Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Sôseki, Natsumé] Botchan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Botchan"

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Sôseki, Natsumé] Botchan

Message par Saphyr le Ven 4 Juin 2010 - 18:09



Genre : Roman d'apprentissage
Editions du rocher - Collection Motifs
ISBN : 2-84261-168-3
256 pages

Présentation de l'auteur (Wikipédia):

Kinnosuke Natsume (alias Natsumé Sôseki) est né le 9 février 1867 dans le quartier d'Ushigome à Edo (aujourd'hui Tokyo) dans l'arrondissement actuel de Shinjuku. Sa naissance coïncide avec le début de l'ère Meiji, une modernisation du Japon. C'est un enfant non désiré, d'une mère âgée qui le rejette. A deux ans, il est confié à un couple de serviteurs jusqu'à l'âge de neuf ans. De retour dans son foyer, il continue à être rejeté par son père et sa mère meurt en 1881, alors qu'il vient d'avoir 14 ans.

Il commence à enseigner en 1893. En 1895, il est nommé professeur à Matsuyama et son expérience donnera lieu dix ans plus tard à l'écriture de Botchan. Le gouvernement japonais l'envoie étudier en Angleterre, d'octobre 1900 à janvier 1903. De cette confrontation avec l'Occident, Sôseki laisse des textes très variés qui relatent son expérience londonienne ; certains sont empreints de rêveries historiques, d'autres particulièrement cocasses. À son retour, il se voit confier la tâche de succéder au prestigieux Lafcadio Hearn comme lecteur de littérature anglaise à l'Université de Tokyo, poste qu'il va abandonner pour se consacrer entièrement à l'écriture à partir de 1907.

Son premier livre, Je suis un chat, paraît en 1905. C'est une vision ironique, à travers les yeux naïfs d'un chat vivant chez un professeur d'anglais désabusé, du Japon de son temps. Cette œuvre devient vite un grand succès, de même que Botchan l'année suivante.

De 1909 et 1910, il écrit la trilogie Sanshirô, Sorekara (Et puis), Mon (La porte).
À partir de 45 ans, la santé de Sôseki se dégrade rapidement. Malgré sa maladie, il continue d'écrire romans et nouvelles ; sa souffrance se ressent dans ses écrits, à caractère souvent autobiographique, à l'image de Choses dont je me souviens.
Il meurt d'un ulcère à l'estomac le 9 décembre 1916, laissant un dernier roman Meian (Clair-Obscur) d'une ampleur exceptionnelle, inachevé.
L'histoire (Wikipédia) :

Ce court roman est un des plus populaires du Japon. Chaque écolier japonais le lit au cours de sa scolarité. Ce roman est très largement autobiographique et se rapporte au séjour de l'auteur à Matsuyama 10 ans plus tôt.
Nous sommes dans le Japon de la fin du dix-neuvième siècle, la première génération après la restauration de l'empereur Meiji alors que le pays vient seulement de s'ouvrir au monde et qu'une nouvelle époque commence. Botchan est orphelin très jeune, bagarreur et risque-tout. Le garçon ne trouve d'affection que chez Kiyo, la servante de la famille, de noble lignée ruinée.
Envoyé pour son premier poste comme professeur de mathématiques dans un collège de province, le jeune citadin se trouvera, comme l'auteur, transplanté, en butte aux tracasseries de ses élèves et aux intrigues de ses collègues.
Mon avis :

Le texte, écrit au présent et à la première personne, nous livre les sentiments bruts du jeune et naïf Botchan, nuancés par l'homme plus sage qu'il est devenu.

Ainsi, si l'enfant - persuadé que ses parents ont de bonnes raisons de le mépriser - se décrit comme étant d'une "nature exécrable à autrui" et traite l'amour inconditionnel de Kiyo comme une lubie de "vieille femme sans éducation", l'homme porte sur son père un jugement bien différent : "Mon père était un homme totalement inactif, mais chaque fois qu'il m'apercevait c'était pour me seriner que je n'étais qu'un raté".
De même, lorsqu'il relate ses mésaventures de jeune professeur en butte aux manœuvres de ses collègues, l'auteur instille entre ses répliques, d'une naïveté fracassante, des jugements mûrs et sans concession. Ces jugements ne sont d'ailleurs pas réservés à ses manipulateurs - vains, lâches, immoraux - mais également à lui-même - dont la candeur confine parfois à la complicité, et qui fait souvent preuve d'une certaine suffisance.

On suit avec intérêt le parcours de ce jeune homme attachant qui apprendra, à l'occasion de cet exil, à juger les autres non pas en fonction de leur image ou leur position hiérarchique, mais sur leur véritable valeur morale, et sur les actes qui en découlent.

Kiyo, qu'il décrit comme un vieille toquée sans éducation au début du roman, lui apparaît bientôt comme l'être le plus digne - car le plus droit et le plus désintéressé - qu'il ait jamais connu.
Hotta, le professeur de mathématiques qu'il a pris le parti de mépriser en raison de son abord rustique, se révèle être une homme honnête et brave, qui ne craint pas de s'exposer pour défendre ses opinions ou ses amis.
Quant au sous-directeur de l'école, il passe du statut de "licencié ès lettres" et donc "certainement très distingué", à celui d'intriguant, de pleutre, et de débauché.
Au fil de ces révélations et de ces désillusions, le jeune héros mûrit, apprend, et prend peu à peu son destin en main.

Botchan est donc un roman d'apprentissage original par son sujet et son écriture, qui nous transporte agréablement dans le Japon du début du siècle.
Ma note : 6/10
avatar
Saphyr
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3910
Age : 37
Localisation : Amiens
Emploi/loisirs : Ingénieur
Genre littéraire préféré : Beaucoup de SF, pas mal de Fantastique et de Policiers... et un peu de tout le reste !
Date d'inscription : 06/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum