Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis sur Jaune de Naples ?

0% 0% 
[ 0 ]
17% 17% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 3 ]
17% 17% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
16% 16% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 6

[Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par virgule le Mer Avr 11 2012, 21:28



Auteur : Desprat, Jean-Paul
Edition : Seuil
Date de parution : 2010
Nombre de pages : 650
Edition de poche : Points, 2011

Quatrième de couverture :
Printemps 1770. La jeune Marie-Antoinette devient dauphine de France.
De Versailles, elle écrit régulièrement à sa sœur, Marie-Caroline, reine du royaume des Deux-Siciles, mariée à Ferdinand IV. Ce dernier a succédé à son propre père, Charles III d’Espagne, parti régner à Madrid après avoir rasé la manufacture de Capodimonte, près de Naples. Il a interdit à son fils de refaire de la porcelaine dans le petit royaume italien.
Mais Marie-Antoinette et sa sœur décident de ne pas en tenir compte. À la fois rivales et complices, elles se lancent un défi : « Ma porcelaine sera plus délicate que la vôtre ! »
La future reine de France, à la demande de Marie-Caroline, envoie à Naples Anselme Masson, de la manufacture de Sèvres, et son frère Eustache afin de ressusciter l’ancienne fabrique. Anselme devra aussi tenter de rapporter à Sèvres le savoir-faire italien.
Mais, sur place, la situation se complique, car les espions espagnols sont bien décidés à faire respecter les ordres du terrible Charles III…

Jean-Paul Desprat est historien et romancier. Il est l’auteur d’ouvrages sur Henri IV, Madame de Maintenon, Mirabeau, et de Bleu de Sèvres (Seuil, 2006).


Mon avis :
Ayant apprécié Bleu de Sèvres, j'ai retrouvé avec plaisir Anselme Masson, sa famille et ses amis.
En 1771, ce chimiste de la manufacture de Sèvres est envoyé à Naples, pour y relancer la production de porcelaine tendre.
Il va découvrir une ville ensoleillée et colorée, avec des paysages magnifiques, un patrimoine riche et des habitants stupéfiants, baignés dans les superstitions dont les protège Saint Janvier. Le conseiller français va vivre plusieurs mois dans cette ville superbe... et se laisser prendre à son charme. Après avoir rempli sa mission, Anselme ira rejoindre à Rome le pape Clément XIV, en attendant de pouvoir regagner Sèvres.

En France, la dauphine, Marie-Antoinette, devient reine, à 18 ans.
Dans la deuxième partie du roman, l'auteur dresse un portrait tout en nuances de cette souveraine capricieuse et dépensière, mal entourée, mal conseillée, qui s'ouvre peu à peu aux idées de son temps.

Il avait toujours pensé que Marie-Antoinette avait les qualités et la sensibilité pour devenir, avec de la patience et de la persévérance, la princesse de cœur des Français.
Il croyait naïvement qu'il suffirait de l'aider à faire saillir sa vraie nature en la préservant des mirages dont la Cour devait forcément l'éblouir.
Il s'était fermement persuadé que cette âme était prédisposée au bien et au soulagement du malheur d'autrui, qu'elle était bonne ainsi que Rousseau prétend que sont bonnes toutes les âmes avant que la société les pervertisse.

Comme Bleu de Sèvres, Jaune de Naples est un roman historique richement documenté.
Les aspects scientifiques et techniques concernant la porcelaine y sont toutefois moins présents, au profit d'informations concernant les Bourbons, les relations diplomatiques en Europe et l'expansion de la franc-maçonnerie. Ce sont des sujets qui m'ont moins intéressée, je l'avoue.
Ce qui est passionnant, en revanche, est de voir poindre la Révolution française, en suivant les premières années du règne de Marie-Antoinette, une jeune souveraine que ses excès rendent vite impopulaire.


Ma note : 7/10
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par mariejo le Mer Avr 11 2012, 21:37

Je lis moins de livre à teneur historique depuis que je découvre d'autres littératures à travers le forum. Mais celui-ci m'intéresse beaucoup : je me le note sur mon petit carnet.
L'époque aussi est très intéressante : la montée des idées et de la révolution, l'esprit des lumières.
Si je comprends bien il y a "Bleu de Sèvres" avant ? Very Happy
avatar
mariejo
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1297
Age : 59
Localisation : Bretagne Morbihan
Emploi/loisirs : Lecture, tricot, broderie
Genre littéraire préféré : Historique, Fantasy/Fantastique, romans
Date d'inscription : 10/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par virgule le Mer Avr 11 2012, 22:24

Oui, c'est ça.
Je pense qu'on peut lire Jaune de Naples sans avoir lu Bleu de Sèvres ; toutefois certains aspects ne sont pas repris dans Jaune de Naples.
Bleu de Sèvres permet notamment de découvrir les méthodes de fabrication de la porcelaine et de comprendre les enjeux politiques de cette fabrication à l'époque de Louis XV.
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par Invité le Jeu Avr 12 2012, 08:40

C'est sûre je le lirais ! Merci pour ta critique !!!

J'aime beaucoup cette phrase :
Il s'était fermement persuadé que cette âme était prédisposée au bien et au soulagement du malheur d'autrui, qu'elle était bonne ainsi que Rousseau prétend que sont bonnes toutes les âmes avant que la société les pervertisse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par audreyzaz le Dim Avr 22 2012, 15:32

Mon avis :

Je n’ai malheureusement pas réussi à entrer dans l’histoire, certes intéressante, mais je n’ai pas pu finir ce livre. L’intrigue est trop longue à se mettre en place à mon goût.

C’est très bien écrit, il n’y a pas de doute, mais je n’ai pas été entrainée, dès le début j’ai senti que ce n’était pas possible d’aller au bout. Alors mauvais moment pour lire ce livre ? Véritable mauvais choix de ma part ? Je ne sais pas. J’ai même du mal à en parler tellement je ne pense pas grand-chose de ce livre.

On voyage, on découvre des paysages. Les descriptions faites sont vraiment très belles, je le répète, je ne dénigre, pas l’écriture, mais le sujet en lui-même ne m’a pas du tout intéressé. Pourtant, en lisant la quatrième de couverture j’avais été toute suite attirée, mais là flop total. J’ai déjà lu des romans historiques qui m’ont passionnée, néanmoins avec celui-ci je n’ai pas eu la petite étincelle, le petit truc qui me pousse à dévorer les pages les unes après les autres.

Quoi qu’il en soit je ne regrette pas d’avoir tenté l’aventure, je ne culpabilise pas du tout, cela fait partie du jeu des partenariats, c’est comme une personne que l’on rencontre pour la première fois à un moment précis de notre vie, parfois le contact passe, parfois non, on n’y peut rien c’est comme cela.

Néanmoins, je tiens tout de même à remercier les éditions Points et le forum Partage Lecture pour m’avoir sélectionnée.
avatar
audreyzaz
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3337
Age : 31
Localisation : Région parisienne (92)
Emploi/loisirs : En recherche d'emploi
Genre littéraire préféré : Un peu de tout
Date d'inscription : 03/06/2008

http://le-monde-de-la-lecture.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par virgule le Dim Avr 22 2012, 20:59

Tu as raison, audreyzaz, chaque lecture est une rencontre.
Je comprends ce que tu ressens, car j'ai eu aussi de la peine à entrer dans l'histoire.
Mais ayant lu Bleu de Sèvres avant, je m'étais attachée aux personnages.
J'avais envie de connaître la suite de leur vie.
Cela m'a aidée, je pense, à ne pas abandonner ma lecture (j'avoue y avoir pensé plusieurs fois).
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par Aaliz le Lun Avr 23 2012, 00:59

Oh je rêve de les lire !!
A noter qu'il y en a un troisième de prévu : Rouge de Paris
avatar
Aaliz
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 37
Localisation : Paris
Genre littéraire préféré : Contemporain, Classique, Historique
Date d'inscription : 28/07/2011

http://booksandfruits.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par virgule le Lun Avr 23 2012, 20:11

Oui, Aaliz, j'ai vu ça à la fin de Jaune de Naples.
Mais je ne l'ai pas signalé dans ma critique, car quand j'ai cherché si une parution était prévue bientôt, j'ai vu que Jean-Paul Desprat travaillait sur une autre série.
Donc je me suis dit qu'il avait peut-être abandonné l'idée de Rouge de Paris.
Je ne sais pas... C'est comme ça
Tu as des infos sur Rouge de Paris ?
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par Aaliz le Lun Avr 23 2012, 21:18

:w<2: Non malheureusement je n'ai pas plus d'infos que toi .

Déjà j'ai repéré l'existence de Jaune de Naples lors d'un partenariat auquel je n'ai pas participé car, en faisant le tour de la blogosphère, je me suis aperçue que c'était une suite. Et c'est comme ça que j'ai appris qu'il y aurait aussi un troisième volet à paraître. Mais en dehors de ça, je ne sais rien. Est-ce qu'il est déjà écrit et dans les presses ? Ou est-ce que ça en est encore qu'à l'état d'une simple idée ? Là , j'avoue mon ignorance ... question
Si quelqu'un en sait plus ... nous sommes preneuses !
avatar
Aaliz
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 37
Localisation : Paris
Genre littéraire préféré : Contemporain, Classique, Historique
Date d'inscription : 28/07/2011

http://booksandfruits.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par Annesof le Mer Avr 25 2012, 18:31

Je note! Very Happy
avatar
Annesof
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 1436
Age : 30
Localisation : Pont-à-Celles (Belgique)
Emploi/loisirs : Rédacteur, Régent en Histoire et Sciences Humaines, moniteur de voile
Genre littéraire préféré : Romans historiques, classiques, contemporains, thrillers historiques, fantasy, mythologie...
Date d'inscription : 31/08/2008

http://picasaweb.google.be/annesofconotte

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par Paprika le Jeu Mai 03 2012, 10:04

C'est avec intérêt que j'ai commencé la lecture de " Jaune de Naples ".
Il y a la découverte de cette ville au XVIII è siècle avec les descriptions minutieuses des rues, ruelles et habitations
On y déambule avec plaisir.
Mais en dehors de cela, il y a l'histoire de la réhabilitation de la porcelaine. Les fouilles et recherches approfondies pour que celle-ci retrouve tout l'éclat et la solidité qu'elle avait avant le départ des artistes pour l'Espagne.
Il y a aussi la rivalité et la complicité entre les deux reines : Marie-Antoine et Marie-Caroline.
Leurs différences de caractères, cette émulation entre les soeurs qui va jusqu'à mettre les gens en danger.
L'espionnage, les traquenards, les magouilles, les meurtres, toutes les embûches possibles pour que le but à atteindre ne le soit pas, l'égoïsme d'une reine qui ne vise qu'une chose : que sa porcelaine soit la meilleure et qu'elle réalise son désir.
Sans aucun doute, beaucoup de recherches, une documentation très fouillée sur la porcelaine, sur l'Italie et Naples à cette période de l'histoire, sur le caractères des personnages.
J'ai bien aimé ce livre dans son ensemble quoiqu'il y ait, à mon avis, certaines longueurs, par moments, une certaine difficultés à me mettre dans l'ambiance et à suivre.
Une bonne lecture que je conseille.
Si je devais mettre une note : 7,5 sur 10.

Merci à la maison d'Edition Points et au partenariat de Partage Lectures de m'avoir permis de découvrir cet auteur que je ne connaissais pas.
Et de ce fait de m'avoir appris beaucoup de choses sur la porcelaine.



avatar
Paprika
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2598
Age : 78
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : lecture, musique, bricolage, scrabble
Genre littéraire préféré : tout sauf romans à l'eau de rose, politique.
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par Paprika le Jeu Mai 03 2012, 10:07

Rien trouvé non plus sur Rouge de Paris.
avatar
Paprika
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2598
Age : 78
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : lecture, musique, bricolage, scrabble
Genre littéraire préféré : tout sauf romans à l'eau de rose, politique.
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par virgule le Jeu Mai 03 2012, 19:06

Merci pour cette critique, Paprika.
C'est vrai que la rivalité entre les 2 soeurs est intéressante.
Et quand on découvre les caprices des puissants à cette époque, on comprend mieux pourquoi il y a eu la révolution quelques années plus tard.
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par LOUBHI 49 le Sam Mai 12 2012, 18:19

Je remercie le Forum Partage Lecture et les Editions "Points" pour cette lecture en partenariat.

Découverte d'un auteur et belle découverte de ce roman historique, à tel point que je me suis fourni le volume précédent. "Bleu de Sèvres" qui vient de rejoindre ainsi ma pile de livre à lire.

Avis et commentaires :

Je ne connaissais pas du tout cet auteur sous cet aspect car je n'en ai lu que les biographies historiques "Le Cardinal de Bernis" et "Le Secret des Bourbons", d'excellente facture tous les deux.
J'avais donc hâte de lire cet auteur sous l'aspect mi roman mi policier avec ce livre. Je le dis tout net, il est également excellent dans ce genre mais par contre enchaîne parfois les longs descritprifs qui m'ont un peu inquiété.

On s'attache très vite à Anselme, Eustache son frère et aux tribulations qu'ils connaissent, au milieu d'une rivalité assassine entre Espagnols et Français et jouets qu'ils sont de la dauphine Marie Antoinette et de sa soeur Marie Caroline. Enchaînant la narration de cette épopée durant laquelle Anselme quitte la France et sa chère Manufacture de Sèvres pour relancer à Naples l'équivalent. à Capodimonte, l'histoire d'amour avec Lucile, les techniques de porcelaine (le plus pénible à lire), les meurtres et nombreux pièges auxquels ils doivent faire face pour tenter de réussir sa mission.

Mélange d'une épopée familialle, celles des Masson, de la Manufacture de Sévres, de la qualité de la porcelaine française et du savoir faire de Limoges avec la grande histoire et d'un des vieux conflits entre France , l'Italie, l'Autriche et l'Espagne, on ne se lasse pas tant le cadre historique est juste.
Un certain sens du suspense, des intrigues et un brin de violence, tout cela, avec l'étude de moeurs de l'époque est rendu fidèlement et réjouit le lecteur.

Mélange de fiction, sens de la saga, du suspense et des rebondissements, le tout sur un fond particulièrement érudit, il faut parfois s'accrocher mais cela en vaut la peine.


_________________
Lectures en cours :

- "Pauca Mea " de Victor Hugo.
- "Hiver à Sokcho" d'Elisa Shua Dusapin.
- " Les Mains Lachées" d'Anaïs Llobet.
- "Marguerite" de Jacky Durand".

La pensée du moment :

"Les Hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont" Jacques Brel.
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2208
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par virgule le Sam Mai 12 2012, 20:30

Merci pour cette critique, Loubhi 49.
As-tu voté ? Je ne vois que 3 votes alors qu'il y a eu 4 critiques.
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par LOUBHI 49 le Sam Mai 12 2012, 20:40

virgule a écrit:Merci pour cette critique, Loubhi 49.
As-tu voté ? Je ne vois que 3 votes alors qu'il y a eu 4 critiques.

Fine observation, merci, erreur corrigée

_________________
Lectures en cours :

- "Pauca Mea " de Victor Hugo.
- "Hiver à Sokcho" d'Elisa Shua Dusapin.
- " Les Mains Lachées" d'Anaïs Llobet.
- "Marguerite" de Jacky Durand".

La pensée du moment :

"Les Hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont" Jacques Brel.
avatar
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2208
Age : 51
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par virgule le Sam Mai 12 2012, 23:31

Merci à toi.
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

OUI POURQUOI PAS

Message par eric le Dim Mai 20 2012, 21:30

Mon avis (Mai 2012) : Je commence par remercier les Editions Points et le forum Partage Lecture pour ce partenariat. Le livre reste un petit bijou du genre, même si, je l’avoue, je n’ai pas accroché à cette histoire.
La documentation de l’auteur est pourtant à la mesure du sujet, et pas une minute, on n’a l’impression de naviguer dans l’absurde ou l’incompréhensible. Jean Paul Desprat nous relate parfaitement cette histoire de cette porcelaine. Seulement, cette histoire n’a pas déclenché cette étincelle, qui fait qu’un livre nous passionne ou nous captive.
Anselme MASSON reste attachant et les descriptions sont des plus précises (trop peut-être). Il manque le souffle, la passion, ..Un grand bravo à l’auteur, dont l’écriture est fluide, directe et sans trop de fioritures.
A lire pour le la passion de la porcelaine, des intrigues.. Et, pour les longueurs, car j’avoue qu’il y en a (même si j’adore les descriptions précises, elles sont ici, d’après moi, trop littéraires), la suite du récit vous pousse néanmoins à vouloir savoir.
Une déception donc ? Non, pas une déception, car le moment n’a pas été désagréable. Un plaisir. Peut-être pas non plus, mais un moment à vivre, tout simplement. Alors, si l’aventure vous tente, je ne vous le déconseillerai pas.

eric
Membre assidu
Membre assidu

Masculin
Nombre de messages : 227
Age : 47
Localisation : LYON
Date d'inscription : 06/07/2009

http://lemondedelecrit.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par se1ena le Ven Mai 25 2012, 03:36

Mon avis:

Je dois dire qu'après ma lecture difficile de Bleu de Sèvres, la semaine passée, c'est avec découragement que j'ai attaqué ce second tome. Pourtant, je dois dire que j'ai plus adhéré à celui-ci qu'à son prédécesseur, à mon grand étonnement!

Les personnages :

Ce que j'ai vraiment, mais vraiment apprécié, c'est que toute la place est donnée aux personnages et la porcelaine n'intervient vraiment que comme trame de l'histoire. J'ai (re)découvert Anselme, cet être qui garde le cap, même au pire de la tempête et j'ai apprécié, beaucoup apprécié Eustache, le benjamin Masson, qui m'a ému par sa joie, sa désinvolture et surtout par ses grandes passions amoureuses de sa jeune vingtaine. J'ai aimé aussi découvrir à travers les yeux d'Anselme les deux soeurs Marie-Caroline, la reine des Deux-Siciles et Marie-Antoinette, la reine de France. La première est hautaine et a le coeur dur, la seconde est sensible, mais parfois trop frivole, loin d'être sotte mais s'étourdissant pour ne pas ressentir "le grand vide".

L'histoire :

Elle m'a beaucoup plût! Les Espagnols sont prêts à tout pour empêcher la résurrection de la manufacture de porcelaine tendre de Capodimonte. Prêts à tout, jusqu'aux meurtres. Les sombres machinations des Anglais qui gagneraient à ce que Naples reste une puissance mineure vont aussi occasionner des bouleversements et les personnages n'en ressortiront pas indemnes psychologiquement. La seconde moitié du roman, plus lente avec moins de suspense, est consacrée à la noble quête d'Anselme et Blanchot, ami médecin du corps et de l'âme, à mettre la jeune reine de France dans le chemin de la sagesse et de la raison. J'ai quand même apprécié d'être aussi près de la cour, étant ce qui m'attire dans la majorité des romans historiques.

Le style :

Bien que moins "académique" dans ses présentations de personnages et de faits (moins ne veux pas dire sans), j'ai eu du mal avec son style que je trouve vieillot et trop "érudit". Quoi? Déprécier ce qui est cultivé? Oui, quand je dois me casser la tête sur plus de 50 mots inconnus que je dois chercher dans le dictionnaire en interrompant régulièrement ma lecture. Normalement, ça ne me dérange pas de chercher trois ou quatre mots dans un roman, même que quand je lis un texte à visée informative, je me réjouis de ne pas connaître plusieurs mots et de les chercher, car je suis justement dans un état d'esprit prédisposé à apprendre. Cependant, quand je décide de m'installer, pelotonnée dans mon sofa ou dans mon lit, je n'ai pas envie de me prendre la tête, je veux seulement me détendre et m'évader dans diverses émotions.

En conclusion, c'est quand même un bon livre et je remercie Partage Lecture et les Éditions Point pour ce partenariat, mais ce n'était, de toute évidence, pas une lecture faite pour moi.

3/5
avatar
se1ena
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 555
Age : 29
Localisation : Québec
Genre littéraire préféré : De tout ou presque!
Date d'inscription : 26/10/2011

http://dansmabullelivresque.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par louloute le Ven Mai 25 2012, 07:50

merci Se1ena pour cette critique Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10226
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par virgule le Dim Mai 27 2012, 13:22

Merci Se1ena pour ta critique, qui donne un aperçu détaillé de l'histoire et des personnages.
Je partage ton avis sur beaucoup de points.
Le style ne m'a pas trop dérangée, mais c'est vrai qu'il y a beaucoup de mots qui m'étaient inconnus.
avatar
virgule
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2458
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Desprat, Jean-Paul] Jaune de Naples

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum