Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le Deal du moment :
Display japonaise One Piece Card Game OP-09 The Four ...
Voir le deal

[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre

Aller en bas

Votre avis ?

[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Vote_lcap0%[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Vote_lcap100%[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Vote_lcap0%[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Vote_lcap0%[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Vote_lcap0%[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Vote_lcap0%[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 
 

[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Empty [Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre

Message par Cassiopée Dim 12 Fév - 16:38

[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre La-der10


La dernière ville sur terre (The Last Town on Earth)
Auteur : Thomas Mullen
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Pierre Bondil
Éditions : Rivages (4 janvier 2023)-2006 en langue originale
ISBN : 978-2743658441
560 pages

Quatrième de couverture

1918, État de Washington. Au cœur des forêts du Nord-Ouest Pacifique se trouve une ville industrielle appelée Commonwealth, conçue comme un refuge pour les travailleurs et les syndicalistes. Le président Wilson a fait entrer son pays dans la Première Guerre. Mais une autre menace s'est abattue sur la région : la grippe espagnole. Lorsque les habitants de Commonwealth votent en faveur d'une quarantaine, des gardes sont postés sur l'unique route menant à la ville. Philip Worthy aura la malchance d'être en service lorsqu'un soldat se présentera pour demander l'asile.

Mon avis

Magistral ! Encore du très grand Thomas Mullen ! Avec lui, pas de rebondissements à outrance, d’actions sans arrêt mais une atmosphère qui s’installe durablement et des personnages dont la psychologie est finement étudiée.

On est en 1918, Commonwealth est une ville où il fait bon vivre. Elle a été conçue par Charles, il a installé la scierie où les ouvriers sont rémunérés et reconnus à leur juste valeur. Chaque salarié peut avoir un logement et construire une famille. Mais voilà qu’en plus de la guerre, la grippe espagnole est annoncée et tout le monde sait qu’elle fait de terribles ravages. La première bourgade est à vingt-cinq kilomètres, alors se confiner le temps de laisser passer le virus semble une solution plutôt pas mal. D’autant plus qu’à Commonwealth, rien ne manque : école, épicerie, médecin et hommes courageux, tout est là !

Voulant le soutien de la majorité, une réunion est mise en place et chacun peut donner son avis. Finalement, c’est oui, personne ne devra rentrer, ni sortir pendant quelque temps, histoire que la pandémie ne les touche pas. Des tours de garde sont organisés et Philip, un jeune homme de seize ans veut aider. Il est associé aux volontaires, notamment à Graham son ami plus âgé. La quarantaine ne devrait durer qu’un mois, tout au plus deux. Ils ont de quoi manger et rattraperont le travail plus tard.

Vu comme ça, cela paraît simple, un mauvais moment à passer, et peut-être pas si mauvais qu’on l’imagine puisqu’on restera entre personnes de connaissance. Et c’est là que l’auteur réussit un récit captivant. Il démontre combien ce presque huis clos modifie les rapports humains. Au début, tout est facile et puis une réflexion, une remarque et on peut se méfier du voisin, des décisions prises en remettant en cause leur légitimité. Le déclencheur ? Un homme qui arrive de la plaine, de l’extérieur et qui demande de l’aide, gîte et couvert…. Que faire ? Le chasser, l’accueillir en le tenant à l’écart ? Les ressentis ne sont pas les mêmes et il est pourtant nécessaire d’agir dans un sens ou un autre. Et une fois le choix fait, ne pas se laisser envahir par les questions, les regrets… Et tout cela peut être lourd de conséquences ….

Avec beaucoup de finesse, l’auteur décrypte les liens de cette communauté, leur évolution au fil des jours, des semaines.

« Tant de choses avaient changé depuis la quarantaine. Au coin des rues, les gens étaient peu loquaces, sur le pas des portes, les conversations vite interrompues, de brefs signes de tête remplaçaient les poignées de main. »

Les habitants n’osent plus sortir, la peur se diffuse même si personne n’est malade. La moindre toux, le plus petit reniflement…. Tiens ça ne vous fait penser à rien ? Bien sûr, on peut faire un parallèle avec le COVID. Lui aussi a modifié les relations entre les personnes. Mais attention, la parution de cet ouvrage en langue originale date de 2006 !

Dans ce roman, une réelle réflexion sur la guerre, les peurs humaines qui transforment les hommes, est menée. Le contexte historique est intéressant. Avec son écriture profonde, porteuse de sens, Thomas Mullen aborde différents thèmes avec brio. Une fois commencé, on n’a qu’un souhait : tourner les pages et suivre les protagonistes, attachants pour la plupart. On les comprend dans leur complexité, leurs interrogations, leur faiblesse, leur force…. Philip, Elsie et quelques autres sont charmants et j’ai eu du plaisir à les découvrir et à passer du temps avec eux.

J’ai été captivée par ce livre du début et à la fin !

_________________
[Mullen, Thomas] La dernière ville sur terre Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 16543
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum