Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Oates, Joyce Carol] Nous étions les Mulvaney

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur "Nous étions les Mulvaney"

20% 20% 
[ 1 ]
40% 40% 
[ 2 ]
20% 20% 
[ 1 ]
20% 20% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 5

[Oates, Joyce Carol] Nous étions les Mulvaney

Message par Lisalor le Sam 22 Nov 2008 - 12:39



Nous étions les Mulvaney

Auteur : Joyce Carol Oates
Edition : Stock
Nombre de pages : 737

Quatriéme de couverture :


Chez les Mulvaney, on forme une famille unie, soudée, aimante, une joyeuse tribu composée du père Michael, chef d'entreprise, des quatre enfants, Michael Junior, Patrick, Marianne et Judd, le narrateur, et de Corinne la mère, un rayon de soleil, dynamique et débordante de charité chrétienne. Bien qu'un drame couve on le pressent dès le début du roman pendant des années rien ne perturbe ce paradis familial. Mais, un jour de 1976, par une belle soirée de fête au collège, Marianne est violée. La famille entière sombre dans la sordide réalité de l'Amérique rurale. Désirs de vengeance, peurs, chacun à son tour quitte la maison. Seule Marianne garde la nostalgie du passé. Récit d'une traversée du désert, d'une déchéance annoncée, la saga de la famille Mulvaney tire pourtant sa révérence sur une note d'espoir. Un grand roman classique et séditieux, à la sauce américaine.


Mon appréciation :

"un grand roman à l'américaine" pitié je suis vaccinée je ne pense pas que je renouvelerai l'expérience de Oates j'en ai eu une indigestion, j'ai lu les 250 derniéres en diagonales.
Une famille idéale de 6 personnes avec une belle maison et le jour de la saint Valentin Marianne se fait violer et C'est le drame le pére sombre dans l'alcool renie sa fille ....les garçons partent un par un, sa femme le quitte et il meurt voila j'ai raconté l'histoire en trois lignes elle il lui a fallu 750 pages



Ma note : 3/10 (mais j'ai déja mis pire)


avatar
Lisalor
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 977
Age : 46
Localisation : Haute-Loire
Date d'inscription : 20/11/2008

http://lisalor.loulou.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Nous étions les Mulvaney

Message par audreyzaz le Sam 22 Nov 2008 - 12:42

sondage ajouté Smile

Vu ta critique je ne le lirais pas, mais au moins ça a le mérite d'être clair
avatar
audreyzaz
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3337
Age : 31
Localisation : Région parisienne (92)
Emploi/loisirs : En recherche d'emploi
Genre littéraire préféré : Un peu de tout
Date d'inscription : 04/06/2008

http://le-monde-de-la-lecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Nous étions les Mulvaney

Message par Lisalor le Sam 22 Nov 2008 - 13:29

En fouillant un peu sur le net, j'ai pu lire qu'il ne fallait surtout pas commencer par celui ci car il ne refléte pas du tout ces écrits.
Bon sang maitenant je vais être obligée d'en lire un autre, j'aurai préféré que l'on me dise qu'ils étaient tous pareil.
J'ai eu de bon echo pour les chutes
avatar
Lisalor
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 977
Age : 46
Localisation : Haute-Loire
Date d'inscription : 20/11/2008

http://lisalor.loulou.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Nous étions les Mulvaney

Message par Invité le Lun 12 Oct 2009 - 1:08

Moi, j'ai bien aimé ce livre.
C'est une famille qui est détruite peu à peu à cause d'un drame qui arrive à un des membres de la famille.
J'aime bien l'écriture de Oates.
En tout cas, cela m'a donné envie de découvrir ses autres livres mais cet auteur a été très prolifique quand on voit la liste de ses livres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Nous étions les Mulvaney

Message par Invité le Lun 12 Oct 2009 - 1:10

Par contre, il y a un truc que je ne comprends pas, c'est pourquoi ce livre figure en littérature de jeunesse. Rolling Eyes Ce n'est pas du tout un livre pour la jeunesse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Nous étions les Mulvaney

Message par nuage le Lun 12 Oct 2009 - 9:24

il est note depuis un moment sur mon petit carnet mais tes impressions me refroidissent un peu j avoue, j ai neanmoins envie de decouvrir cet auteur j ai entendu du bien des chutes alors...
avatar
nuage
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1266
Age : 43
Localisation : vaucluse
Emploi/loisirs : Moniteur d' atelier en CAT mais actuelement maman à temps plein. Dessin, Yoga, l' apprentisage de la sagesse !
Genre littéraire préféré : thriller psychologique, litterature victorienne mais je suis trés curieuse de tout genre...
Date d'inscription : 22/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Nous étions les Mulvaney

Message par Olorin le Lun 12 Oct 2009 - 21:30

Voilà qui est fait
avatar
Olorin
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 5401
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : Doctorat.
Genre littéraire préféré : Fantasy, Urban-Fantasy et policier
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Nous étions les Mulvaney

Message par petitepom le Lun 27 Déc 2010 - 11:32

Je vous ai déjà fait part de ma préférence pour ses romans courts, « les chutes » (seul long roman lu) m’a semblé trop fourni en évènements avec des moments un peu lents et inutiles, j'ai quand même retenté l’expérience avec celui-ci dont le résumé m’attirait.

J’y ai retrouvé les passages trop descriptifs mais ceux là sont peu nombreux et suivis de passages très beaux, car l’écriture est très imagée, on est invité dans cette famille ; les descriptions permettent au lecteur de bien connaître cette famille mais aussi leurs codes, leur façon de vivre, leur environnement, on peut dire « je connais les Mulvaney » ; c’est la richesse de la plume de J.C.Oates.

Certains passages comme l’itinéraire pour accéder à leur ferme ou l’énumération de pendules de la maison est un peu rébarbatif mais je dois dire qu’à certains moments, j’entendais le tic tac de ces pendules derrière les dialogues des personnages.

J’ai accepté de passer outre ces descriptions car dès le départ, un évènement terrible plane, peu à peu, en faisant connaissance de cette famille aisée et bien ancrée dans cette contrée provinciale, nous apprenons la vérité. Les Mulvaney sont une famille modèle, avec de belles valeurs morales, intégrés dans la bonne société, jusqu’en 1976 où tout bascula.

La richesse de ce livre est dans les personnages, plus que dans l’histoire, il s’y passe peu de choses mais beaucoup de sentiments, nous assistons à l’évolution de cette famille meurtrie qui va s’éclater.

Encore une fois, le livre est un peu trop long, je l’ai fini pour savoir jusqu’où cette famille va se perdre, mais la 2° partie du livre bien qu' intéressante, est entrecoupée de moments plus ennuyeux ; on est installé dans cette famille et on en sait assez, on a envie de plus de faits.

avatar
petitepom
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 687
Localisation : Corrèze
Date d'inscription : 22/08/2010

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Nous étions les Mulvaney

Message par lalyre le Dim 8 Mai 2011 - 14:44

Mon avis

Je ne résume pas, la 4ème de couverture étant déjà explicite, c’est un roman dont on a déjà beaucoup parlé dans les forums. Alors voila ce que j’en pense, je dirai tout d’abord que le livre m’a paru très long, il y a des passages ou je me suis ennuyée. Cette famille trop idyllique, ou tout bascule d’un seul coup et cela à cause de non-dit, il me semble qu’il y aurait eu moins de souffrance de tous les personnages. Corinne, la mère m’a énervée, privée de sa fille par décision de son alcoolique de mari, évidement il ne faut pas oublier que l’histoire se passe dans les années 70, trop tard aussi pour l’appel du père sur sur son lit d’agonie. Donc ce que je n’ai pas aimé c’est l’errance de Marianne, beaucoup de ses jeunes années gâchées, le père qui se réfugie dans l’alcool et le jeune Judd qui grandit dans cette ambiance malsaine. Par contre, il y a un passage qui m’a fait frémir, lorsque Patrick ivre de colère jure de venger sa soeur, il intercepte le violeur et le pousse à se diriger vers les marais, jusqu’à le faire entrer dedans et mon imagination m’a créée l’image de ce garçon s’enfonçant de plus en plus pendant que Patrick le regarde, que va t-il faire ? Ce n’est pas mon roman préféré de J.C.Oates, pourtant bien écrit et son art de la narration m’a tout de même fait plonger dans la vie de cette famille. Quelques thèmes comme la famille, la tendresse entre frères et soeurs, les non-dits, l’hypocrisie, l’injustice et l’alcool. Je ne parlerai pas de la fin ou chacun festoie comme si rien ne s’était jamais passé. Un peu déçue ma note ne sera que 4/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5891
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Nous étions les Mulvaney

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum