Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le deal à ne pas rater :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de Captive ?
26.90 €
Voir le deal

[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté

2 participants

Aller en bas

[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté

[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Vote_lcap0%[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Vote_lcap100%[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Vote_rcap 100% 
[ 2 ]
[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Vote_lcap0%[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Vote_lcap0%[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Vote_lcap0%[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Vote_lcap0%[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 
 

[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Empty [Lambert, Michel] Cinq jours de bonté

Message par lalyre Sam 6 Mai 2023 - 18:16

[Lambert, Michel]
Cinq jours de bonté
L’herbier-Le beau jardin 5 mai 2023
248 pages
Quatrième de couverture
 J’étais le veilleur. Celui qui veillait, ou était censé veiller, sur Raya. Pendant cinq jours. Pas un de plus. Il fallait rentrer à l’heure dite à la clinique. Aucun retard, quelle qu’en soit l’excuse, ne serait toléré. »
Pour cette première sortie depuis tellement longtemps, il emmène Raya à Ostende. Goûter au vent de la mer, de la liberté retrouvée. Il va y en avoir, des choses à rattraper. Retrouver la parole. La proximité. L’intimité.
Lui apprendre, aussi, que le monde n’a pas cessé de tourner depuis son hospitalisation. Les bonnes nouvelles. Les changements. Les renoncements, les pertes, les trahisons aussi.
Comment tout faire tenir en cinq jours ? Comment, sans violence, offrir à cette femme encore si faible en apparence à la fois le rire et les larmes, la douceur et la vérité ?
Michel Lambert dépeint avec une grande délicatesse les rapports ambigus de la bonté et de la cruauté
[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Arton911
Mon avis
Thomas le narrateur nous raconte que l’homme qui lui ressemblait avait été heureux avec sa femme pendant plusieurs années, cependant elle fut hospitalisée pendant longtemps. Ce jour-là c’est la première sortie de Raya pour cinq jours, et il se sent nerveux car on ne peut imaginer ce que chacun peut ressentir. Car du couloir de la mort ou elle essaye de survivre, il espère lui faire vivre cinq jours de bonheur, cependant il a peur des réactions de Raya, car beaucoup de non-dits les ont séparés pendant l’hospitalisation de celle-ci. Après un départ un peu bancal pour Ostende ou ils sont souvent venus pour le bal du Rat mort, Thomas après maints efforts, redécouvre sa femme aimante et souriante. Séjournant à l’hôtel comme avant, ils y retrouvent de nombreuses connaissances. Raya prend docilement ses médicaments, se repose, tandis qu’au fil des jours qui passent, le narrateur nous dit ses secrets, la disparition d’un proche, la perte de son emploi, seul leurs manquent leur fils qui étudie eux Etats-Unis. Pendant les siestes de Raya, Thomas en profite pour sortir, pourquoi ? Personnellement, j’étais triste lorsqu’elle rentre pour de nouveau être enfermée, que vont-ils devenir, parviendront-ils un jour, à goûter de nouveau à la vie ? Car ces cinq jours de bonté, fait de répits, de tendresse et de retrouvailles, mais aussi de faux-semblants,de médiocrité et de fuite, m’ont laissée avec le coeur gros de tristesse...Ceci est mon ressenti, à chacun de voir !!! 4,5/5


lalyre
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 9417
Age : 91
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

[Lambert, Michel] Cinq jours de bonté Empty Re: [Lambert, Michel] Cinq jours de bonté

Message par Cannetille Lun 18 Sep 2023 - 12:00

« Il faudra être vigilant » a averti le médecin. Alors, c’est avec la sensation de « bombes invisibles » les attendant « à chaque coin de rue, à chaque coin de pensée », ne sachant trop à quoi s’attendre sinon à n’avoir « plus droit à l’erreur », que le narrateur Thomas Noble emmène son épouse pour sa première autorisation de sortie depuis son hospitalisation en établissement psychiatrique. Plutôt que leur domicile bruxellois, où l’on devine que c’est là qu’eut lieu l’ultime crise, violente, probablement dépressive, qui fit exploser leur vie, l’homme a choisi de passer ces cinq jours de retrouvailles à Ostende, où doivent précisément se dérouler le Carnaval et le Bal du Rat Mort, une trêve symboliquement placée sous les auspices de la fraternité et de la bonté.

Mais, en fait d’exorciser leur malaise, le climat ambiant d’insouciance joyeuse de la ville balnéaire ne soulignera-t-il pas plus cruellement encore le tragique de  leur situation ? Alors que l’un et l’autre s’évertuent tant bien que mal à se montrer naturels et enjoués dans leur rôle, l’angoisse les étreint et les paralyse, lui d’ailleurs plus encore qui devrait pourtant s’avérer le plus solide des deux. Il s’agit chez lui d’un sentiment diffus et d’autant plus pernicieux, mêlant à des bouffées de « frayeur subite et sans fondement » une sensation d’impuissance honteuse et coupable. Coupable des mauvaises nouvelles - la perte de son travail, la mort d’un ami, ses errances et trahisons amoureuses - que, dans sa fragilité à elle, il ne se sent pas de lui annoncer, mais que, dans sa maladresse à lui mentir, alors qu’à fleur de peau elle devine et pressent tout, il finit par lâcher un peu à tort et à travers. Coupable, peut-être, comme dans le cas de cet ami en réalité suicidé, de quelque responsabilité – que n’a-t-il dit, fait ou pas fait, manqué ou provoqué, qui ait pu contribuer au désespoir de deux de ses proches ? Coupable enfin de sa honte et de ses difficultés face à cette maladie, de sa peur alors que sa femme et sa vie lui échappent désormais, de son malaise en société quand il faut assumer le regard d’autrui.

En réalité, la maladie psychiatrique de son épouse a transformé la vie du narrateur en champ de mines. Tout est devenu imprévisiblement dangereux et explosif, et tandis que le monde poursuit sa course – « cette vie qui éclatait partout » –, lui se sent à ce point dépossédé qu’il pense à qui il était avant comme à un autre, « cet homme qui lui ressemblait ». Déstabilisé et incertain, voulant bien faire mais ne sachant s’y prendre, il en vient à paraître encore plus déséquilibré que sa moitié, pour sa part sagement résignée à son protocole médical et réussissant aussi dignement que bravement à faire face à toutes les embûches de ces cinq jours. Et finalement, c’est grâce à son calme à elle, alors qu’elle se montre souriante et aimante, pressée de parler à son fils envolé outre-Atlantique, rassurée de se sentir utile lorsqu’il lui arrive même de remonter le moral d’un couple d’amis, qu’en dépit des maladresses et des faux-fuyants, cette parenthèse de tous les doutes prend le virage de la tendresse. Ces deux-là s’aiment toujours, et si leur avenir reste pavé d’incertitudes et d’interrogations, au moins ce séjour les aura-t-il rassurés sur ce plan.

Avec un art consommé de la suggestion, Michel Lambert use de mille détails, comme l’état changeant du ciel du nord semblant refléter tout au long de la narration les émotions des personnages, l’ambiance carnavalesque évoquant jeux de masques et faux-semblants, le tableau de couverture mais aussi celui dont le narrateur ne parvient pas à décider s’il veut le garder ou le vendre, ce chapeau qui ne cesse de se perdre ou cette maison rose inaccessible depuis la plage, pour souligner sans les dire la souffrance des personnages, leurs fêlures et leurs ambiguïtés, leur sentiment de perte et d’impuissance, leurs doutes et leurs contradictions. Alors, plongé dans leur vie le seul temps de ce bref intermède, ne pouvant que conjecturer, et leur passé, et leur avenir, sur la base d’indices ouvrant toutes les questions, c’est un peu de leur égarement et de leur vacillement face à cette maladie aux contours impalpables dont le lecteur se sent à son tour envahi.

Un livre qui vous taraude longtemps, entre ambiguïtés de ses personnages, souffrance et désarroi face à la maladie mentale et, au final, persistance des sentiments chez ce couple naufragé. A l’image du tableau d’Edward Hopper figurant en couverture et ouvrant si largement le champ de ses interprétations possibles, de l’isolement, l’anxiété et la solitude, à l’introspection, la respiration et la sérénité, les pages de ce roman ne cesseront de vous suggérer mille lectures et perceptions différentes, aussi changeantes et nuancées que le ciel d’Ostende. (4/5)
Cannetille
Cannetille
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2207
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum