Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Garcia-Roza, Luiz Alfredo] Nuit d'orage à Copacabana

Aller en bas

[Garcia-Roza, Luiz Alfredo] Nuit d'orage à Copacabana

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Garcia-Roza, Luiz Alfredo] Nuit d'orage à Copacabana

Message par lalyre le Dim 1 Mar 2015 - 20:08

[Garcia-Roza, Luiz Alfredo]

Nuit d’orage à Copacabana       
ISBN 978 2 330 03906 6 
Actes Sud/Actes noirs 4 Février 2015   
245 pages        
Quatrième de couverture
Par une nuit d’orage, un indigent déguenillé gît dans une impasse, une balle en pleine poitrine. L’homicide d’un “sans-grade  est d’une banalité telle sous ces latitudes que la raison voudrait que l’affaire fût classée rapidement. C’est compter sans l’opiniâtreté du commissaire Espinosa qui s’emploie à élucider le mystère de ce meurtre sans arme, sans témoin, sans indice et sans mobile. Quelques jours plus tard, dans un immeuble huppé d’Ipanema, une jeune psychothérapeute est retrouvée morte sur son divan, entièrement dévêtue. Entre ces deux affaires, qu’a priori tout sépare, une toile de mystères alliant phobies, perversions sexuelles, schizophrénie, troubles psychotiques. C’est une simple sensation de vulnérabilité, ténue et inexplicable, qui met Espinosa sur la piste. Le commissaire-philosophe sait mieux que quiconque que dans la scène de crime se joue toujours une scène de l’enfance, avec son cortège d’expériences traumatiques.

Mon avis
Une intrigue qui se développe avec lenteur, de nombreuses longueurs, deux crimes sans arme, sans indice, sans mobile et sans témoin. Je peux dire que je n’ai pas deviné la fin, une fin qui dévoile l’identité du tueur, cependant j’ai ressenti cette fin un peu comme si l’auteur voulait se débarrasser de l’histoire. Donc un rythme sans évènement important si on exclut les deux meurtres sans témoin, rien n’avance dans ce roman assez décevant que je n’ai guère apprécié…..
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6405
Age : 86
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Garcia-Roza, Luiz Alfredo] Nuit d'orage à Copacabana

Message par Sharon le Jeu 31 Mai 2018 - 18:18

Mon avis :

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le commissaire Espinosa. Un SDF a été retrouvé assassiné d’une balle en plein coeur – un travail très précis, qui prouve que le tueur n’a pas agi au hasard. Dans cette ruelle, c’est un homme simple, humble, handicapé qui est mort, et tout le monde, sauf le commissaire et ses hommes les plus proches s’en préoccupent. En toile de fond est évoqué la corruption qui règne dans la police brésilienne, c’est pour cette raison qu’Espinosa s’appuie véritablement sur ceux en qui il a confiance.
Il n’interroge pas, il converse avec les témoins. Il s’agit d’abord de les mettre en confiance, et de percevoir si ce qu’il dit provoque ou non une réaction chez les personnes qu’il interroge. Le récit ne s’attarde pas sur les témoins qui ne font pas progresser l’enquête : oui, il est vraiment des personnes qui ont pris leur voiture dans cette rue et qui n’ont rien vu, parce qu’elles n’étaient pas garées dans le sens qui leur aurait permis de voir, parce qu’il n’y avait rien à voir. Il en est d’autres, par contre, qui ne disent rien parce qu’ils ne veulent rien dire.
Très vite, Espinosa flaire en Aldo un témoin récalcitrant. Il est pourtant un personnage qui paraît ordinaire. Il est marié à une femme superbe, psychologue, ils ont deux enfants, un garçon et une fille. Camilla est une authentique brésilienne, c’est à dire qu’elle accorde énormément d’importance à son apparence physique. Pourtant, cet architecte, qui a trois personnes sous ses ordres, ne paraît pas très à l’aise face à ce qui s’est passé. Il pratiquerait presque l’art de l’esquive face à Espinosa, si ce n’est qu’esquiver le commissaire, c’est prendre le risque de le retrouver devant soi, à vous poser à nouveau des questions pour préciser vos réponses. De quoi avoir des sueurs froides.
Surtout, la vie n’est pas facile pour Aldo – pas si facile. Sa femme a beau être une thérapeute, elle ne s’est jamais réellement penchée sur les failles de son mari. Chacun vit dans son domaine bien cloisonné, elle mène une vie des plus heureuses à côté de son mari, en une fête perpétuelle de la sensualité.
S’il est un thème qui revient dans les romans de Garcia Roza, c’est celui de la femme fatale. Non pas Irène, la compagne du commissaire, avec laquelle il mène une existence assez libre, mais les femmes qui gravitent autour d’Aldo et de sa femme. Elles n’ont pourtant pas beaucoup d’efforts à faire pour mener les hommes à leurs pertes, ils étaient déjà tout prêt à succomber.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8178
Age : 40
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Garcia-Roza, Luiz Alfredo] Nuit d'orage à Copacabana

Message par Lariflette le Mar 5 Juin 2018 - 11:59

Merci Mesdames de vos avis.
J'ai noté cet auteur

B

Lariflette
Membre connaisseur
Membre connaisseur

Masculin
Nombre de messages : 303
Age : 73
Localisation : Ile de France
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Polar
Date d'inscription : 30/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Garcia-Roza, Luiz Alfredo] Nuit d'orage à Copacabana

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum