Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
Le deal à ne pas rater :
Carte mémoire Micro SDXC Sandisk Extreme Plus 256Go / 200Mo/s
19.99 €
Voir le deal

[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers

2 participants

Aller en bas

Votre avis ?

[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Vote_lcap33%[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Vote_rcap 33% 
[ 1 ]
[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Vote_lcap67%[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Vote_rcap 67% 
[ 2 ]
[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Vote_lcap0%[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Vote_lcap0%[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Vote_lcap0%[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Vote_lcap0%[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3
 
 

[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Empty [Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers

Message par Cassiopée Ven 18 Aoû 2023 - 8:34

[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Chzete10

Le Château des Rentiers
Auteur : Agnès Desarthe
Éditions : de l’Olivier (18 Août 2023)
ISBN : 978-2823619515
230 pages

Quatrième de couverture

En levant les yeux vers le huitième étage d’une tour du XIIIe arrondissement de Paris, Agnès rejoint en pensée Boris et Tsila, ses grands-parents, et tous ceux qui vivaient autrefois dans le même immeuble. Rue du Château des Rentiers, ces Juifs originaires d’Europe centrale avaient inventé jadis une vie en communauté, un phalanstère. Le temps a passé, mais qu’importe puisque grâce à l’imagination, on peut avoir à la fois 17, 22, 53 et 90 ans : le passé et le présent se superposent, les années se télescopent, et l’utopie vécue par Boris et Tsila devient à son tour le projet d’Agnès. Vieillir?? Oui, mais en compagnie de ceux qu’on aime.

Mon avis

Empli de délicatesse, de tendresse et d’humour de qualité, ce roman se décline en plusieurs chapitres assez courts, comme autant de « clichés » d’un moment précis que l’auteur partage avec intelligence.

Elle revient sur l’histoire de ses grands-parents, juifs attachés aux traditions, à la famille, aux amis. Elle en profite pour évoquer son rapport à la vieillesse, à la mort. C’est très juste, bien ciblé, bien vu. C’est un vrai retour sur la vie, celle des siens, des autres, de nous tous.

Malgré les sujets graves, le texte n’est pas plombant, ni morbide. L’écriture est délicieuse, avec une pointe d’humour et d’ironie. Il y a même de la dérision. Le contenu est très personnel, les situations présentées sont en lien avec l’auteur. Mais elles nous concernent tous. Alors forcément ça nous touche au cœur.

J’ai énormément apprécié cette lecture. D’abord la couverture très belle, lumineuse, nous montre des instants de vie dans une même ville. Et puis le style d’Agnès Desarthe a fait le reste. Elle m’a conquise avec la finesse de ses propos, virevoltants, vivants, même lorsqu’elle parle de la mort.

_________________
[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Cassio11
Cassiopée
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 16553
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

[Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers Empty Re: [Desarthe, Agnès] Le Château des Rentiers

Message par Cannetille Dim 31 Déc 2023 - 11:31

« Vous ne serez peut-être pas heureux d’être vieux, mais vous pouvez vous efforcer d’être joyeux. » C’est avec une fantaisie irrésistible d’allant et de malice, qu’à cinquante-sept ans, Agnès Desarthe s’empare des thèmes de la vieillesse, du temps qui passe et de la mémoire, pour un récit empruntant de manière faussement improvisée les chemins semés d’images et d’anecdotes de sa réflexion.

Il est possible de vieillir heureux. Preuve en est l’exemple des grands-parents maternels de l’auteur, Boris et Tsila Jampolski, des Juifs originaires d’Europe centrale pour qui, après la guerre, les pogroms et les camps, vieux ne signifiait pas « bientôt mort », mais « encore là », et la mort non « pas ce vers quoi ils cheminaient mais ce à quoi ils avaient échappé. » Au milieu de la soixantaine, ils s’étaient installés dans un modeste immeuble parisien, rue du Château-des-Rentiers, où ils avaient battu le rappel de leurs amis, souvent eux aussi des survivants de la Shoah. Leur « phalanstère improvisé » abritait une vie joyeuse et solidaire que l’auteur évoque avec délice au travers de la dentelle de ses souvenirs, entre les comptines russes et l’inimitable gâteau aux noix de sa grand-mère, les cavalcades d’un étage à l’autre de la bande d’enfants et de cousins ravis de s’y retrouver, et surtout la chaude et bruyante affection de cette communauté soudée en famille élargie par un passé commun et par la ferme intention de « sur-vivre ».

Alors pourquoi la vieillesse nous effraie-t-elle tant ? Est-ce de n’avoir pas souffert, d’avoir « vécu dans un confort tel », que notre génération a cessé de voir dans le grand âge un privilège, pour ne plus retenir que la perte et la déchéance ? Armée de sa mémoire et de son imagination, en une narration originale simulant avec humour et sensibilité, pour mieux nous convaincre, le cheminement soi-disant à bâtons rompus de sa réflexion, Agnès Desarthe use avec virtuosité d’anecdotes personnelles, d’interviews de son entourage, de dialogues avec son alter ego, ou encore d’un projet vaguement utopique d’un lieu communautaire inspiré de l’immeuble où vivaient ses grands-parents, pour, de fil en aiguille, nous projeter avec elle dans « un moment-lieu où il [serait] possible de vivre [vieux] en espérant. Où les souvenirs cesse[rai]nt d’être un poids »  pour devenir... «  une rente ».

Formidable hommage de l’auteur à ses grands-parents et à leur force de vie grandie sur le silence de leur incommunicable expérience, réflexion originalement menée sur le temps qui, entremêlant passé et présent dans nos mémoires, fait perdurer en nous chacun de nos âges comme autant de poupées russes, ce livre apaisant et apaisé séduit autant par sa réflexion pleine de pudeur, de sensibilité et d’auto-dérision, que par le brio de sa construction, faussement à bâtons rompus. Coup de coeur. (5/5)
Cannetille
Cannetille
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2441
Localisation : France
Date d'inscription : 20/05/2018

https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum