Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment :
Où acheter la display japonaise One Piece Card ...
Voir le deal

[Verlaine, Paul] Fêtes galantes

Aller en bas

Votre avis sur ce livre :

[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Vote_lcap0%[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Vote_lcap100%[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Vote_lcap0%[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Vote_lcap0%[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Vote_lcap0%[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Vote_lcap0%[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 
 

[Verlaine, Paul] Fêtes galantes Empty [Verlaine, Paul] Fêtes galantes

Message par elea2020 Lun 24 Fév 2020 - 11:53

Fêtes galantes
Paul Verlaine
Editions GF Flammarion, 1976
ISBN : 2-08-070285-8

[Verlaine, Paul] Fêtes galantes 10086210

IVe page de couverture :

Les donneurs de sérénades
Et les belles écouteuses
Echangent des propos fades
Sous les ramures chanteuses.

C'est Tircis et c'est Aminte,
Et c'est l'éternel Clitandre,
Et c'est Damis qui pour mainte
Cruelle fait maint vers tendre.

Leurs courtes vestes de soie,
Leurs longues robes à queues,
Leur élégance, leur joie
Et leurs molles ombres bleues

Tourbillonnent dans l'extase
D'une lune rose et grise,
Et la mandoline jase
Parmi les frissons de brise.

Mandoline.

Ce volume contient :
Fêtes galantes. La Bonne Chanson. Romances sans paroles. Ecrits sur Rimbaud.

Mon avis sur ce recueil :

Tout d'abord, il faut signaler que ce recueil regroupe trois recueils différents, il est donc difficile d'en parler tout d'un bloc. Dans ma lecture, j'ai commencé par celui-ci d'après le Challenge Libido Sciendi, avant de m'apercevoir que j'aurais pu commencer par Poèmes saturniens, qui était son premier recueil. Toutefois, Poèmes saturniens est couplé dans un même recueil avec Confessions, ouvrage en prose relatant une partie de sa vie ; j'ai donc décidé d'y revenir ensuite. De plus, je suis tout de suite tombée dans Ecrits sur Rimbaud, ce dernier étant mon poète préféré. J'y suis donc revenue, et de ce moment-là, j'ai lu très vite le recueil entier.

Fêtes galantes :
L'inspiration de Fêtes galantes semble liée en grande partie au XVIIe siècle, le décor en est tiré : parcs, bosquets, grottes de rocaille, masques déambulant dans l'ombre discrète. La lumière et les couleurs sont en demi-teintes, comme pour s'accorder avec l'indécision et l'indéfini des sentiments, les aveux qui se reprennent, les compliments précieux et déclarations littéraires. Paul Verlaine n'y parle pas en son nom propre, il joue à la mascarade, il se fait l'auteur de bergeries et d'épigrammes élégants. L'ambiance y est plaisante quoique un peu fausse ou forcée, elle s'accorde bien avec les tableaux de Watteau, qui sont du reste une référence explicite de Verlaine (ainsi pour Clair de lune, le poème qui ouvre ce recueil de 22 poèmes).

J'ai trouvé ce recueil intéressant, mais les poèmes ne me parlent pas vraiment, je dirais qu'ils ont du charme, et j'aime assez l'évocation de ces fêtes en aquarelles, avec couples, belles demoiselles et petits animaux, collations sur l'herbe, statues d'Eros... Je suis contente d'y voir comme un clin d'oeil l'ironie du poète.
Je cite ces trois vers qui concluent "Lettre", parce que je les avais déjà lus et ils m'avaient plu dans leur efficacité glacée et un peu désespérée :

"Sur ce, très chère, adieu. Car voilà trop causer,
Et le temps que l'on perd à lire une missive
N'aura jamais valu la peine qu'on l'écrive.
"

La Bonne Chanson :
J'ai aimé ce recueil plein d'espoir et de fantaisie : il est vrai que le lecteur n'est pas habitué à ce Verlaine-là, tendre et sincère, et cela correspond à un moment de sa vie qui n'est sans doute plus jamais revenu, où il rencontrait Mathilde Mauté, et rêvait d'une vie à deux, paisible et simple, de deux âmes synchrones, de promenades et d'agréables discussions, d'amour enfin, qu'il a cru vraiment avoir trouvé. Dans ces 21 poèmes, il évoque le fil d'une rencontre, de l'espoir qui l'a habité, puis de la reconnaissance envers Elle, et envers son destin, qui a permis que ses espoirs trouvent une réponse. Il y envisage le mariage (poème 19), et soupire de bonheur de trouver une direction à sa vie, vers un printemps et un été radieux.

Je me suis prise à me demander s'il avait idéalisé tout cela, en tout cas, les poèmes parlent haut et clair pour lui, et ancrent les sentiments du poète dans un présent souriant, qui pourrait être partout et nulle part, n'étant pas tributaire d'un lieu précis, mais plutôt déployant un verger d'arbres en fleurs directement né du coeur et de l'idéal de l'homme Verlaine. Celui-ci décrit encore le monde environnant : les paysages vus d'un train bruyant, ou encore le chemin qu'il parcourt en ville, dans la boue et la noirceur, mais tout cela est adouci par l'image et les mots de l'aimée. Ce mince recueil est un état de grâce en vers, et ce n'est pas un hasard si le poème le plus connu, le 6ème, a inspiré un musicien de 19 ans, Reynaldo Hahn, en 1893...

La lune blanche
Luit dans les bois ;
De chaque branche
Part une voix
Sous la ramée…

Ô bien-aimée.

L’étang reflète,
Profond miroir,
La silhouette
Du saule noir
Où le vent pleure…

Rêvons, c’est l’heure.

Un vaste et tendre
Apaisement
Semble descendre
Du firmament
Que l’astre irise…

C’est l’heure exquise.


Romances sans paroles :
Ce troisième recueil clôt ce cycle sur l'amour : jeux, espoir, et maintenant désillusion, nostalgie, spleen... Verlaine revient à une forme de distance ironique, ne serait-ce que dans le choix des titres, mais il s'y livre à des effets rythmiques accomplis, des jeux de sonorités, nous y trouvons nombre de poèmes connus et délicieux, pleins d'âme et de légèreté. On y trouve notamment de ces fameux "vers impairs", souvent heptasyllabes, qui donnent un air de chanson à ses poèmes, et déséquilibrent la structure pour lui faire gagner encore en musicalité. C'est celui que j'ai préféré des trois, et en regardant la date, les références de lieux... Eh oui, il était en pleine fugue avec Rimbaud, en Belgique et à Londres. Alors oui, la demoiselle de ces rêves devient une femme-enfant qui ne comprend rien, mais le chant du poète se fait à la fois léger et grave, et dessine des aquarelles dans les nuages.

Il pleut doucement sur la ville
(Arthur Rimbaud)

Il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s’ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce coeur qui s’écoeure.
Quoi ! nulle trahison ?…
Ce deuil est sans raison.

C’est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon coeur a tant de peine !


Ecrits sur Rimbaud :
On trouve ici 51 pages d'écrits divers de Verlaine sur Rimbaud, souvent des préfaces des éditions d'oeuvres complètes de ce dernier. J'y note que, quelle qu'ait été la relation entre les deux hommes (elle leur appartient), il est touchant de constater l'admiration qu'avait Verlaine pour le poète, et la fidélité dont il a fait preuve, même alors qu'il n'en avait plus aucune nouvelle, et ne savait pas s'il était vivant ou mort. Le dossier est complété par des lettres ou extraits de lettres, et par trois poèmes de Verlaine sur Rimbaud.
Les textes de préface apportent des précisions intéressantes sur la personnalité de Rimbaud, les scandales qu'il a parfois causés, la réception de ses oeuvres, ainsi que des analyses de Verlaine, qui insère les textes des poèmes de Rimbaud, dont le "Sonnet des voyelles", "Le Bateau ivre", dont Verlaine fait grand cas. Selon lui, Rimbaud touche à la perfection dans plusieurs de ses premières poésies, mais surtout dans Illuminations et dans Une Saison en enfer. Enfin, il se désole de ce qu'il ait abandonné subitement l'écriture, pour vivre à sa façon, le reconnaissant cependant fondamentalement libre.

"Tant l'oeuvre est géante, tant l'homme s'est fait libre, tant la vie passa fière, si fière qu'on n'a plus de ses nouvelles et qu'on ne sait pas si elle marche encore. Le tout simple comme une forêt vierge et beau comme un tigre. Avec des sourires et de ces sortes de gentillesses !" (page 109)
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5630
Age : 55
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum