Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure

Aller en bas

La fissure

[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Vote_lcap67%[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Vote_rcap 67% 
[ 2 ]
[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Vote_lcap0%[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Vote_lcap33%[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Vote_lcap0%[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Vote_lcap0%[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Vote_lcap0%[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3
 

[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Empty [Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure

Message par Pinky le Mar 22 Mai 2018, 7:35 pm

LA FISSURE

[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure 51kjt410

Roman édité au diable vauvert en janvier 2018

327 pages

Résumé

Dernier représentant d'une entreprise de nains de jardin rachetée par une holding américaine, Xavier Barthoux mène une vie bien rangée entre la tournée de ses clients, son épouse, son chien et sa résidence secondaire des Cévennes. Mais quand il découvre une fissure dans le mur de sa maison, c'est tout son univers qui se lézarde... Animé par une unique obsession, réparer la fissure, il entreprend un périple extrême et merveilleux jusqu'à l'autre bout du monde.

Mon ressenti


Je suis très partagée par ce livre (comme la fissure !) j’ai apprécié et en même temps j’ai été très mal à l’aise pendant quelques chapitres, lorsque notre héros devient complètement fou et perd pied avec la réalité. Cela concerne deux chapitres, l’histoire avec la cave par exemple…. Pour ne pas dévoiler l’intrique.

Voir la vie de Xavier s’effondrer n’est pas rigolo mais en même temps, la fissure lui a permis de prendre conscience d’un certain nombre de chose et de se redécouvrir. Les dialogues avec son nain de jardin qu’il redécouvre sont extrêmement bien vus, jubilatoires et m’ont plongée dans le fantastique, accentuant un peu l’invraisemblable de la situation que le héros vivait. Mais, il serait trop simple de s’arrêter là. Il y a donc un second niveau, toute médaille a son revers, toute qualité son défaut…

En partant de cette hypothèse que chaque point à son opposé, que la terre est ronde, la fissure entraîne Xavier au point opposé de sa maison sous l’équateur. Alors là, pour ma part, je suis bonne en math mais pas en géo, j’ai été un peu larguée pour calculer les latitudes et longitudes…. Mais j’ai suivi notre homme à l’autre bout du monde. J’ai ris et apprécié de le voir renaître et de conquérir la vie à nouveau.

Un livre à découvrir
Pinky
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6522
Age : 57
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Empty Re: [Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure

Message par la grande astrance le Ven 29 Juin 2018, 6:35 pm

Un coup de cœur pour cette fable  un peu fantastique, parfois foutraque. C'est drôle, caustique, jubilatoire.

Et puis aussi riche d'enseignement  !
j'ai donc découvert Alzon , seul village de France dont l'antipode est une terre ferme,l'art de poser un bardage, le gout des fouines pour les oeufs , le destin des Moriori ...
la grande astrance
la grande astrance
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 450
Age : 64
Localisation : VAR
Emploi/loisirs : psychomotricienne //le scrabble et la randonnée
Genre littéraire préféré : les polars nordiques
Date d'inscription : 15/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

[Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure Empty Re: [Didierlaurent, Jean-Paul] La fissure

Message par Invité le Lun 10 Fév 2020, 10:15 pm

C'est un roman qui peut sembler léger au premier abord mais qui ne l'est pas. Un représentant en nains de jardin qui parcourt la France pour caser les nouvelles BN importées de Chine (comprendre Blanche-Neige), une épouse dévouée, une résidence secondaire à entretenir, un chihuahua, une voisine trop curieuse... autant d'éléments un peu loufoques qui nous aident à entrer avec bonheur et légèreté dans ce roman.

Et puis, derrière les apparences, des questions plus complexes se dévoilent. Xavier Barthoux va entamer un dialogue avec sa conscience, matérialisée par un nain de jardin "géant" de 62 centimètres planté dans un parterre de rhododendrons et baptisé Numéro 8. Les deux compères vont aller de découvertes en déconvenues, de coups de gueule en coups tordus, ce qui va les mener dans un périple incroyable, avec pour devise partagée : À chaque recto, son verso.

Vous ne comprenez rien à tout ce charabia ? C'est normal. Ce roman foisonne, pétille, fourmille de signes cachés et d'anecdotes plus savoureuses les unes que les autres. Il est bien construit et se dévore sans temps mort ni lassitude. Les personnages sont agréablement déjantés. Xavier Barthoux évolue tout au long du récit, jusqu'à la dernière page.

C'est le troisième roman de Jean-Paul Didierlaurent que je lis. Une nouvelle fois, j'ai été charmée par l'inventivité de Jean-Paul Didierlaurent, son univers, son symbolisme. Ce roman m'a redonné le goût de lire de la fiction. Je remercie l'auteur pour cet agréable moment de détente... et pour le fou rire que j'ai partagé avec ma fille quand j'ai essayé de lui en expliquer l'intrigue.

Mention spéciale pour le chapitre 20, où l'on découvre avec tendresse toutes les facettes du personnage de Marie-Odile, coloriste de nains de jardins au grand cœur.

Les hommes ont tous une fissure quelque part qui les attend, une fissure bien à eux, aussi unique et personnelle que leur ADN. Et si la plupart des gens passent leur vie sans jamais tomber dessus, il arrive que de petits veinards comme toi se retrouvent un beau matin nez à nez avec leur faille et se mettent à gamberger, à remettre tout en cause, à se poser enfin les bonnes questions auxquelles il leur faut soudain trouver des réponses, et peu importe que ces réponses se cachent à l'autre bout de la planète dans une bicoque posée sur une île battue par les vents au milieu d'un océan démonté. Tu ne t'es jamais demandé la raison de toutes ces disparitions jamais élucidées qui ont lieu tous les ans. Les fissures copain, faut pas chercher plus loin : les fissures.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum