Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
-38%
Le deal à ne pas rater :
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To 2,5″ SATA III à 64,99€
64.99 € 104.99 €
Voir le deal

Annarasumanara [Ha, Il-Kwon]

Aller en bas

Quel est votre avis sur ce manhwa ?

Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Vote_lcap100%Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Vote_lcap0%Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Vote_lcap0%Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Vote_lcap0%Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Vote_lcap0%Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Vote_lcap0%Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 
 

Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Empty Annarasumanara [Ha, Il-Kwon]

Message par elea2020 Ven 29 Juil 2022 - 15:39

Annarasumanara, volume 1
Ha, Il-Kwon
Webtoon (lecture en ligne) - 2010
fanfox.net (en anglais)
Prologue + 8 chapitres
Edité en version papier mais non vendu en France

Annarasumanara [Ha, Il-Kwon] Cvt_cv10

Résumé site booknode.com :
Yun Ai rêvait d'être magicienne…Mais cela était il y a bien longtemps…
C'était avant que son père ne les laisse, elle et sa petite sœur, sans le sou.
Elle doit désormais penser au bien-être de sa famille et travaille très dur pour pouvoir s'en sortir. Mais sa vie est bien chamboulée lorsqu'elle rencontre ce beau magicien dont le monde parle et qu'il lui propose de devenir son apprentie…

Mon avis :
J'ai eu connaissance de ce manhwa remarquable par le drama (série coréenne) "The Sound of magic", sur Netflix. La série bien trop courte m'a laissé un sentiment de nostalgie, les personnages me manquent, j'ai donc eu envie de découvrir la bande dessinée (manhwa) qui en est à l'origine. Elle peut se lire en trois volumes comprenant 27 chapitres au total, soit 9 chapitres par volume. Mais j'avoue que j'ai eu du mal à la trouver en ligne : seuls cinq chapitres sont traduits en français, j'ai dû rechercher la suite sur trois sites différents et le lire en anglais (et encore, j'ai échappé à la lecture en indonésien). Bref : cette lecture se mérite, mais c'est une merveille qui, je le pense, ne s'oublie pas de sitôt.

Le graphisme est généralement en noir et blanc, avec des inserts parfois en couleurs, parfois même sous forme d'objets photographiques colorés (fleurs, billets, papillon lumineux...). L'auteur joue du format webtoon, dont le sens de lecture est de haut en bas, pour étirer les séries de vignettes, et tirer parti de tous les formats possibles pour créer un univers imaginaire, comme un long vertige psychédélique, mais aussi faire naître un sentiment obscur de mélancolie, de solitude maudite. Les vignettes en noir et blanc se succèdent comme les images d'un vieux film qui sauteraient sur place, hypnotisant le lecteur de ses motifs répétés à l'envie, d'une géométrie tirée au cordeau, comme avec le sol en damiers du parc d'attraction. Les visages se découpent avec netteté, mais seuls AI et le magicien sont beaux : les plans du visage d'AI saturent l'espace, en larges aplats pour sa longue chevelure noire. Cette façon de dessiner me rappelle particulièrement les BD de Comès, comme "Silence".

Quelle est l'histoire ? L'héroïne, Yun AI, lycéenne, vit seule avec sa petite sœur Yoo-Yi : leur mère les a abandonnées il y a longtemps, et leur père, fabriquant de jouets en faillite, fuit ses créanciers et ne peut donc demeurer au domicile. AI doit mener de front ses études (elle est surdouée en maths) et travaille en dehors des heures d'école, le tout dans le plus grand dénuement. Pour dire : elle ne peut se racheter de collants lorsque ceux-ci sont troués, au grand mépris de ses camarades de classe de la gent féminine. Quant à son compagnon d'études, Na Il-Deung, étudiant brillant, il semble surmonter un temps son égoïsme naturel de gosse riche pour sympathiser avec elle, avant de lui proposer un marché des plus douteux.

Un soir, alors qu'elle court après son unique billet de paye qui s'est malencontreusement envolé, AI arrive jusqu'au parc d'attractions abandonné de longue date, un peu plus haut sur la butte. C'est là qu'elle rencontre cet étrange jeune homme blond au chapeau haut de forme, qui semble vivre dans ce lieu désaffecté, et demande à tout un chacun s'il croit à la magie, avant de faire un tour. Est-il très habile, ou fait-il, comme il le soutient, de "la vraie magie" ? Toujours est-il qu'il en sait long sur AI, et qu'il lui propose, à elle seule, de lui enseigner sa magie. Mais cette dernière, trop éprouvée par le monde des adultes, rêve pragmatiquement de sortir de la pauvreté et n'a que faire de la poésie et de la beauté qu'il crée autour de lui. Elle le rejette, mais il est là lorsqu'elle a besoin de lui, il l'attend.

Ce manhwa, qui propose une superbe réflexion sur une forme du syndrome de Peter Pan, ne laisse rien au hasard : tout est signe, tout est symbole. Les trouvailles visuelles créent au sein d'un cadre éclaté un rythme hypnotique ; chaque chapitre regorge d'inventions. Même la géographie de la ville fait sens, le ciel tourmenté au-dessus des bâtiments durement découpés du lycée, la pente, qui semble s'incliner vertigineusement vers l'enfer de la ville et des relations vénales qui menacent AI (créanciers, patron libidineux). L'alternance des écrits de AI, petits billets destinés à sa mère) et des images de la vie réelle fait ressortir le conflit interne qui se joue en elle entre désir de grandir pour échapper à sa malédiction de la pauvreté, et richesse de son imaginaire encore enfantin, exalté par la relation naissante avec le jeune et beau magicien qui la protège - s'appelle-t-il Ri-Eul comme dans le drama ?

Ce volume 1 refermé, je poursuis avec avidité les deux tomes suivants. Que dire de plus ? Si AI et Ri-Eul ne déçoivent pas par rapport à la série, en revanche Il-Deung ressemble à une saucisse ou un concombre sur pattes, on peine à croire qu'il soit "mignon". C'est cependant bien trouvé, car lui et ses parents, qui se vantent de faire partie des 0,01% plus riches de la Corée (du sud), sont les seuls à avoir ce physique.

Et sinon, vivement la saison 2 de la série, ça va être long !

références lecture en ligne:

Citations :
Crois-tu... à la magie ? (Prologue)

- Et si je vous disais que le type sait faire de la vraie magie ?
- T'es sérieuse là ?
(Chapitre 1)

Là-bas se trouve un étrange magicien.

C'est un adulte, mais pourtant il vit dans ses illusions comme un enfant.

Il me fait pitié.
(Chapitre 2)

Maman, est-ce que tu t'en rappelles ?

Quand j'étais petite, je rêvais de devenir magicienne.
(Chapitre 2)

- Te voici ici à nouveau... Tu as ainsi succombé à ma magie. (Chapitre 3)

Mon père... était sûrement comme ces jouets. Coincé entre l'enfance et le monde des adultes. (Chapitre 3)

Cet argent n'a rien de sale. Moi, je le suis. (Chapitre 3)

- Je ne joue pas... Je suis magicien. (Chapitre 4)

_________________
"Ainsi vécut Raphaël pendant plusieurs jours, sans soins, sans désirs, éprouvant un mieux sensible, un bien-être extraordinaire, qui calma ses inquiétudes, apaisa ses souffrances. Il gravissait les rochers, et allait s'assoir sur un pic d'où ses yeux embrassaient quelque paysage d'immense étendue. Là, il restait des journées entières comme une plante au soleil, comme un lièvre au gîte." Honoré de Balzac, La Peau de chagrin.

Histoires macabres et flegmatiques de la Guerre de Sécession, de Ambrose Bierce / Dictionnaire insolite de la Corée du Sud, de Cédric du Boisbaudry




=> PàL 2021

=> PàL 2022
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3719
Age : 53
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum