Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Caunes, Blandine (de)] La mère morte

Aller en bas

[Caunes de, Blandine] La mère morte

[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Vote_lcap0%[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Vote_lcap100%[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Vote_lcap0%[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Vote_lcap0%[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Vote_lcap0%[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Vote_lcap0%[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Empty [Caunes, Blandine (de)] La mère morte

Message par lalyre le Dim 31 Mai 2020 - 11:51

[Caunes de, Blandine]

 La mère morte
Editions Stock 2 janvier 2020
295 pages
Quatrième de couverture
Une mère, âgée mais indépendante, se trompe de jour, de lieu de rendez-vous avec ses filles, achète des objets superflus et coûteux, oublie dans le coffre de sa voiture les fruits de mer bretons, et se lève la nuit, croyant partir pour une destination inconnue.
Cela pourrait être drôle, si ce n’était une maladie mentale due à l’âge, et surtout si cette femme si confuse n’était pas la romancière Benoîte Groult, la mère de l’auteure de ce livre d’une force rare. Benoîte Groult, luttant, jouant avec sa propre fin, mais refusant avec rage de céder à la fatalité et à la vieillesse, elle qui a été une militante de l’association « Pour le droit de mourir dans la dignité  ». Voici la femme intime, plus que la femme publique, ici telle qu’on ne la connaît pas, et qui écrivait : « Dans la vie, deux mondes se côtoient : celui des gens qui vont vivre et celui des gens qui vont mourir. Ils se croisent sans se voir. »
Benoîte s’éteint en juin 2016 à Hyères, à 96 ans. Écrivaine comblée, mère et grand-mère heureuse, femme de combats remportés. Mais ce que ce livre raconte, ce n’est pas juste le deuil hélas ! prévisible d’une mère admirée et aimée, mais un double deuil : voici le terrible sens du titre, La mère morte. « Maman, mon dernier rempart contre la mort. Bientôt, ce sera moi le rempart pour ma fille ».
Le 1er avril 2016, la fille de Blandine de Caunes, Violette, 36 ans, meurt dans un banal accident de voiture, laissant orpheline sa fille Zélie. L’ordre du monde est renversé : Benoîte s’accroche à la vie, Blandine sombre, Violette n’est plus.
De Benoîte Groult, sa fille a hérité l’humour et la force vitale. Ce livre n’est pas triste, au contraire. C’est une réconciliation entre trois générations de femme qui partagent le « même amour forcené pour la vie, toujours plus forte que tout », le credo de Benoîte qu'elle a transmis à sa fille.
[Caunes, Blandine (de)] La mère morte Index53
Mon avis
Je pense que la maladie de Benoîte Groult est suffisamment décrite par Blandine, car elle ne nous épargne rien de cette maladie qui affecte le corps mais ce qui est bien plus triste c’est que l’esprit perd tous ses repaires. C’est une fin de vie très triste et quelle tristesse de devoir s’occuper de sa mère, d’être presque la mère de sa mère. Ce livre est un récit implacable et tragique, mais porté par une folle et impérieuse envie de vivre, presque une envie de survivre, un témoignage douloureux écrit comme un hymne à l’amour, de l’impuissance et au respect de la dignité de la fin de vie de Benoîte quia perdu toute sa personnalité et ses facultés qui ont fait d’elle une célébrité. Un récit bouleversant et saisissant, entrecoupé de citations de sa mère écrivaine, relevant aussi des passages de grands auteurs. Et ce livre pose aussi la question, pourquoi faut atteindre une telle vieillesse dépendante et affligeante, j’ai souvent eu le coeur serré par la belle écriture bouleversante de l’auteure...4,5/5
lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7760
Age : 88
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum