Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nike Waffle Trainer 2
74.97 € 99.99 €
Voir le deal
-17%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur TV QLED 65″ CONTINENTAL EDISON Android
499.99 € 599.99 €
Voir le deal

[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou 

3 participants

Aller en bas

Votre avis

[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Vote_lcap0%[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Vote_lcap100%[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Vote_lcap0%[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Vote_lcap0%[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Vote_lcap0%[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Vote_lcap0%[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Empty [Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou 

Message par Yann Dim 2 Sep 2018 - 18:23

Titre : « Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou »
Auteurs : Vincent de Gaulejac et Fabienne Hanique
Editions :  Seuil Collection Économie Humaine
Genre :  économie et société[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  11882510
Époque contemporaine (2015)
273 pages
ISBN 978.2.02.118825.7

https://i.servimg.com/u/f14/19/96/52/85/11882510.jpg

Quatrième de Couverture :

« C’est paradoxal ! » : l’expression semble s’être banalisée. Elle exprime la surprise, l’étonnement, la colère parfois, devant des situations jugées incohérentes, contradictoires, incompréhensibles. Quelques formules glanées ici et là illustrent cette inflation du paradoxal : « Je suis libre de travailler 24 heures sur 24 »,« Il faut faire plus avec moins »,« Ici, il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions »,« Je traite de plus en plus de travail en dehors de mon travail et inversement »,« Plus on gagne du temps, moins on en a »…
L’ouvrage analyse la genèse et la construction de cet « ordre paradoxal ». Il explore les liens entre la financiarisation de l’économie, l’essor des nouvelles technologies et la domination d’une pensée positiviste et utilitariste. Il montre pourquoi les méthodes de management contemporain et les outils de gestion associés confrontent les travailleurs à des injonctions paradoxales permanentes, jusqu’à perdre le sens de ce qu’ils font.
Enfin, cet ouvrage met au jour les diverses formes de résistance, mécanismes de dégagement ou réactions défensives mises en œuvre par les individus. Pour certains, le paradoxe rend fou. Pour d’autres, il est un aiguillon, une invitation au dépassement, à l’invention de réponses nouvelles, individuelles et collectives.

Vincent de Gaulejac, professeur émérite à l’université Paris 7-Denis Diderot, président du Réseau international de sociologie clinique (RISC), auteur d’une quinzaine d’ouvrages dont La Névrose de classe, La Société malade de la gestion et Travail, les raisons de la colère.
Fabienne Hanique, sociologue, professeur à l’université Paris 7-Denis Diderot, chercheur au LCSP, vice-présidente du RISC, auteur de Le Sens du travail, et (en coll.) La Sociologie clinique. Enjeux théoriques et méthodologiques.

Mon avis 

Bien mieux qu’une critique idéologique et militante du capitalisme, cet ouvrage décrypte de manière extrêmement pertinente, rationnelle et fine les paradoxes d’un système qui, sous couvert d’évidence, de bon sens et d’efficacité  renferme une pléthore de contradictions internes qui peuvent plonger le salarié dans de véritables impasses le plus souvent insolubles en en lui attribuant la responsabilité alors que c’est le système lui-même qui est en cause et qui en est la cause.

Ce qui m’a plu dans cet ouvrage c’est la démonstration implacable que, sous une apparence de neutralité rien n’est neutre dans le discours managérial et l’organisation de l’entreprise que les auteurs qualifient de « paradoxante ».

À propos de la novlangue managériale, par exemple, les auteurs constatent qu’il est difficile de critiquer « l’excellence », la « qualité », la « responsabilité » auxquelles cette novlangue se réfère très souvent : il s’agit de valeurs tellement positives qu’il est difficile de les contester.

Mais quand cette novlangue managériale parle d’ « excellence durable » là les choses différent : comment une excellence peut-elle être durable dans le temps ? L’idéal d’excellence, exceptionnel par définition,  est impossible à maintenir durablement. Par ailleurs, si chacun devient excellent en réalisant tout le temps des exploits hors du commun, que devient alors le monde commun ? Alors le risque est grand pour les entreprises de tricher, da maquiller les comptes et les statistiques pour entretenir cette illusion d’excellence éternelle.

Pareillement pour le recours permanent à la notion de « qualité ». Personne ne peut être contre la qualité. Oui mais : l’introduction du management par la qualité bouleverse le rapport au travail car cette mesure ne peut rendre compte de l’investissement subjectif que fonde le sentiment du travail bien fait. Car la qualité des uns n’est pas la qualité des autres. En effet, tandis que le producteur met en avant la qualité intrinsèque du produit réalisé, le commercial, lui, est plutôt préoccupé par le rapport qualité/prix et le financier par la rentabilité finale. Quant au juriste, c’est la conformité du produit aux normes et au respect de la loi qui fondera son jugement de valeur en terme de « qualité ».

Il en va de même pour le terme de « responsabilité » qui, lui, cherche à neutraliser les oppositions entre celui qui conçoit le produit, celui qui exécute la tâche et celui sui est en charge du contrôle. La responsabilité des uns et des autres n’est pas de même nature alors que le langage managérial conduit à unifier des contraires sous un même vocable, comme s’il n’y avait pas de conflits et d’intérêts distincts entre les différents acteurs au sein d’une chaîne de responsabilités et comme si tout le monde pouvait être également responsable au sein de l’entreprise.

Vivre dans l’entreprise au sein de tels paradoxes en stimule certains mais en décourage d’autres en leur faisant courir de gros risques en termes de santé psychique et physique.  

Les adaptations défensives existent néanmoins comme le clivage (qui consiste à se couper en deux, une partie du moi « jouant le jeu », l’autre essayant de préserver sa santé mentale), comme le déni (qui consiste à entretenir l’illusion que le fonctionnement d’un tel système est rationnel) , comme l’hyperactivité (refuge dans l’action qui constitue un dérivatif puissant) ou l’humour (qui permet de préserver son quant-à-soi face à l’insensé et aux injonctions contradictoires).

C’est un ouvrage d’une très grande richesse, d’une très grande densité et établi avec beaucoup de rigueur scientifique. Ouvrage pas toujours facile certes, mais extrêmement utile et précieux pour mettre le système – que les auteurs appellent « paradoxant » - face à ses contradictions.

Je l’ai lu sans zapper une seule ligne ni une seule page, sur une période de 3 semaines environ, en mode « lecture active », c’est à dire en prenant des notes tellement je l’ai trouvé pertinent et convaincant.


Dernière édition par joëlle le Lun 3 Sep 2018 - 11:15, édité 6 fois

Yann
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 56
Localisation : France
Genre littéraire préféré : Un peu de tout
Date d'inscription : 21/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Empty Re: [Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou 

Message par Sharon Dim 2 Sep 2018 - 18:26

J'ai ajouté le sondage, tu peux maintenant voter.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 11585
Age : 43
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Empty Re: [Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou 

Message par Yann Lun 3 Sep 2018 - 10:12

C'est fait, merci et bonne journée ! hi

Yann
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 56
Localisation : France
Genre littéraire préféré : Un peu de tout
Date d'inscription : 21/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Empty Re: [Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou 

Message par Algue Ven 7 Sep 2018 - 0:05

Merci Yann, ce livre a l'air très intéressant.

Algue
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Féminin
Nombre de messages : 447
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 31/08/2012

http://algue.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Empty Re: [Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou 

Message par Yann Ven 7 Sep 2018 - 7:51

Algue a écrit:Merci Yann, ce livre a l'air très intéressant.

Très intéressant en effet, mais pas toujours facile à lire (style très soutenu, approche très sociologique). Il faut donc prendre son temps mais je pense que cela en vaut la peine.

Bien cordialement

Yann
Apprenti
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 56
Localisation : France
Genre littéraire préféré : Un peu de tout
Date d'inscription : 21/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

[Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou  Empty Re: [Gaulejac, Vincent (de) et Hanique, Fabienne] Le capitalisme paradoxant, un système qui rend fou 

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum