Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Vote_lcap50%[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Vote_lcap50%[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Vote_rcap 50% 
[ 1 ]
[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Vote_lcap0%[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Vote_lcap0%[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Vote_lcap0%[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Vote_lcap0%[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 

[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Empty [Tholozan, Florence] La chinoise du tableau

Message par Eiger Mar 26 Mai 2020 - 19:06

[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau 51wa6b11
Comme une évidence…
Année de parution : 2019
Nombre de pages : 280 pages
ISBN : 978-2-490591-31-2
Editions : Mplus éditions
***Résumé (quatrième de couverture) :***
[size=16]« Et si comme Mélisende et Guillaume vous découvriez un étrange tableau ?[/size]
Un tableau sur le point de bouleverser votre vision de la vie ?
Au second plan, derrière une jeune Chinoise, se tiendrait un couple qui ressemblerait en tout point au vôtre. À un détail près : les personnages représentés sur la toile seraient bien plus âgés.
Une curiosité irrésistible vous entraînerait alors jusqu’en Chine, à la recherche de la Chinoise du tableau.
Un roman contemporain envoûtant. Des sentiments purs et forts. Un récit à plusieurs voix de toute beauté, où la particularité de chacun s’imbrique dans une continuité intemporelle. »
***Quelques mots sur L’auteure : ***
[size=16]Florence Tholozan vit dans les proches environs de Montpellier. Diplômée en psychologie clinique, elle enseigne dans l'Hérault. Du plus loin qu'elle se souvienne, elle a toujours eu l'amour des mots. La Chinoise du tableau est son premier roman. Il a été présenté pour le Prix de la 1ère oeuvre d'une auteure 2019 et a concouru au Prix du Livre Romantique 2019 pour lequel il a été finaliste.  [Source_Éditeur][/size]
***Maintenant, place au livre !***
Comme une évidence…
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous embarque dans une belle histoire teintée d’amour, d’évidence, d’énergie et de liants ! Oui, Florence Tholozan frappe fort et elle nous fait voyager, en chine Wink 
Mélisende, professeur de mandarin et passionnée par la Chine, et Guillaume architecte collectionneur de dragons, se croisent un jour, dans le métro, dans la rue, dans un bus... Leur cœur s’arrête, leur regard se plonge dans celui de l’autre et la terre ne tourne plus rond… Eux deux, c’est une évidence, c’est instinctif, c’est normal, enfin non, c’est bizarre ! Dans le sens où ils ont cette impression de se connaître, sans ne s’être jamais rencontré…
Enfin, la vie est telle que leurs chemins se sont croisés et les voilà liés l’un à l’autre, d’un fil affreusement, fort !
Alors qu’ils gambadent et chinent de quoi se meubler sur un vide-grenier, ils croisent un tableau qui attire leur attention. La chinoise du tableau est d’une beauté sereine. Les couleurs sont sublimes et… Au deuxième plan, un couple, qui leur ressemble étrangement mais en plus âgé. Et cette montre !!! Celle que Guillaume a reçu en cadeau de son père, unique au monde ! Elle est sur le tableau ! C’est quoi ce bazar ?
Mélisende ayant sa meilleure amie dans les métiers de l’art, ni une ni deux, elle en profite pour lui faire analyser le tableau ! Ce tableau va les emmener en Chine et chambouler leur vie !
Florence nous emporte dans un tourbillon de saveurs chinoises, de douceurs amoureuses et de délicatesses amicales. On sait dès le départ plus ou moins ce qui va se passer mais ce n’est pas grave. Non, bien au contraire, c’est beau, c’est fort et subtilement joué.
On découvre avec ravissement les petits bonheurs de l’amour et de la vie. On est transporté dans les saveurs exquises du monde asiatique. Des légendes, des histoires, des architectures, de l’environnement, des paysages, des croyances et enchantements des sens.
Les descriptions sont faites avec beaucoup de doigté et de finesse pour nous faire sentir les choses, pour nous les faire goûter, toucher du bout des doigts et on arrive même à entendre le bruit ambiant !
L’alternance des protagonistes, qui nous racontent leur façon de voir les choses, à différentes périodes du temps permet un dynamisme remarquable ! C’est chouette, ça coule tout seul et en plus, cela nous permet de faire connaissance avec le caractère de chaque personnage ! C’est rondement mené !
De manière générale, la plume de Florence est plein de délicatesse et de douceur.
C’est beau, enivrant, envoûtant et attachant.
On évolue avec les personnages et on est touché par leurs émotions, par leurs sentiments, par leur lien si beau, si fort. Je vais m’arrêter là, je risque de vous raconter le livre et ce n’est pas le but Very Happy
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous invite à découvrir cette petite merveille « La chinoise du tableau » de Florence Tholozan. C’est juste un moment de finesse, de délicatesse, plongé dans les croyances et beautés de Chine Very Happy Une plume pleine de douceur qui saura vous envoûter…

_________________
On veut ? On peut ? Alors on fait ! Et si on ne peut pas, on trouve des solutions !
Eiger
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2693
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Empty Re: [Tholozan, Florence] La chinoise du tableau

Message par elea2020 Sam 8 Mai 2021 - 19:08

Ce livre coup de cœur me laisse une forte empreinte - c'est un peu le genre de roman où vous vous demandez, en cours de lecture : "que va-t-il me rester encore à lire ?" Cela passe, mais les personnages, les lieux, et même l'objet principal du livre, le fameux tableau, restent encore caresser mes rêves, comme un voyage que je ne veux pas terminer...

Tout commence par une rencontre amoureuse, due si fort au hasard que celui-ci prend des allures de destin, voire de prédestination. Guillaume et Mélisende, Mélisende et Guillaume : ils se reconnaissent, se savent liés au premier abord, et par leurs yeux qui se voient et qui voient le monde dans le filtre de leur amour, un monde naît et se déploie devant nous. Un monde à explorer, à savourer ; il n'en faut d'ailleurs pas plus pour que nous l'arpentions avec eux, ce monde, et voyagions sur leurs pas, avec des impressions que les plus belles photos des guides de voyage ne nous donnerons jamais sur des lieux que nous n'avons pas vus.

Guillaume et Mélisende ont une quête, et non des moindres : elle doit mener à comprendre leur propre identité, la façon dont le destin s'est invité dans leur histoire. Celui-ci a pris la forme d'un mystérieux tableau, chiné dans une brocante en plein air sur une place de Provence, à l'ombre des platanes, un tableau qui pourrait être l'élément central d'un triptyque, et qu'il va falloir compléter... Car il leur faut apprendre la raison primordiale pour laquelle le couple âgé représenté dans une ville chinoise leur ressemble tant, ou encore pourquoi la jeune fille au centre, essayant une boucle d'oreille, leur paraît familière, comme une connaissance de toujours, et enfin pourquoi l'homme du couple porte la même montre que celle de Guillaume, pièce unique héritée de son père disparu.

Il faut donc se rendre en Chine, et plus précisément, après une escale à Pékin/Beijing, à Yangshuo, la ville aux montagnes rondes et aux mille rizières. Mélisende, qui est professeure de chinois, a déjà vécu à Yangshuo, et saura être le guide, l'initiatrice de découvertes et de sensations rares, d'émotions esthétiques, mais également la médiatrice de relations riches en humanité avec des personnages hauts en couleur qui croisent leur chemin. Ils apprendront la vérité, bien que celle-ci soit inimaginable à se représenter...

Pour un thème à la fois actuel et intemporel, aussi fortement romantique, il fallait une construction impeccable et une écriture raffinée, et celles-ci assurément ne déçoivent pas. Les chapitres nous font entendre les voix alternées de Guillaume et Mélisende, mais aussi de personnages qui ont leur mot à dire, une vérité à enseigner, et qui apportent ainsi à l'édifice du destin du couple leurs pierres, qui s'ajoutent et se complètent. Certaines réflexions sur le destin pourraient paraître un peu attendues, mais n'est-ce pas le propre du destin, finalement, de nous apporter sur un plateau ce que nous attendions ? Un destin favorable a dû en tout cas veiller à ce que je rencontre ce livre, et que j'ai l'idée de le lire - sans cela, il m'aurait manqué et je le chercherais encore.

Extraits :
"Remonter à la surface, retrouver sa place dans la turbulence de la vie, un pincement au cœur qui persiste, celui de l'avoir perdu, lui. Respirer l'air libre et poursuivre sa journée. Se laisser enrober par la chaleur étouffante d'un Paris au mois d'août avec ses senteurs de bitume fondu, et n'y prêter aucune attention. Marcher sans distinguer grand-chose, alors que le bel inconnu du métro ne cesse de s'interposer par bribes, au milieu des pensées les plus impénétrables. Croiser des gens et chercher des ressemblances afin de préciser une réminiscence qui pourrait bien finir par s'évaporer complètement. Se rendre à l'évidence qu'il n'est absolument pas possible de reconstituer son portrait, que ce qu'il en reste est cruellement fuyant, parfaitement insaisissable : il paraît, presque, vous narguer."

"Je me dis que c'est lors de ces moments - dans ces instants anodins, ces mimiques, ces œillades, ces gestes, ces demi-mots, ces silences... dans tous ces détails, si infimes soient-ils - que l'amour transparaît."

"Ce n'est pas un souvenir qui ressemble à ceux que j'ai de mon enfance, par exemple, et que je peux raconter. Tu vois ce que je veux dire ? C'est insaisissable. Aussi fragile qu'une goutte d'eau qui glisse sur ta main et que tu ne peux retenir. Tu vois ? En un éclair, l'eau a fini par terre, tu n'en gardes qu'une sensation de mouillé, qui elle-même s'en va rapidement en séchant. Tu pourrais douter qu'une goutte est tombée là, sur ta peau, car tu ne vois plus rien, tu ne sens plus rien. Seulement tu le sais, tu t'en rappelles. "


Dernière édition par elea2020 le Sam 8 Mai 2021 - 19:18, édité 1 fois

_________________
"Nous sommes comme les glaces. La vie nous fait parfois chavirer et nous change de forme." Francisco Coloane


Lectures du moment : La Vie d'Oru, héros désabusé, de Julien Bonin / Ma Rue à moi, de Laurent Quenneville.



=> PàL 2020

=> PàL 2021
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2872
Age : 52
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Empty Re: [Tholozan, Florence] La chinoise du tableau

Message par elea2020 Sam 8 Mai 2021 - 19:14

Je n'arrive pas à croire que tu aies lu ce roman avant moi, @Eiger ! Razz

_________________
"Nous sommes comme les glaces. La vie nous fait parfois chavirer et nous change de forme." Francisco Coloane


Lectures du moment : La Vie d'Oru, héros désabusé, de Julien Bonin / Ma Rue à moi, de Laurent Quenneville.



=> PàL 2020

=> PàL 2021
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2872
Age : 52
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

[Tholozan, Florence] La chinoise du tableau Empty Re: [Tholozan, Florence] La chinoise du tableau

Message par louloute Sam 8 Mai 2021 - 20:22

Merci Elea et Eiger pour votre critique, je l'ai noté   Very Happy
louloute
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 22496
Age : 52
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum