Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Blas de Roblès, Jean-Marie] La montagne de minuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quel est votre avis sur ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Blas de Roblès, Jean-Marie] La montagne de minuit

Message par abo2008 le Mar 1 Fév 2011 - 15:21



La montagne de minuit

Auteur : Jean-Marie Blas de Roblès
Editeur : Zulma
ISBN : 978-2-84304-520-2
Nb. de pages : 167 pages

Résumé :

Au coeur de ce roman d'initiation, un personnage hors du commun : Bastien, gardien d'un collège de jésuites et secrètement passionné par tout ce qui concerne le Tibet et le lamaïsme. Tenu à l'écart de son voisinage pour d'obscurs motifs, le vieil homme vit plus solitaire qu'un moine bouddhiste. L'aventure commence à Lyon, par la rencontre entre le vieux sage et Rose, nouvellement emménagée avec son petit Paul. Cette dernière se fascine pour l'étrange personnage et très vite s'attache à lui au point de lui permettre d'accomplir le rêve de sa vie : un voyage à Lhassa, occasion de somptueuses descriptions depuis les terrasses du Potala. Les rencontres nécessaires, mises en scène par le hasard, y révèleront à coup sûr le secret des existences. Orientaliste rompu aux plus savantes jongleries de l'imaginaire, Jean-Marie Blas de Roblès nous embarque à la découverte de nos plus troubles fascinations, quand occultisme et quête mystique flirtent dangereusement avec la bête immonde. Vérités et mensonges, fautes et rédemption s'enlacent et se provoquent dans ce roman qui interroge avec une désinvolture calculée les « machines à déraisonner » de l'Histoire contemporaine.

Mon avis :

Plus que d’un roman d’initiation (ce que l’on pourrait croire à première vue), il s’agit d’un livre sur les relations entre les gens et sur le poids du secret.
C’est un livre très agréable à lire mais qui, à mon avis, ne va pas vraiment au cœur des choses.
avatar
abo2008
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 787
Localisation : 95
Date d'inscription : 28/04/2010

http://hellody.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Blas de Roblès, Jean-Marie] La montagne de minuit

Message par jostein le Mer 9 Fév 2011 - 20:05

Si l'occasion s'en présente, je le lirais sûrement
avatar
jostein
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 544
Age : 56
Localisation : Région centre
Emploi/loisirs : Lecture, jardinage
Genre littéraire préféré : auteurs contemporains
Date d'inscription : 21/02/2010

http://www.surlaroutedejostein.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Blas de Roblès, Jean-Marie] La montagne de minuit

Message par zazy le Sam 28 Déc 2013 - 16:37

J’ai quelque peu peiné à faire cette chronique. Ce livre ne me lâche pas.

LUI : Bastien Lhermine gardien d’un lycée tenu par des jésuites se voit signifier sa mise à la retraite d’office avec perte de son logement de fonction. Bien sûr, il a dépassé l’âge de la retraite, mais ce traitement n’est pas digne, à mon avis, d’un homme d’une église qui prône le pardon et la bonté…

ELLE : Rose Sévère ; Son nom résonne comme un oxymore. Elle est historienne et mère célibataire.

ILS sont voisins et des liens d’amitié vont se tisser entre eux. Rose et Bastien partiront ensemble pour le Potala cher à Bastien.

Dans ce livre beaucoup de paires. Bastien et Rose, Rose et Paul son fils, Bastien et le collège, Bastien et Tom, Rose et Tom, Bastien et Rose, Tom et Bastien.

Bastien, arrivé sur le toit du Monde a un malaise et se retrouve, dans le coma, à l’hôpital du Peuple. Savait-il ? Qu’a-t-il dit au moine pour accéder à ce lieu fermé ? Le moinillon qui marmonne des prières accroupi aux pieds du vieil homme puis qui continue ses litanies une fois Bastien à terre me le font penser.

Toujours dans le coma, juste avant son rapatriement sanitaire, Rose osera lui dévoiler le terrible secret qui la ronge. Dans l’avion, Bastien lui révèlera avoir tout entendu et lui fera aussi ses confidences (fausses ou vraies, nous le saurons plus tard ?). Cette prise en charge du secret de l’autre agira comme une béquille pour Rose et sera le chant du cygne de Bastien. Le cercle infernal de la faute, de la culpabilité sera ainsi brisé.

Une autre lecture intervient car Paul, écrivain, raconte l’histoire et Rose confirme et ou commente.

Arrive la fin de cette jolie histoire avec ce paragraphe « Nouvelles pièces à verser au dossier des brigades. J’ai essayé d’être claire et didactique. J’espère que tu en feras bon usage ». Rose, suite aux révélations de Bastien a cherché les preuves de ces « brigades tibétaines » sur Internet, ce que j’ai fait aussi sans tout comprendre de ce « salmigondis » (mot de Rose) ce ramassis d’histoires à dormir debout. « Aujourd'hui, je suis presque sûre qu'il avait prévu les questions qui soulèveraient ces fichues brigades, qu'il m'a ainsi obligée au parcours de démystification dont je viens de te rendre compte ».

La, le livre prend une tout autre dimension et n’arrête de me tarauder. Qu’il y a-t-il de vrai dans ces pages en fin du livre ? Vérité ou mystification ? Pourquoi ?

C’est un livre très maîtrisé, à plusieurs lectures entrelacées comme une tresse. Au début, j’étais avec un bon livre sur l’amitié, le secret ; un livre fort bien écrit et original (on peut en rester à ce stade sans problème)…. Puis me voici avec un sujet de réflexion sur la vérité ou la fiction, sur les secrets et leurs révélations, sur Hitler, le 3ème Reich et ses accointances vraies ou supposées avec le Dalaï-lama… Les pièces jointes font peur… Je pense qu’il faudra que je le relise.

Maintenant, je vais dénicher « Là où les tigres sont chez eux », j’espère venir à bout de ce gros pavé.
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Blas de Roblès, Jean-Marie] La montagne de minuit

Message par Anatole le Lun 2 Fév 2015 - 21:56

j'ai lu "Là où les tigres sont chez eux" que j'avais aimé, je n'ai pas lu le livre que tu commentes abo2008, je dois dire que j'hésite un peu ayant entrepris la lecture de "l'île du Point Nemo" du même auteur et n'y atant pas retrouvé la beauté des images découverte dans "là où les tigres..." je n'ai pas terminé "l'île du Point Nemo" pour passer à une autre lecture, je le reprendrai et peut être lirai "la montagne de minuit", merci à toi Very Happy
avatar
Anatole
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 21
Localisation : plus loin le Sud
Emploi/loisirs : retraité
Genre littéraire préféré : historique, voyages, certains classiques,
Date d'inscription : 31/01/2015

http://aaronguide.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Blas de Roblès, Jean-Marie] La montagne de minuit

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum