Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés

Aller en bas

Votre avis ?

[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Vote_lcap0%[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Vote_lcap50%[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Vote_lcap50%[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Vote_lcap0%[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Vote_lcap0%[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Vote_lcap0%[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 

[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Empty [Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés

Message par Cannetille le Jeu 19 Déc 2019 - 18:23

[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Rhapso10

Titre : Rhapsodie des oubliés
Auteur : Sofia AOUINE
Parution : 2019 (Editions de la Martinière)
Pages : 208


Présentation de l'éditeur :
Abad, treize ans, vit dans le quartier de Barbès, la Goutte d’Or, Paris XVIIIe. C’est l’âge des possibles : la sève coule, le cœur est plein de ronces, l’amour et le sexe torturent la teête. Pour arracher ses désirs au destin, Abad devra briser les règles. A la manière d’un Antoine Doinel, qui veut réaliser ses 400 coups à lui.
Rhapsodie des oubliés raconte sans concession le quotidien d’un quartier et l’odyssée de ses habitants. Derrière les clichés, le crack, les putes, la violence, le désir de vie, l’amour et l’enfance ne sont jamais loin.
Dans une langue explosive, influencée par le roman noir, la littérature naturaliste, le hip-hop et la soul music, Sofia Aouine nous livre un premier roman éblouissant.


Le mot de l'éditeur sur l'auteur :
Née en 1978, Sofia Aouine est reporter radio. Elle publie aujourd’hui son premier roman.


Avis :
Abad, treize ans, habite rue Léon, à Barbès. Depuis qu’il a fui le Liban avec ses parents, sa vie s’est mise à tourner de travers. Entre les coups de son père, détruit par l’exil et l’humiliation de ses abrutissantes conditions de vie parisienne, et le silence dans lequel s’est retranchée sa mère, l’adolescent s’est laissé happer par la rue. Dérivant de bêtise en bêtise jusqu’aux marges de la délinquance, en tout cas rapidement assimilé « malfaisant », il raconte son existence : la jungle qu’est l’école, la rue qui remplace sa famille, la vie de son quartier et de ses laissés-pour compte, comme Gervaise la prostituée au destin tragique, Odette la vieille dame abandonnée à l’hospice, ou Batman la jeune fille séquestrée par son frère salafiste…

La langue de ce monologue coloré et rythmé est celle d’un gamin des cités : argotique, crue, pas toujours totalement compréhensible, encombrée des obsessions sexuelles de l’adolescent, elle donne au récit des accents d’authenticité et maquille d’une fausse naïveté le regard tout en acuité de l’auteur sur la vie des quartiers dits sensibles.

Avec beaucoup de tendresse, mais aussi de virulence, Sofia Aouine nous fait entendre une sorte de complainte des oubliés de notre société. Appelant à la lumière les fractures qui séparent plusieurs générations de personnages littéralement dévorés par leur environnement et leurs malheurs, elle dénonce le terreau que représentent l'isolement et le désespoir pour les engrenages violents en tout genre : délinquance, drogue, prostitution, sectarisme…

Malgré quelques réticences, liées au découpage très marqué entre les histoires, quasi juxtaposées, de chaque personnage, à l’absence d’une véritable conclusion et à la présence de quelques clichés, j’ai été globalement emportée par ce récit dérangeant et plutôt poignant, à la fois tendre et rageur, aux personnages attachants et crédibles, et où l'on devine parfois une résonance toute personnelle avec certains éléments de la biographie de l'auteur. (3/5)
Cannetille
Cannetille
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1567
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés  Empty Re: [Aouine, Sofia] Rhapsodie des oubliés

Message par lili78 le Jeu 2 Jan 2020 - 13:15

« Ma rue raconte l’histoire du monde avec une odeur de poubelles. » Et cette histoire c’est Abad, jeune ado délaissé par ses parents, qui nous la raconte. Il habite « Boulevard des rêves brisés », quartier populaire de Barbès, entre les Barbapapas (islamistes), les prostituées et les militantes Femen.
Le langage est cru, la réalité cruelle et le jeune Abad très attachant.

A découvrir
lili78
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2674
Age : 48
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum