Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment :
Figurines Funko Pop : 2 achetées = la ...
Voir le deal

[Despres, Altaïr] Zanzibar

2 participants

Aller en bas

Votre avis

[Despres, Altaïr] Zanzibar Vote_lcap0%[Despres, Altaïr] Zanzibar Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Despres, Altaïr] Zanzibar Vote_lcap100%[Despres, Altaïr] Zanzibar Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Despres, Altaïr] Zanzibar Vote_lcap0%[Despres, Altaïr] Zanzibar Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Despres, Altaïr] Zanzibar Vote_lcap0%[Despres, Altaïr] Zanzibar Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Despres, Altaïr] Zanzibar Vote_lcap0%[Despres, Altaïr] Zanzibar Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Despres, Altaïr] Zanzibar Vote_lcap0%[Despres, Altaïr] Zanzibar Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 
 

[Despres, Altaïr] Zanzibar Empty [Despres, Altaïr] Zanzibar

Message par Sharon Mer 18 Jan 2023 - 8:42

[Despres, Altaïr] Zanzibar 21junf10

Titre : Zanzibar
Auteur : Altaïr Despres
édition : Julliard
Nombre de pages : 240 pages

Présentation de l’éditeur :

Sur la carte, Zanzibar ne ressemblait à rien. Un bout de terre à peine visible, parasite traînant au large des côtes d’une Afrique colossale. C’est pourtant pour cette île qu’elle avait décidé de tout lâcher : son boulot, sa famille, ses potes, sa routine, la vie bien comme il faut qu’on avait souhaitée pour elle et qui l’éteignait. Elle allait se tirer au soleil, se construire une carrière digne de ce nom, sans patron sur le dos pour lui rappeler que le haut de la pyramide, c’est pour les bonshommes. Là-bas, son corps aussi prendrait sa revanche. Son corps poli de jolie jeune femme de la classe moyenne pourrait s’en donner à cœur joie. Elle était prête à boire, à fumer, à danser sur la plage, à suer contre les garçons et à baiser jusqu’à plus soif.
Ce roman raconte une île tropicale d’une beauté franche et sale, théâtre de rencontres exaltées entre des jeunes Européennes qui ont tout plaqué pour tenter leur chance loin de chez elles et des beach boys ambitieux, décidés à saisir les opportunités laissées par un tourisme écrasant. Il nous parle, sans détours, de ces têtes brûlées d’aujourd’hui, de leur désir forcené de réussir.

Mon avis :

J’ai trouvé la lecture de ce livre passionnante. Il nous parle d’hommes, de femmes, qui veulent, eh bien qui veulent finalement beaucoup de choses : s’en sortir, prendre soin de leur famille, être amoureux(se), accomplir leurs rêves.

Problèmes : ils n’ont pas tous les mêmes rêves. Nous avons d’un côté des jeunes femmes européennes, qui sont venues en vacances et sont restées, voire même qui ont tout plaqué pour s’installer à Zanzibar. Je pense par exemple à Ethel, qui est un modèle de réussite professionnelle. Sa vie personnelle est un peu moins heureuse, mais elle a tout de même été mariée, a eu un fils qui étudie à l’université. C’est elle qui a demandé le divorce, pour rendre sa liberté à son mari, qui avait quinze ans de moins qu’elle. Et là, le récit nous montre déjà le coeur du problème : la place des femmes, pas seulement à Zanzibar, non, mais dans notre société occidentale. Ethel aura mis du temps à comprendre que son père, si brillant, n’a pu mener sa si brillante carrière que parce que sa mère s’est sacrifiée pour lui, sans trouver cela anormal. S’il avait réellement tenu son rôle de père auprès d’être, peut-être aurait-elle choisi une autre orientation scolaire, ce qui lui aurait évité de finir placardisée à trente ans, parce que les postes à responsabilité ne sont pas données à des femmes. Elle n’est pas la seule à expérimenter cet adage ici.

Ce n’est pas seulement une vie professionnelle décevante que ses femmes ont pu fuir, c’est aussi la volonté de quitter la voie qu’on leur avait tracé depuis le début. C’est le cas de Mathilde, qui se sent bien à Zanzibar, même si elle a eu du mal à prendre le rythme de ce pays. Elle rêve d’avoir un enfant avec l’homme qu’elle aime, mais dont elle ne supporte plus les défauts qui étaient à ses yeux des qualités quand elle s’est mise en couple avec lui.

Je parle des femmes, mais il faudrait aussi parler des hommes, du travail qu’ils fournissent, des efforts qu’ils font pour tenter d’avoir une vie meilleure. Omar, qui a eu aussi la chance d’avoir une mère particulièrement industrieuse, a saisi sa chance, entrepreneur respecté, mari et père comblé. Je pense aussi à ce beach boy dont nous suivons le parcours, Dolce, qui maîtrise parfaitement son métier, sait se rendre indispensable auprès des touristes, se rapprocher des jeunes femmes européennes, qu’il est assez facile de séduire – ne sont-elles pas aussi venues pour cela ? Mais sait-il encore quel est son rêve, lui qui a une petite fille, qui vit en Suède auprès de sa mère ? Oui, il est allé en Europe, mais il y a été confronté au racisme ordinaire. Il a été confronté aussi aux différences de climat – c’est une chose de rêver de voir la neige, s’en est une autre de la supporter.

Un constat amer ? Oui. Même les histoires les plus réussies, si j’ose employer ce terme, cache douleurs, renoncements et déception. Zanzibar est cependant une oeuvre toute en nuance, que j’ai pris plaisir à lire.
Sharon
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 12269
Age : 44
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur
Genre littéraire préféré : romans policiers et polars
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

[Despres, Altaïr] Zanzibar Empty Re: [Despres, Altaïr] Zanzibar

Message par Jeetca Mer 18 Jan 2023 - 9:16

Merci Sharon pour cet avis, je me note ce titre dans ma LAL

_________________
flower  Lecture de février flower              

             
       - Ce que murmure le vent de Amy Harmon                                                                                                                 
                                                                                                                                                                                 
                                                                                                                                                                                    mes livres lus en 2023
Jeetca
Jeetca
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2961
Age : 50
Localisation : Auvergne
Emploi/loisirs : AMP / lecture, sport(vélo, natation, course à pied), cuisine, aromathérapie
Date d'inscription : 23/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum