Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Giebel, Karine] Satan était un ange

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis :

11% 11% 
[ 2 ]
56% 56% 
[ 10 ]
22% 22% 
[ 4 ]
11% 11% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 18

Re: [Giebel, Karine] Satan était un ange

Message par Hortensia le Sam 5 Mar 2016 - 0:20

Merci pour vos critiques et comme Pistou, je souhaite lire toute son oeuvre. Wink
avatar
Hortensia
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1772
Age : 26
Localisation : La Lothlórien
Emploi/loisirs : Lecture, voyage et sieste.
Genre littéraire préféré : Tout ! ( sauf la poésie )
Date d'inscription : 08/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Giebel, Karine] Satan était un ange

Message par Hortensia le Sam 2 Avr 2016 - 8:10

Le premier roman de Karine Giebel que je lis.

J'en attendais beaucoup. Là encore, sûrement de trop. C'est un peu le danger avec les écrivains " à la mode ", soit ça passe ou soit ça casse ( comme avec Marc Lévy mais ça c'est une autre histoire... unh )
Bon je commence par les bons points. Ce livre se lit très vite, c'est fluide et on enchaîne très bien les chapitres les uns après les autres. Je me suis attachée à Paul, sa triste histoire et j'ai apprécié de suivre son périple. Un personnage touchant, bien que très dur.
J'ai eu du mal à accrocher à la première partie du récit, je me demandais dans quoi-quel sens voulait nous emmener l'auteur. Quand les zones de " floue " autour de l'histoire de Paul commencent tout doucement à se dissiper alors j'ai commencé à vraiment " entrer " dans le récit.
A ma propre grande surprise , le personnage de François n'est pas celui que je retiens le plus sauf à la fin du récit, où il fait une introspection honnête envers lui même vis à vis de sa vie et qu'il s'engage à sauver son " ami ".
Le gros hic vient vraiment du début du livre. J'avais l'impression d'être devant le script ou scénario d'un film policier-polar qui passerait tranquille sur Canal +. Heureusement que ça s'améliore par la suite. Après , je vais vous sembler bien sadique, mais je m'attendais à un niveau " au dessus " de violence. J'aurais aimé sursauté ou avoir envie de vomir face à certains personnages mais non. Je dois être trop insensible. Laughing
Bon ça sera pas ma lecture de l'année 2016 mais ça se laisse lire. J'ai d'autres romans de la Dame en stock comme " Meurtres pour rédemption " ou " Purgatoire des Innocents ". J'espère qu'ils me plairont bien plus que celui ci.

Vote : moyennement apprécié
avatar
Hortensia
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1772
Age : 26
Localisation : La Lothlórien
Emploi/loisirs : Lecture, voyage et sieste.
Genre littéraire préféré : Tout ! ( sauf la poésie )
Date d'inscription : 08/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Giebel, Karine] Satan était un ange

Message par Piplo le Mar 3 Mai 2016 - 23:42

J'avais déjà été bluffée par l'écriture de Giebel dans meurtres pour rédemption et je dois dire qu'ici aussi j'ai été très impressionnée par son talent. Elle arrive à nous emmener dans des situations si réelles que l'horreur qu'elles suscitent vous tient au corps.

François est condamné. Il refuse de vivre ses derniers mois dans un hôpital et quitte tout en se demandant le sens de sa vie, ses sacrifices, ce qu'il laisse. Il trouve Paul sur son chemin et alors qu'il le prend en stop, une relation forte se lie peu à peu entre eux.
Je me suis sentie très éloignée de François même si on peut percevoir sa détresse face à la mort, mais l'enfer de Paul m'a saisie. L'auteur nous emmène au tréfonds de l'horreur, à la limite de l'indicible et pourtant l'esclavage est le lot d'encore tant d'êtres humains. Le lien qu'elle crée entre eux est comme une lueur d'espoir qui permet au lecteur d'avancer.

Un bon roman qui fait mal.
avatar
Piplo
Membre assidu
Membre assidu

Féminin
Nombre de messages : 143
Age : 38
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 23/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Giebel, Karine] Satan était un ange

Message par vally le Mer 25 Mai 2016 - 18:57

Je viens de terminer ce livre, et je l'ai vraiment beaucoup apprécié.

On entre dans le nouveau quotidien infernal d'un homme, à qui tout souriait jusque là, et qui apprend qu'il est condamné. On se met dans la peau de cet homme, qui compte les minutes, les jours, les semaines, et qui sait qu'il va mourir très bientôt, que la maladie va le rattraper, et qu'il va dépérir très rapidement jusqu'à y laisser sa vie.
L'annonce de cette maladie, c'est l'effet papillon du livre.
Cet homme croise le chemin d'un autre individu, à qui rien n'a jamais souri.
Leur quotidien se lie, ils essayent chacun de survivre, malgré leurs épreuves différentes et personnelles, qui n'aboutissent au final qu'à une chose : la mort.

Certaines phrases de l'auteure m'a donné des frissons. Elle écrit des vérités, on peut partager sa vie, mais pas sa mort. Elle écrit avec profondeur, amertume, la déchéance de ses personnages.

Très beau roman, sombre, noir, mais où l'espoir arrive quand même à percer par ci par là.

Ma note : 17.5/20
avatar
vally
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2041
Age : 30
Localisation : moselle
Emploi/loisirs : secrétaire médicale
Genre littéraire préféré : policier !
Date d'inscription : 17/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Giebel, Karine] Satan était un ange

Message par titine51 le Mer 25 Mai 2016 - 21:50

Je n'ai pas reconnu la Karine Giebel que j'aime tant dans ce roman.
Moins noir, moins travaillé et surtout moins passionnant que "Meurtres pour rédemption" ou "le purgatoire des innocents", moins haletant que "Juste une ombre".

J'en attendais certainement trop, quoiqu'il en soit il ne restera pas gravé dans ma mémoire ... Je vais me replonger dans une oeuvre plus ancienne de l'auteure, ou peut être dans "De force", qui a été publié depuis ...

titine51
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 11
Age : 36
Localisation : Annecy
Emploi/loisirs : Responsable Administrative technique
Genre littéraire préféré : Roman sentimental, thriller, chick-lit
Date d'inscription : 18/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Giebel, Karine] Satan était un ange

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum