Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Oates, Joyce Carol] Délicieuses pourritures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avez- vous aimé ?

0% 0% 
[ 0 ]
20% 20% 
[ 1 ]
80% 80% 
[ 4 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 5

[Oates, Joyce Carol] Délicieuses pourritures

Message par binou le Dim 29 Jan 2012 - 11:49



4ème de couverture

Une prestigieuse université féminine de la Nouvelle-Angleterre dans les années 75.
On conteste plus que jamais les valeurs bourgeoises sur fond de drogues, de cigarettes, d'art et de poésie. Gillian Brauer, 20 ans, brillante étudiante de troisième année, voudrait briller encore davantage aux yeux de Andre Harrow, son charismatique professeur de littérature, qui a décidé de faire écrire et lire en classe à ses élèves leur journal intime. Il n'octroie ses compliments qu'aux confessions les plus osées ce qui génère surenchères malsaines et incidents ravageurs parmi des filles survoltées, avides de retenir l'attention - et plus - du maître.

Broché: 125 pages
Éditeur : Éditions 84 (22 octobre 2005)
Collection : J'ai lu Roman

Mon avis

Ce bouquin m'a vraiment marquée d'une manière peu agréable. 4 fois j'ai voulu abandonner et 4 fois j'y suis retournée. Pourquoi ??? Je n'en sais rien ! C'est un livre qui se ressent tellement fort qu'on en est mal dans sa peau. Un sujet bien sombre qui vous remue les tripes et qui ne vous laissera pas indemne.
Finalement je crois que je l'ai apprécié ce bouquin
avatar
binou
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1145
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : mes passions : mes chiens, mes chats, mon furet, l'ordi et la lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout sauf de la science fiction pure et dure
Date d'inscription : 29/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Délicieuses pourritures

Message par lalyre le Dim 29 Jan 2012 - 11:57

binou a écrit:

4ème de couverture

Une prestigieuse université féminine de la Nouvelle-Angleterre dans les années 75.
On conteste plus que jamais les valeurs bourgeoises sur fond de drogues, de cigarettes, d'art et de poésie. Gillian Brauer, 20 ans, brillante étudiante de troisième année, voudrait briller encore davantage aux yeux de Andre Harrow, son charismatique professeur de littérature, qui a décidé de faire écrire et lire en classe à ses élèves leur journal intime. Il n'octroie ses compliments qu'aux confessions les plus osées ce qui génère surenchères malsaines et incidents ravageurs parmi des filles survoltées, avides de retenir l'attention - et plus - du maître.

Broché: 125 pages
Editeur : Editions 84 (22 octobre 2005)
Collection : J'ai lu Roman

Mon avis

Ce bouquin m'a vraiment marquée d'une manière peu agréable. 4 fois j'ai voulu abandonner et 4 fois j'y suis retournée. Pourquoi ??? Je n'en sais rien ! C'est un livre qui se ressent tellement fort qu'on en est mal dans sa peau. Un sujet bien sombre qui vous remue les tripes et qui ne vous laissera pas indemne.
Finalement je crois que je l'ai apprécié ce bouquin
Binou, moi aussi j'ai trouvé ce roman très sombre et pourtant il ne se laisse pas oublier flower
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5648
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Délicieuses pourritures

Message par binou le Dim 29 Jan 2012 - 12:04

lalyre a écrit:

Binou, moi aussi j'ai trouvé ce roman très sombre et pourtant il ne se laisse pas oublier flower

oh oui ! J'en suis encore remuée surtout que ma petite voisine (18 ans) venait de me raconter l'emprise et le "poids" qu'avait un de ses profs sur les élèves ! Et là, je me suis rendue compte de l'effet que m'avait fait ce livre pfff !
avatar
binou
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1145
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : mes passions : mes chiens, mes chats, mon furet, l'ordi et la lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout sauf de la science fiction pure et dure
Date d'inscription : 29/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Délicieuses pourritures

Message par Cassiopée le Dim 29 Jan 2012 - 12:05

Il manque un vote, merci de le rajouter!!!
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8753
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Délicieuses pourritures

Message par Dita le Mar 31 Jan 2012 - 12:31

Voilà un livre assez magnétique, dérangeant, cruel et attirant.
Je pensais le lire assez vite vu le peu de pages mais, une fois en pause je me suis rendu compte qu'il n'était pas si simple de le reprendre.
Un groupe d'étudiantes suivent le cours de littérature de André Harrow, passionné de D.H.Lawrence, physiquement assez repoussant (de mon point de vue) mais qui dégage pourtant auprès des jeunes filles un magnétisme sexuel puissant qui les poussent à se surpasser, à "chercher la jugulaire" et à se détruire.
Les plus méritantes trouveront une place de choix, enviée, jalousée auprès du professeur et de son épouse Dorcas dans leur maison aux confins du campus, livrées à d'étranges manipulations.
avatar
Dita
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 114
Age : 33
Localisation : France & Belgique
Emploi/loisirs : postcrossing
Genre littéraire préféré : un peu de tout mais pas trop attirée par les policiers
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Délicieuses pourritures

Message par binou le Mar 31 Jan 2012 - 17:34

Dita a écrit:Voilà un livre assez magnétique, dérangeant, cruel et attirant.

voilà exactement mon ressenti !
Du coup j'en ai commandé un autre de cette auteure Twisted Evil
avatar
binou
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1145
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Emploi/loisirs : mes passions : mes chiens, mes chats, mon furet, l'ordi et la lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout sauf de la science fiction pure et dure
Date d'inscription : 29/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Délicieuses pourritures

Message par Sharon le Dim 19 Fév 2012 - 0:11

Mon avis :

Il s’agit du troisième roman de Joyce Carol Oates que je lis et je trouve toujours cette écriture aussi forte, aussi dérangeante. Peu de pages, pourtant elles sont marquantes.
Gillian est fascinée par le couple sulfureux que forment André Harrox et Dorcas, son épouse sculptrice d’origine française. Ses camarades de résidence le sont également, à des degrés divers. Je ne peux m’empêcher de penser que ses filles devaient être dans un profond désarroi affectif pour se laisser séduire par ce professeur dont le physique est (à mes yeux) repoussant. Les garçons existent pourtant, il est vaguement question d’eux, les autres professeurs aussi enseignent mais ils restent tous à la lisière de ce roman.
Abus d’autorité, abus physique, abus moraux – rien n’est épargné à ses frêles étudiantes qui n’ont qu’un but : être admirée et aimée. Ce ne sont pas des lolitas à la Nabokov, elles ont encore une part d’innocence et de cruauté liées à leur jeunesse et à leur inexpérience. Toute étudiante trop fragile pour résister à ce que le professeur et sa femme leur a imposer quitte le campus et est très rapidement oublié. Il ne s’agit pas là de résilience, plutôt du soulagement ressenti après le départ d’une rivale et la volonté de ne pas, de ne surtout pas savoir.
Ce roman montre le pire des années 70 (drogue, amour libre, expérience sexuel), et le meilleur reste en dehors du roman. Je retrouve dans ce roman les thèmes que j’avais déjà rencontré dans Petite sœur mon amour ou Fille noire, fille blanche : le père qui pousse son enfant à la compétition et ne l’aime que s’il gagne, les incendies mystérieux (feu purificateur ?) qui ravage le campus, rupture voulue avec la famille.
Si l’intertextualité est présente avec les œuvres de DH Lawrence, elle l’est aussi avec l’utilisation des Métamorphoses d’Ovide. Pour André, l’extrait choisi fait ressortie la bestialité de l’homme et l’anéantissement de la femme. Il aurait simplement dû ne pas montrer à sa proie la manière de reprendre le dessus. En effet, Gillian, si lisse, si banale, oppose une légère résistance, quasi invisible, au professeur. Je vous le concède, après toutes les humiliations qu’elle subit, cette résistance paraît vraiment minime, pourtant, elle est réellement là.
Les conséquences sont dévastatrices, et les séquelles sont toujours présentes, vingt-cinq ans plus tard. Une telle histoire de nos jours serait-elle encore possible ? J’espère bien que non.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7150
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Délicieuses pourritures

Message par lectiole le Sam 18 Mai 2013 - 17:16

C'est le 3e roman de Joyce Carol Oates que je lis.
Au début, j'ai eu l'impression qu'elle mettait pêle-mèle tous ses thèmes habituels : incendie(s), relation entre les filles noires et les filles blanches, personnage se révélant progressivement dans sa fascination par rapport à un autre, milieu étudiant, sexe, mort...Le tout mâtiné de références à Ovide, à Kafka ("la mer gelée en nous") et surtout à Lawrence qu'elle m'a donné envie de lire...Mais je n'avais pas spécialement l'impression que c'était bien construit. Tous ces incendies, tous ces êtres détruits, ce professeur manipulateur (ça m'a rappelé le Maître des illusions de Donna Tartt...en plus glauque)...Un peu comme un cauchemar, avec des chapitres courts, un style bien incisif...L'intrigue est tout de même bien dessinée.
J'ai donc bien aimé.
avatar
lectiole
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 95
Age : 38
Localisation : Amiens
Genre littéraire préféré : Romans noirs...
Date d'inscription : 29/04/2013

http://lectiole.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Oates, Joyce Carol] Délicieuses pourritures

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum