Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Miosi, Blanca] Substitution

Aller en bas

Votre avis ?

[Miosi, Blanca] Substitution Vote_lcap0%[Miosi, Blanca] Substitution Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Miosi, Blanca] Substitution Vote_lcap100%[Miosi, Blanca] Substitution Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Miosi, Blanca] Substitution Vote_lcap0%[Miosi, Blanca] Substitution Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Miosi, Blanca] Substitution Vote_lcap0%[Miosi, Blanca] Substitution Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Miosi, Blanca] Substitution Vote_lcap0%[Miosi, Blanca] Substitution Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Miosi, Blanca] Substitution Vote_lcap0%[Miosi, Blanca] Substitution Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Miosi, Blanca] Substitution Empty [Miosi, Blanca] Substitution

Message par Cassiopée le Mer 21 Oct 2020 - 0:20

[Miosi, Blanca] Substitution Blanca10

Substitution (El Sustituto)
Auteur : Blanca Miosi
Traduit de l’espagnol par Maud Hillard
Éditions : Independently published (17 août 2020)
ISBN : 979-8676207748
440 pages

Quatrième de couverture

Fedor Mogliani, un jeune à l’esprit brillant, ne comptait pas trouver sur son chemin Mark Carter, un garçon au corps déformé, cloîtré dans un fauteuil roulant à cause d’une maladie qui transformait ses muscles en os. Bien que n’étant encore qu’un étudiant en Génie biologique, Fedor réussit, contre toute attente, à inverser la fibrodysplasie ossifiante progressive dont souffrait Mark, sans penser que cela pourrait le dépasser.

Mon avis

Dès les premières lignes, j’ai été captivée et j’ai lu ce roman en une journée. Je ne pouvais plus le lâcher. L’auteur a su, une fois encore, m’attirer dans son histoire, m’intéresser et je trouve très fort qu’elle arrive à se renouveler et aborder chaque fois un thème nouveau. Je pense qu’elle se documente énormément, qu’elle se renseigne, qu’elle rencontre des experts dans le domaine de ce qu’elle veut évoquer, avant de se lancer dans l’écriture.

Cette fois-ci, elle parle de médecine, des essais cliniques, de l’ADN en prenant la fibrodysplasie ossifiante (FOP), appelée également « maladie de l’homme de Pierre » (les muscles et les tendons se solidifient) comme point de départ. C’est une infection qui déforme le squelette et qui est invalidante. Fedor, un jeune étudiant brillant en génétique, va être « recruté » par un de ses professeurs. Ce dernier souhaite qu’il l’aide à trouver comment guérir ou arrêter l’évolution de la FOP car le fils d’un de ses amis est concerné et bien sûr, il a promis de l’aider.

Fedor dit oui sans savoir que cette décision va bouleverser son existence. Il est issu d’un milieu modeste, sa mère l’a élevé toute seule. Il est content de pouvoir étudier grâce à une bourse et il va côtoyer un milieu beaucoup plus riche où les « codes » ne sont pas forcément les mêmes. Ne risque-t-il pas de perdre une partie de sa liberté ? Au fil des chapitres, on sent qu’il y a un mystère, des secrets, on s’interroge, on émet des hypothèses et on cherche à comprendre. L’aspect psychologique des personnages est bien travaillé ainsi que leurs relations. Le suspense est présent car on ne sait pas ce que donneront les résultats des tests sur le souffrant, ni comment vont évoluer les liens entre Fedor, son professeur, le malade et les autres protagonistes. En outre, Fedor va-t-il rester fidèle à ses convictions ou va-t-il se laisser influencer par tout ce qu’il y a autour de lui qui pourrait lui faire miroiter un autre avenir ? J’ai essayé, plusieurs fois, d’imaginer la suite, mais j’ai été surprise jusqu’à la fin…

Peut-on tout tenter au nom de la science ? Certains oublient l’éthique sous prétexte de progrès et c’est là un grand danger car des dérives peuvent exister. Pourtant quand on est malade, peut-être a-t-on le souhait de tout essayer pour s’en sortir, non ? Vaste débat….

Ce récit m’a fascinée. L’écriture de Blanca Mioso est « magnétique » (merci à sa fidèle traductrice), j’étais scotchée aux pages. Je ressentais les tensions, les joies, les peurs, les angoisses, les désirs, les hésitations de chacun, j’étais vraiment au cœur de l’histoire. Le rythme ne faiblit pas une seconde, car au-delà du contexte de la recherche médicale (qui renvoie chacun aux choix qu’il ferait), il y a une intrigue réfléchie, bien ficelée, avec de nombreux rouages. Une excellente lecture !


_________________
[Miosi, Blanca] Substitution Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 12623
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum