Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Ladjali, Cécile] La fille de personne

Aller en bas

[Ladjali, Cécile] La fille de personne

[Ladjali, Cécile] La fille de personne Vote_lcap100%[Ladjali, Cécile] La fille de personne Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Ladjali, Cécile] La fille de personne Vote_lcap0%[Ladjali, Cécile] La fille de personne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ladjali, Cécile] La fille de personne Vote_lcap0%[Ladjali, Cécile] La fille de personne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ladjali, Cécile] La fille de personne Vote_lcap0%[Ladjali, Cécile] La fille de personne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ladjali, Cécile] La fille de personne Vote_lcap0%[Ladjali, Cécile] La fille de personne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Ladjali, Cécile] La fille de personne Vote_lcap0%[Ladjali, Cécile] La fille de personne Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Ladjali, Cécile] La fille de personne Empty [Ladjali, Cécile] La fille de personne

Message par lalyre le Dim 28 Juin 2020 - 19:54

[Ladjali, Cécile]

 La fille de personne
Actes Sud 4 mars 2020
203 pages
Quatrième de couverture
Consacrée aux bibliothèques à l'épreuve du feu, la thèse de Luce Notte, étudiante berlinoise orpheline de père, la conduit à l'été 1912 à Prague, où elle prend un poste de jeune fille au pair chez les Kafka afin d'assurer ses études. Le jeune Franz n'a alors encore rien publié, il se morfond dans une compagnie d'assurances et se cache de son père pour écrire ce qui deviendra Le Verdict. Quarante ans plus tard, installée comme libraire à Paris, Luce va épouser la solitude de Sadegh Hedayat, écrivain iranien rejeté par sa famille et exilé en raison de la censure qui le frappe en son pays après la parution de La Chouette aveugle.
C'est ainsi, à la faveur de "coïncidences supérieures", qu'elle croise les destins contrariés de ces deux écrivains gagnés par la tentation du suicide et de la destruction de leurs textes. Mais la puissance de rêve de la lectrice passionnée qu'elle est l'emporte sur l'oubli. Luce favorisera le difficile accomplissement de l'oeuvre pour l'un, s'efforcera d'éviter son anéantissement pour l'autre — Hedayat brûlant ses textes dans ses derniers jours —, inspirant Franz et Sadegh pour tenter de sauver ce qui peut l'être de ce terrible bûcher des vanités.
En retour, il lui sera fait don d'un legs inestimable, deux inédits des maîtres, qui lui confèrent enfin à elle, la fille de Personne, une identité. Tout entier dédié à la muse, sa beauté et sa cruauté, La Fille de Personne est le roman du père, de celui que l'on se cherche ou que l'on s'invente. Mais c'est avant tout une célébration du vertige de la lecture face à l'oeuvre au noir qui nourrit tout écrivain.
[Ladjali, Cécile] La fille de personne Index68
Mon avis
Au début de cette fiction, la narratrice part à Prague, l’histoire se situe entre 1914 et les années 1950. C’est sur une promesse à sa mère mourante qu’elle recherche son père qu’elle n’a pas jamais connu. Lors de son séjour, cherchant un emploi pour continuer ses études, elle est engagée chez les Kafka, elle y fait la connaissance de Franz dont le père est un véritable tyran ? Ensuite des années plus tard, ayant créé sa librairie à Paris, elle rencontre Sadegh Hedayat, écrivain er traducteur iranien, les deux écrivains ont des points communs car tous deux sont tentés de détruire leurs écrits mais aussi par le suicide et Luce, le narratrice devenue l’héritière des œuvres inédites des deux écrivains pour faire exister leurs livres. Une écriture très riche nous contant les autodafés et les bibliothèques brûlées au cours de l’Histoire, alors que l’absence du père la hante. N’en n’écrivant pas plus, j’ajouterai que les affres et le mystère de l’écriture ainsi que la richesse de cette fiction en font réellement un petit bijou de littérature…..5/5
lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 7769
Age : 88
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum