Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

[Bu, Hui-Ryeong] Féline

Aller en bas

Quel est votre avis sur ce roman ?

[Bu, Hui-Ryeong] Féline Vote_lcap0%[Bu, Hui-Ryeong] Féline Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bu, Hui-Ryeong] Féline Vote_lcap0%[Bu, Hui-Ryeong] Féline Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bu, Hui-Ryeong] Féline Vote_lcap100%[Bu, Hui-Ryeong] Féline Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Bu, Hui-Ryeong] Féline Vote_lcap0%[Bu, Hui-Ryeong] Féline Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bu, Hui-Ryeong] Féline Vote_lcap0%[Bu, Hui-Ryeong] Féline Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Bu, Hui-Ryeong] Féline Vote_lcap0%[Bu, Hui-Ryeong] Féline Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 
 

[Bu, Hui-Ryeong] Féline Empty [Bu, Hui-Ryeong] Féline

Message par elea2020 Jeu 20 Avr 2023 - 13:14

Féline
Bu Hui-ryeong
Traduit du coréen par Lim Yong-hee et Françoise Nagel
Picquier poche
166 pages
2006 pour l'édition coréenne, 2009 pour la traduction française
2016 édition poche
ISBN : 978-2-8017-1171-4

[Bu, Hui-Ryeong] Féline Feline11

Résumé de couverture :
Voici un chat errant, qui doit surmonter les difficultés de la vie après la disparition de sa mère.
Voici une adolescente un peu sauvage, qui vit seule avec sa grand-mère et fuit le contact avec les autres, de peur d'être blessée.
Tous deux se rencontrent dans un parc, et aussitôt, le chat croit reconnaître en elle un de ces êtres de légende qui comprennent le langage des chats. C'est sûr, ils sont faits l'un pour l'autre?!
Une belle histoire d'amitié entre un jeune chat vagabond et une adolescente, qui apprennent ensemble à affronter la vie, leurs peurs et leur solitude.

L'autrice (note biographique sur le site éditeur) : Née à Séoul, Bu Hui-ryeong a étudié la psychologie à l’Université de Séoul. Sa nouvelle Eoteon Gaenal (« Après la pluie, le beau temps »), couronnée par le prix littéraire Sinchunmunye décerné par le quotidien Kyeonghang en 2001, marque le début de sa carrière d’écrivain. Aujourd’hui, elle se consacre à la traduction de livres anglais et à l’écriture. Féline est son premier roman.

L'image de couverture est de Nicolas Delort, illustrateur plutôt spécialisé dans le noir et blanc en temps normal. On peut découvrir son œuvre sur son site :
https://www.nicolasdelort.com/illustration

Mon avis :
Il s'agit d'un roman acheté par hasard, probablement sur la base de son illustration de couverture, qui m'a instantanément attirée (sauf que Minet, le chaton errant, est noir dans l'histoire), à côté de la nationalité sud-coréenne de l'autrice, bien sûr. Sans que l'histoire ne soit vraiment un coup de foudre, je n'en suis pas sortie déçue, c'était un joli moment de lecture.

Nous suivons le point de vue d'un jeune chat vagabond, vivant de ce qu'il trouve dans les poubelles et de cachettes improvisées, une fois que sa mère a subitement disparu. Un jour, le chaton noir rencontre dans un parc une adolescente un peu renfrognée : il vient d'être blessé dans une bagarre, n'est pas au mieux de sa forme. Elle le recueille chez sa grand-mère, chez qui elle vit, et cherche à le revendre pour lui trouver une meilleure maison. Mais cela n'est pas du goût de Minet, qui se considère comme le chat de sa vie et veut rester avec elle. De plus, même si Han, son nouveau propriétaire, est plutôt gentil et attentif, Minet ne se sent pas bien chez lui, avec la sœur de ce dernier et la chatte de celle-ci, qui sort les griffes dès qu'elle le croise.

Minet pourra-t-il retrouver Minyeong ? Pourquoi cette dernière ne l'a-t-elle pas gardé ?

Il est intéressant de suivre le point de vue d'un jeune chat, et l'on comprend bien les spécificités de la relation chat-humain, le besoin de liberté et d'autonomie de l'animal, qui a du mal, même pour une pitance assurée, la sécurité et le confort, à demeurer enfermé, surtout s'il a déjà connu une vie libre, voire errante. On se rend compte que le chaton comprend tout ce que disent les humains, ce qui n'est pas réciproque, et crée quelques malentendus comiques ou un peu tristes. Je ne sais pas si le mythe des "hommes-chats" ou "femmes-chats" existe vraiment en Corée du sud, toujours est-il que l'amour entre Minet et Minyeong, dont on dit qu'ils se ressemblent, est flagrant, et l'on attend avec impatience qu'elle en prenne conscience elle-même.

Le roman est très mignon mais sans niaiserie, l'histoire passée de Minyeong avec sa meilleure amie et Océane, la chatte angora blanche aux yeux bleus qui aimait tant Minyeong elle aussi, est émouvante, de même que sa situation assez courante en Corée du sud, élevée chez sa grand-mère parce que sa mère est enceinte d'un nouveau mari, alors même qu'on n'explique rien à la jeune fille. J'ai cependant lu ce roman avec l'impression constante de lire un roman japonais, je ne sais pas pourquoi. En tout cas, c'est une lecture que je recommande à ceux qui aiment les chats, ou pour des adolescents qui n'aiment pas trop la lecture, car les 165 pages se lisent facilement, et la traduction est fluide, le langage simple. (4/5)

Citations :
Je devais affronter cette cruelle réalité : il n'y avait personne pour me protéger ; j'étais obligé de me défendre seul. Pas une seconde, je ne pouvais relâcher ma vigilance. Il fallait que je reste constamment sur le qui-vive, à épier tout danger éventuel. (page 8 )

Ils [les humains] se chamaillent sans cesse, se font du mal, et malgré tout ils sont incapables de vivre seuls. Mais les hommes-chats sont différents. Comme nous, ils aiment vivre dans l'indépendance. De toutes les créatures, c'est en leur compagnie que les chats préfèrent vivre. (page 16)

Mais il me fallait d'abord signer mon forfait, ça me paraissait plus correct. J'avais enfin visité tous les recoins de la maison, je pouvais dès lors me réclamer du titre d'habitant de ces lieux. De toute façon, ça n'aurait pas été très poli de quitter incognito une chambre où j'avais pénétré sans autorisation. Je fis donc ce que j'avais à faire sur la petite couverture par terre. (page 52)

Mais nous, les chats, savons écouter les humains, avec bien plus d'attention qu'ils ne s'écoutent entre eux. (page 90)

Cela ne faisait pas longtemps que je vivais parmi les humains, mais j'avais appris une chose : leurs paroles et leurs actions n'ont souvent rien à voir avec ce qu'ils pensent réellement. (page 104)
elea2020
elea2020
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5585
Age : 55
Localisation : 44
Emploi/loisirs : enseignante en reconversion
Genre littéraire préféré : dystopies et classiques, littérature russe
Date d'inscription : 02/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum