
[Kukafka, Danya] Dans la neige Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 10850
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum