Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus

Aller en bas

Votre avis ?

[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Vote_lcap0%[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Vote_lcap100%[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Vote_lcap0%[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Vote_lcap0%[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Vote_lcap0%[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Vote_lcap0%[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Empty [Faurax, Sylvain] Des hommes perdus

Message par Cassiopée le Jeu 29 Oct 2020 - 1:16

[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Edv_de10

Des hommes perdus
Auteur : Sylvain Faurax
Éditions : du Volcan (20 Octobre 2020)
ISBN : 979-1097339234
184 pages

Quatrième de couverture

Constantin, chef d'entreprise blasé par un quotidien terne, fait la rencontre de Madrinë, un migrant à la recherche de chaussures. Ces deux personnages que tout oppose vont se retrouver impliqués dans une aventure humaine où le partage sera l'occasion de combler quelques fragilités réciproques.

Mon avis

L’autre est-il ton frère ?

C’est une rencontre improbable, une de ces rencontres qui ne s’expliquent pas … Madrinë aborde Constantin pour lui demander des chaussures. Le premier est un jeune migrant qui espère passer en Angleterre, le second est responsable d’une agence immobilière, un peu blasé, il vit seul. Sur une impulsion subite, Constantin achète des baskets dans une solderie et les donne au jeune homme. Ils vont se parler, d’autres événements vont les rapprocher….

Peut-on devenir ami avec quelqu’un de très différent ?
« L’un était jovial malgré sa précarité, l’autre éteint en dépit de sa réussite…. »
Tout sépare les deux hommes : l’origine, l’âge, la situation professionnelle, le lieu de vie, les loisirs, les amis, la façon d’envisager l’avenir, le tempérament etc. Dans le quotidien monotone, sans fantaisie de Constantin, Madrinë va être l’étincelle, le catalyseur. Le patron va changer le cours de son existence, casser les murs érigés autour de lui, accepter le bruit, le désordre, la vie tout simplement. Tout cela pour quelqu’un qui va bousculer ses « codes ».

Pourquoi ? Sans doute, parce que c’était le moment, qu’il n’y a pas besoin de raison particulière, si ce n’est de se sentir exister à l’idée de « sauver » quelqu’un et c’est toujours mieux que de fermer les yeux.
Avec son écriture musicale, cadencée, poétique, l’auteur nous offre un récit positif malgré les épreuves qui peuvent croiser la route des deux hommes. Il nous rappelle que tendre la main n’est pas anodin, que cela fait du bien autant à celui qui donne qu’à celui qui reçoit.

J’ai beaucoup aimé ce livre. Suivre l’évolution des différents personnages et la modification de leurs rapports les uns avec les autres est très intéressant. Certains gagnent en sagesse, changent leur regard et c’est beau. Quelques fois, il suffit d’un déclic, de pas grand-chose pour que tout aille mieux et que le sourire habite à nouveau ceux qui souffrent ou ceux qui n’ont pas de but.

Plusieurs thématiques sont abordées dans ce recueil. Au-delà des sentiments humains, il y a aussi le fait de trouver sa place dans la société, de porter son passé, le rôle du temps dans le rythme des journées, les valeurs d’écoute, de partage, l’altérité….

« Des hommes perdus » ? Une histoire d’hommes qui se trouvent, prennent le temps de s’apprivoiser et de créer des liens dans le respect de ce qu’est chacun pour donner le meilleur d’eux-mêmes.



_________________
[Faurax, Sylvain] Des hommes perdus Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 12623
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum