Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.

Aller en bas

Votre avis

[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Vote_lcap50%[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Vote_lcap0%[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Vote_lcap50%[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Vote_lcap0%[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Vote_lcap0%[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Vote_lcap0%[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 

[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Empty [Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.

Message par Sharon le Mer Aoû 12 2015, 21:37

[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Couv1310

Titre : La submersion du Japon
Auteur : Sakyo Komatsu.
Edition :  Philippe Picquier
Nombre de pages : 256 pages.

Présentation de l’éditeur :

Le premier grand cataclysme s’abattit sur la région d’Osaka à 5 heures 11, le 30 avril. A 8 heures 03, la chaîne de montagnes Togakure explosa. Les regards du monde entier étaient fixés sur « la mort du dragon ». Des dizaines d’avions appartenant à des télévisions de toutes les nationalité volaient au-dessus de l’archipel du Japon qui crachait du feu et des flammes.

Mon avis :
J’ai adoré ce roman d’anticipation, publié au début des années 1970. Pour quelles raisons ? Tout d’abord, il est très facile à lire, très accessible, même pour des personnes qui, comme moi, n’ont qu’une faible connaissance en géologie ou volcanologie. Ensuite, il nous questionne, bien au delà de ce que l’on peut regarder dans des films catastrophes à gros budget, dans lesquels la terre est détruite par des extraterrestres. La menace ne vient pas de l’extérieur, il n’y aura pas de super-héros pour sauver le monde, non. Ce n’est pas non plus « la terre qui se révolte » contre les abus qu’elle a subies, non, c’est une évolution, pas tout à fait imprévisible, mais pas vraiment attendue.
Que faire, alors ? Que faire pour sauver les cent dix millions de personne qui sont condamnées à plus ou moins brève échéance ? Où les emmener ? Comment les nourrir, leur trouver un travail ? Quel peuple, quel pays se sentirait prêt à absorber une telle quantité d’immigrants absolument pas clandestins, mais qui n’ont aucune chance de revoir un jour leur pays ? Et dans ce cas, comment répartir ces japonais – en tant compte aussi du fait des vieilles inimitiés, de la pauvreté de certains pays, des densités de population variables ? Puis, comment les évacuer, et comment l’annonce à la population ?
Autan de questions auxquelles les personnages principaux tentent de répondre, chacun à leur manière, chacun avec leur spécialité et leur sensibilité – sans oublier les moyens financiers. Il faut aussi parvenir à se faire entendre, et rien n’est simple non plus de ce point de vue, quand un scientifique, ou plusieurs, découvre quelque chose qui dépasse totalement l’entendement.
J’aimerai dire que le livre se termine sur une lueur d’espoir, ce n’est pas vraiment le cas – même si certains personnages ont eu raison de le conserver jusqu’au bout.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 10414
Age : 42
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Empty Re: [Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.

Message par Pinky le Jeu Aoû 13 2015, 07:43

merci Sharon pour cette présentation, je le note dans mon petit carnet.
Pinky
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6522
Age : 57
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Empty Re: [Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.

Message par Invité le Jeu Aoû 13 2015, 11:20

Merci Sharon.

Je le note également, pour deux raisons :
- j'aime lire des récits de SF sur la fin du monde (ici, la fin d'un pays)
- ce livre aborde les problèmes d'immigration et fait ainsi écho à deux de mes lectures récentes (Celles qui attendent de Fatou Diome et Princesse Bari de Hwong Sok-yong).

Et, en plus, il est disponible dans la médiathèque que je fréquente (dans la réserve, bien sûr, vue sa date de parution).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.  Empty Re: [Komatsu, Sakyo] La submersion du Japon.

Message par Invité le Mar Fév 11 2020, 21:38

(Critique rédigée en mai 2016)

C'est avec curiosité que j'ai entamé la lecture de ce récit de science-fiction publié en France en 1977. Je m'attendais à un roman post-apocalyptique tel que Le feu de Dieu de Pierre Bordage. Il n'en est rien.

Si la science est bien présente, la fiction porte davantage sur l'aspect politique.
Comment sauver de l'extinction 110 millions de Japonais qui risquent de périr dans la catastrophe ? Quels pays pourront les accueillir ? Et comment ces réfugiés vivront-ils cet exil imposé par les forces naturelles ?
Ces questions sont intéressantes et le livre nous pousse à réfléchir, en écho avec la crise actuelle des migrants.

Malgré cela, je ne garderais pas un souvenir impérissable de cette lecture. J'ai trouvé le style d'écriture peu fluide (peut-être est-ce lié à la traduction ?). Et je me suis un peu perdue parmi les personnages, qui n'ont pas vraiment d'âme et auxquels je ne me suis pas attachée.

C'est un livre à lire comme témoignage des prémices de la SF (il est indiqué au dos que c'est le premier roman de science-fiction japonais publié en France). C'est tout.

"Je me fous du Japon. Monsieur Yukinaga ! C'est le globe terrestre qui, pour moi, a donné naissance à tous les êtres vivants. Il n'est qu'un grain de sable dans l'Univers, mais il a engendré l'homme, enfant unique dans le système solaire. Pour moi, c'est le globe terrestre qui compte. Je me fous du Japon, cet archipel menu comme un bout de ficelle..."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum