Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Molière] Dom Juan

Aller en bas

Votre avis

[Molière] Dom Juan Vote_lcap0%[Molière] Dom Juan Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Molière] Dom Juan Vote_lcap75%[Molière] Dom Juan Vote_rcap 75% 
[ 3 ]
[Molière] Dom Juan Vote_lcap25%[Molière] Dom Juan Vote_rcap 25% 
[ 1 ]
[Molière] Dom Juan Vote_lcap0%[Molière] Dom Juan Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Molière] Dom Juan Vote_lcap0%[Molière] Dom Juan Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Molière] Dom Juan Vote_lcap0%[Molière] Dom Juan Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4
 

[Molière] Dom Juan Empty [Molière] Dom Juan

Message par Invité le Lun 18 Avr 2011 - 0:26

[Molière] Dom Juan 691710

Théâtre, comédie, 1665
"Dom Juan ou le Festin de pierre."
136 pages (+Dossier)
Livre de poche


4ème DE COUVERTURE

Dom Juan vient de quitter sa femme pour tenter d'enlever à son futur époux une jeune fiancée trop éprise de son prétendant pour que l'idée ne lui vienne pas de troubler leur bonheur. Puis il jette son dévolu sur de jeunes paysannes qu'il promet d'épouser. Sganarelle a beau timidement tenter de ramener son maître libertin dans le chemin de la vertu et de la religion, Dom Juan préfère les plaisirs transitoires de ce monde, si dangereux pour son salut, à l'espérance d'une béatitude infinie. D'autres pourtant l'avertiront « qu'une méchante vie amène une méchante mort »...
Venu de Tirso de Molina et de son Burlador de Sevilla, le sujet dont Molière s'empare en 1665 a déjà donné lieu à d'assez nombreuses pièces. Pourtant, rien de plus personnel que ces cinq actes en prose conduits avec une éclatante maîtrise qui donne aux personnages la profondeur de l'humanité vraie. De la farce jusqu'à l'ironie la plus fine, la pièce propose tous les registres du comique. Mais c'est aussi la plus tragique des comédies, qui prend la dimension d'un drame métaphysique.

MA CRITIQUE


J'ai lu cette pièce de théâtre au lycée pour le bac de français, j'en gardais un vague souvenir mais je me rappelais l'avoir apprécié. Effectivement c'est avec plaisir je l'ai redécouvert, que j'ai retrouvé les personnages et les situations cocasses de cette histoire.
Dom Juan est marié à Done Elvire, comme à tant d'autres jeunes femmes. Il promet le mariage à toutes celles qu'il trouve à son goût, et arrive toujours à se sortir de situation pas possibles. C'est un homme hypocrite, qui ne crois en rien (où seulement à l’arithmétique : "Je crois que deux et deux sont quatre, Sganarelle, et que quatre et quatre sont huit"). Il ne craint donc rien ni personne, pas même les foudres du ciel. Mais vraiment je l'aime comme ça, il est tellement énervant qu'il me fait rire. Il n'a pas de cœur mais il est admirable par son agilité à se sortir du pétrin dans lequel le mettent ses travers. Et il est tellement habile en paroles qu'il se moque bien de tous le monde sans que personne ne s'en rende compte!
Le pauvre Sganarelle essaye tout au long de l'histoire de faire entendre raison à son maître, de le ramener sur le droit chemin, de le mettre en garde contre les dangers qu'il court à braver le ciel. Mais il ne reçoit en échange que moqueries et sarcasme, et problèmes aussi car si Dom Juan s'en tire toujours bien, c'est bien souvent Sganarelle qui rattrape les situations les plus gênantes. Ainsi il y a quelques scènes très drôles, car il craint beaucoup son maître, il ne veut pas le décevoir, mais sa conscience le travail sans arrêt.

Bien qu'il s'agisse d'une comédie, des sujets graves sont abordés. Dom Juan profite des plaisirs de la vie, de l'instant présent sans se soucier des règles et de la religion. On peut aussi en retirer une leçon : On récolte ce que l'on sème. Ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas profiter de la vie, mais se moquer des règles et des gens attire tôt ou tard des ennuis. J'en retire aussi personnellement des leçons sur le respect des autres, et sur le mal que peut faire l'hypocrisie et l'égoïsme.

C'est un livre unique et complet. Très bien écrit et donc agréable à lire, drôle et sérieuse à la fois. Une œuvre classique à découvrir ou redécouvrir avec grand plaisir!



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Molière] Dom Juan Empty Re: [Molière] Dom Juan

Message par keywest le Lun 18 Avr 2011 - 1:10

je suis totalement de ton avis,j ai pris un grand plaisir a lire cette piece de théatre et comme toi,dom juan m a fait sourire,il est tellement sur de lui qu il en devient arrogant mais parvenant a ces fins!

merci pour la critique!
keywest
keywest
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 167
Localisation : bretagne
Genre littéraire préféré : un peu de tout sauf fantasy
Date d'inscription : 21/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

[Molière] Dom Juan Empty Re: [Molière] Dom Juan

Message par Invité le Lun 18 Avr 2011 - 10:45

keywest a écrit:je suis totalement de ton avis,j ai pris un grand plaisir a lire cette piece de théatre et comme toi,dom juan m a fait sourire,il est tellement sur de lui qu il en devient arrogant mais parvenant a ces fins!

merci pour la critique!

Et le pire c'est qu'il arrive à me séduire lol! Il est tellement sûre de lui et il choisit tellement bien ses mots, que si il me demandais de l'épouser je serais tentée de dire oui ! mdr

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

[Molière] Dom Juan Empty Re: [Molière] Dom Juan

Message par keywest le Lun 18 Avr 2011 - 13:34

il est le roi dans l art et la maniere! Very Happy
keywest
keywest
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 167
Localisation : bretagne
Genre littéraire préféré : un peu de tout sauf fantasy
Date d'inscription : 21/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

[Molière] Dom Juan Empty Re: [Molière] Dom Juan

Message par Invité le Lun 18 Avr 2011 - 20:22

Mes impressions :

Dom Juan est marié à Done Elvire, mais cette dernière est loin d’être sa seule femme. Dès le début, on comprend tout de suite face à quel personnage on se trouve. Dom Juan est un homme arrogant qui ne pense qu’à sa petite personne, ne croit ni à l’amour, ni à la religion ni à toute sorte de valeurs. Pourtant, il est difficile de vraiment le détester.
Cet homme papillonne à droite, à gauche et trouve inconcevable de rester avec une seule femme sous prétexte qu’elle est la première. Le cœur est, pour lui, fait pour aller là où bon lui semble, là où la beauté le mènera. Son comportement paraît terriblement déplacé mais il suffit de voir comment il s’exprime pour oublier tous ses travers.
Comment ne pas tomber sous le charme de sa verve ? Certes, c’est un homme peu recommandable mais sa façon de s’extirper de différentes situations a toujours quelque chose de très drôle. Parce que tout le monde qui l’entoure a l’air si naïf que cela fait rire. On en viendrait presque à en vouloir aux autres d’être aussi bête et de ne pas se rendre compte du personnage qu’ils rencontrent en Dom Juan. Plutôt que de lui en vouloir à lui, qui au fond, fait seulement ce dont il a envie.

Mais cette pièce ne serait pas aussi drôle sans le personnage de Sganarelle, valet de Dom Juan qui tente tant bien que mal de remettre son maître sur le droit chemin. Peine perdue ! Pourtant, il ne perd pas espoir. Il le met en garde contre le Ciel, tente de lui faire comprendre le mal qu’il fait autour de lui. Mais ne reçoit que moqueries en retour. Dom Juan se rend compte que sa vie s’est très bien déroulée jusqu’ici et ne voit pas pourquoi cela se passerait autrement.

Cependant, bien que j’aie ri tout au long de la pièce, elle possède tout de même une morale. Molière nous montre que l’on ne peut pas se moquer impunément des autres. Que nous avons une liberté mais que les autres aussi en possèdent une et qu’il faut en prendre compte. Profiter des plaisirs de la vie, oui mais pas au détriment des autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum