Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Toussaint, Jean-Philippe] Monsieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Toussaint, Jean-Philippe] Monsieur

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Toussaint, Jean-Philippe] Monsieur

Message par zazy le Lun 28 Avr 2014 - 23:54


Monsieur
Jean-Philippe Toussaint
Les Editions de Minuit
111 pages
1986
ISBN : 9782707310965

Résumé de l’éditeur :

Monsieur, qui ne voulait pas d'histoires, n'aimait pas tellement raconter ce qu'il faisait. Il faisait de son mieux, en général et, après réflexion, parvenait à trouver une solution, élégante parfois, souvent mathématique, pour chaque difficulté de la vie – héler un taxi, par exemple – qui se présentait à lui au jour le jour. La nuit, dans son esprit, tout paraissait plus simple encore.
===========
Le génie de Jean-Philippe Toussaint ? Arriver à faire un livre où il ne se passe rien, pardon, si à la fin il y a UN évènement ! Et que ce soit un grand bonheur que de le lire.

Monsieur, oui, le « héros » du livre n’est pas nommé autrement. Monsieur parle  de lui à la 3ème personne, drôle de construction. Monsieur est bonhomme, monsieur est placide (non ce n’est pas son prénom), Monsieur fait l’éloge de la lenteur. En lisant ce livre, j’avais l’impression de voir se mouvoir un paresseux.

Donc Monsieur est nommé directeur commercial chez Fiat-France, prend possession de son bureau. Monsieur vit chez les parents de sa fiancée “ Monsieur, comme Paul Guth, le gendre idéal ” qui est devenue son ex, mais il ne sait pas comment “ Il avait assez mal suivi l'affaire, se souvenant seulement que le nombre de choses qui lui avaient été reprochées était considérable ”. Il déménage donc pour se retrouver empêtrer de son voisin qui lui saute dessus pour dactylographier sa thèse sur les minéraux… et c’est l’engrenage. Mais, il ne résiste pas. La force d’inertie et lui c’est la même chose. Il a bien une velléité de déménager, mais les inconvénients lui paraissent plus importants qu’auparavant et, il n’aime pas trop les changements brusques et revient dans son appartement. De temps à autre, il arrive à sortir de sa torpeur à « s’énerver » et ainsi, gagner une partie de ping-pong lors d’un week-end très ennuyeux.

Une digression amusante sur l’interprétation de Copenhague. Ne me demandez pas de quoi il s’agit, c’est de la mécanique quantique. Un vrai cantique pour Monsieur qui, au lieu d’être derrière Ludovic, se trouve en bas de l’immeuble à le regarder.

Monsieur est comme un roseau qui plie mais ne rompt pas, comme une feuille dans un cours d’eau qui suit les mouvements du courant jusqu’à l’arrêt salvateur d’un obstacle. « Monsieur, oui, en toutes choses, son mol acharnement ».  

Monsieur, au cours d’une de ces soirées insipides et mortelles rencontrera une certaine Anna. La soirée au restaurant est superbe et le règlement de l’addition un petit bijou de l’Absurde.

Ainsi va la vie pour Monsieur qui est un jeu d’enfant.

J’ai retrouvé sur mes étagères (comme quoi le grand ménage de printemps après travaux sert !) Fuir du même Jean-Philippe Toussaint. Je me souviens d’une belle lecture. Je l’ai donc ressorti pour l’installer dans la pile à (re)lire.

Merci à YV qui, par ses commentaires élogieux, m’a fait me pencher sur cet auteur que je ne vais pas lâcher en si bon chemin. Je vous propose de faire comme moi. Cheminer en sa compagnie est une chose très agréable, divertissante, mais qui est prenante à force de placidité avec un humour discret. Jean-Philippe Toussaint me fait penser à Modiano dans sa façon d’installer une atmosphère.
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum