Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Vote_lcap0%[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Vote_lcap100%[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Vote_lcap0%[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Vote_lcap0%[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Vote_lcap0%[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Vote_lcap0%[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil Empty [Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil

Message par Eiger le Jeu 27 Aoû 2020 - 19:07

[Bellando Mitjans, Marie] Hamlet ou l'exil 41ekeg10


Quand la beauté des mots révèle la beauté de la vie...


Année de parution : 2018
Nombre de pages : 140
ISBN : 978-1791552824
Editions : Autoedition


***Résumé (quatrième de couverture) :***


« Un récit, à mi-chemin entre le roman et le théâtre, est composé comme un journal intime. Hamlet a été rejeté de la mort et hante des auteurs depuis lors. Le dernier en date serait la narratrice, Irynia, jeune émigrée bosnienne se confrontant à l’absence de rattachement culturel à son pays d’origine qu’elle a quitté enfant lors de la guerre, ainsi qu’à la perte de son père. L’ouvrage est son journal intime. Jeune yougoslave, traductrice-interprète à Paris, sa vie bascule le jour où elle rencontre Hamlet, le véritable Hamlet, celui de Shakespeare et de tous les autres. Une aventure humaine se déroule alors entre ces deux êtres qui portent un regard différent sur le deuil, l'exil et le temps. Irynia rêve-t-elle ? Imagine-t-elle tout cela pour se donner le courage de vivre et d'écrire ? Ou Hamlet existe-t-il bel et bien et l'a-t-il choisie pour narrer à nouveau son histoire, faisant d'elle l'héritière d'une longue lignée de poètes et dramaturges ? Les deux personnages vont traverser ensemble les étapes du deuil et du retour à la vie après les diverses épreuves de leur existence respectives. Il peut ainsi être lu comme un cheminement philosophique et introspectif assez universel sur les questions d’identité, de mémoire et d’appartenance. »

***Quelques mots sur L’auteure : ***


Je suis Marie Bellando Mitjans et j’écris des récits.
Comment j’en suis arrivée là ? Depuis toute petite, depuis que je sais parler, même pas forcément écrire, j’ai raconté des histoires. J’aimais faire résonner les mots dans ma tête et dans l’air. Après j’ai grandi, je me suis passionnée pour l’histoire, les langues, les arts. Mon histoire familiale, déjà, que je qualifierai peut-être de typiquement française dans ce qu’elle a d’immigration et de déchirements, de contradictions et de luttes ; essentiellement méditerranéenne, puisqu’on ne s’échappe jamais de ce bagage culturel là.
Je suis devenue graphiste, par esprit de contradiction envers ceux qui me voulait polytechnicienne, énarque ou normalienne, et pour être honnête, par paresse. Me conformer à des modèles, des formats préétablis, des compétitions, m’a toujours semblé épuisant.
Par curiosité, je suis entrée à la Sorbonne pour des études de civilisations slaves et de muséologie. Je me suis passionnée pour cet ailleurs pas si étranger que sont les Balkans, dans lesquels je me reconnais tant. Finalement, je pense que je suis en quête d’un humanisme universel et d’un dialogue qui sonnerait vrai pour tous, quelle que soit sa culture.
Aujourd’hui je travaille dans la coopération internationale, expérimenter au quotidien la diversité culturelle me dynamise et m’enrichit. [Source_Auteure]

***Maintenant, place au livre !***

Quand la beauté des mots révèle la beauté de la vie...

Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous embarque dans une découverte un peu particulière ! C'est envoûtant, déroutant et déconcertant ! C'est beau, c'est percutant et j'adore !

Irynia débarque dans un café, après le travail, elle n'en peut plus, elle a besoin d'évacuer. Accoudé au comptoir, elle entend un homme qui déclame la morosité de la vie et de ce qu'elle a pu y faire dans sa journée. Elle, ne comprend pas ce qui a pu arriver à cet Hamlet, cet homme qui se prend pour Hamlet. Mais qu'importe, elle répond et décide de partir. Mais voilà, ça la taraude, elle ne peut pas rester sans savoir alors elle repasse dans ce bar, à un autre moment, un autre soir. Il est là, elle est revenu, serait-ce une ouverture pour déclamer et entamer une possible discussion ? Irynia va alors se surprendre et dévoiler petit à petit sa personnalité, comme cet Hamlet... A la façon d'un journal intime l'un pour l'autre vont être le réceptacle de leurs pensées...

Les Loulous, c'est beau, si vous saviez ! C'est comme une découverte douce et âpre à la fois. Au départ, c'est surprenant et puis, on commence à apprécier, se questionner, se pousser dans nos retranchements et on se prend au jeu de vouloir partager avec les personnages. Ce fut Bibou le réceptacle de mes pensées au final Wink
Je n'ai pas lu Hamlet de Shakespeare et donc ne ferai aucun parallèle là dessus.

Marie Bellando Mitjans a réussi, grâce à son style d’écriture très poétique, dur et réaliste, doux et envoûtant à la fois, à nous faire entrer dans les tourments de la vie. C’est assez incroyable cette force d’attractivité, d'addiction qu’il y a dans cette histoire ! Les mots sont justes, les explications parfaites, la justesse des sentiments, des émotions, des états d'âmes et de la vie sont très bien plantés.
On décortique les tourments de nos personnages, on évolue avec eux et on réfléchi. On se laisse doucement glisser vers le mal-être des personnes, sur l'exil, la condition humaine, la mort, la vie, les sentiments, la connaissance, la résilience, la force de la nature, la force de la vie. On découvre l'histoire des civilisations, l'immigration, les sentiments et la force de ceux qui ont du tout quitter. Pourquoi ? Comment ? Ce qui reste, ceux qui restent...

Je salue ce mélange qui nous fait toucher du doigt d'autres points de vue, qui nous ouvre l'esprit de manière différente, de manière poétique. J'ai aimé découvrir des pensées, tourmentées et virevoltantes. Bien que le noir soit bel et bien là, il y a toujours un rayon de soleil qui brillera dans un coin. Mais encore faut-il accepter de le recevoir. Ici, Hamlet et Irynia laisse tomber les masques sur leur vie et nous entraînent avec eux, à cœur ouvert...

Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous recommande « Hamlet ou l'exil » de Marie Bellando Mitjans. C'est beau, le verbe haut, poétique et réaliste. Des réflexions poussées sur la condition de l'Homme et ce qui peut lui arriver. Comment peut-il réagir face à ça ? Son histoire à travers deux confidents. Une magnifique épopée, de nos jours ou ailleurs... 

_________________
On veut ? On peut ? Alors on fait ! Et si on ne peut pas, on trouve des solutions !
Eiger
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2359
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum