Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal

Aller en bas

Votre avis

[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Vote_lcap0%[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Vote_lcap0%[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Vote_lcap100%[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Vote_lcap0%[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Vote_lcap0%[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Vote_lcap0%[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 
 

[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Empty [Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal

Message par Sharon Lun 1 Aoû 2022 - 8:32

[Joffrin, Laurent] Les enquêtes de Nicolas Le Floch - Tome 15 : Le cadavre du palais royal Cover322

Titre : Le cadavre du palais royal.
Auteur : Laurent Joffrin
format : Livre audio, Intégral
Proposé par Audiolib.
Durée : 7 Heures, 49 Minutes
Lu par Philippe Sellier.

Présentation de l’éditeur :

La nouvelle enquête de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet et aux Affaires spéciales, se déroule cette fois à l’aube de la Révolution française dans un Paris au bord de l’explosion.

Mon avis :

Je n’aurai probablement jamais « lu » ce livre s'il n'avait existé en audiobook.

Pourquoi ne l’aurai-je pas lu ? Même si Jean-François Parot et ses ayant droit étaient d’accord pour la reprise du personnage, pour que Nicolas traverse la révolution française, pour ma part, j’ai eu du mal avec cette nouvelle aventure. Reprendre un personnage, ce n’est pas facile, n’est pas Carlos Zanon qui veut, lui qui a repris Pepe Carvalho avec brio. Reprendre un personnage et tenir compte de son évolution telle qu’elle avait été voulue par son créateur, c’est encore plus compliqué.

Non, le souci n’est pas l’intrigue, qui, ma foi, est assez bonne. Le lecteur sait déjà, de toute façon, que la noblesse française ne parviendra pas à prendre les bonnes décisions, ne mesurera pas la largeur du fossé qui s’est creusé entre eux et le peuple français. Il est question d’une élite – la noblesse donc – qui se distingue par l’honneur, non par l’argent. Certes. Cependant, la noblesse ne se rend pas compte que son honneur a été perdu, dilué, réduit en poudres depuis fort longtemps. L’émergence de l’argent qui donne le pouvoir ne vaut guère mieux – comme si les nobles ne couraient pas, depuis des années, après l’argent, comme si les Etats Généraux n’avaient pas été réunis pour lever, encore et toujours, de nouveaux impôts, pour ponctionner, encore et toujours, le peuple. Nous apercevons Louis XVI, totalement dépassé par ce qui se passe, Marie-Antoinette, que les circonstances ont forcé à se dépasser, nous croisons Mirabeau également, et voyons, déjà à l’époque, le pouvoir que les médias pouvaient avoir. Les intrigues de cour n’ont pas cessé avec la prise de la Bastille, et ne laisse pas d’être, à mes yeux, toujours aussi empoisonnés, surtout si les courtisans tentent, par le biais de celles-ci, de se rapprocher du pouvoir.

Alors, si ce n’est l’intrigue, quels éléments ont bien pu me déranger ? Ce sont les personnages et leurs relations. J’ai eu du mal avec l’évolution du personnage de Nicolas le Floch qui dès la première scène d’émeute, sort son pistolet pour contenir la foule. Il est souvent fait référence, dans ce livre, à l’intrigue du Sang des farines que j’ai très envie de relire, du coup : je ne pense pas qu’à cette époque, Nicolas était si prompt à dégainer son arme. Je passe sous silence d’autres traits qui me paraissent également diverger avec ce que l’on savait de lui.

Passage obligé : l’on retrouve les personnages qui sont restés à Paris pendant que Nicolas partait vivre sur ses terres de Ranreuil. J’ai regretté que certains personnages soient évacués en deux temps trois mouvements, comme Marion et Catherine, les fidèles servantes de Noblecourt. Les scènes de repas n’ont pas la même saveur sans elles, et je regrette leur départ. Ce ne sont pas les seuls personnages dont je regrette le peu de présence, ou la distance prise entre Nicolas et d’autres proches. J’ai eu l’impression aussi que certaines rencontres étaient des passages obligés, comme celle avec Sartine, ou celle avec La Paulet, dont la vie ne tient plus qu’à un fil.

Heureusement pour moi, j’ai écouté le livre plutôt que de l’avoir lu, et le talent de Philippe Sollier fait que j’ai passé de bons moments à écouter ce livre.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 12000
Age : 44
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum