Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Marmet, Pascal] Tiré à quatre épingles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

0% 0% 
[ 0 ]
50% 50% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2

[Marmet, Pascal] Tiré à quatre épingles

Message par Cassiopée le Ven 7 Aoû 2015 - 23:35



Tiré à quatre épingles
Auteur : Pascal Marmet
Éditions :  Michalon (21 mai 2015)
ISBN : 978-2-84186-788-2  
272 pages


Quatrième de couverture

Parmi les milliers de voyageurs, Laurent erre seul dans le hall de la gare de Lyon, l'air paumé. Il vient de rater son CAP boulangerie et sa mère l'a mis dehors. Samy, escroc à la grande gueule, le repère rapidement. Il a bien l'intention de profiter de la naïveté de ce gamin aux chaussures vertes et l'entraîne dans un cambriolage. L'appartement dans lequel ils pénètrent est une sorte d'antichambre du musée des Arts premiers et regorge de trésors africains. Mais ils tombent nez à nez avec la propriétaire et collectionneuse. Comme elle s'est blessée en tombant dans les escaliers, ils lui viennent en aide avant de s'enfuir. Pourtant, quelques heures plus tard, elle est retrouvée morte, abattue de cinq balles tirées à bout portant. Le commandant Chanel, chargé de l'enquête, s'enfonce alors dans l'étrange passé de cette victime, épouse d'un ex-préfet assassiné quai de Conti peu de temps auparavant.


Mon avis

Pascal Marmet a mené de main de maître son dernier roman. Je ne sais pas s’il a l’intention de transformer le personnage du commandant Chanel en héros récurrent mais au cas où, je pense qu’il ne faut qu’il hésite. Ce policier a un « je ne sais quoi » d’attachant, il change de ces flics torturés qu’on rencontre de plus en plus souvent et qui ont tous des problèmes. Lui, il vit seul mais ne gémit pas et il appréhende les affaires qui lui sont confiées avec doigté. Et puis, cet homme parle musique avec ceux qu’il côtoie et cela nous donne des idées (pourquoi pas une play list dans les dernières pages ?).  Donc il gagne à être connu mais les personnages secondaires le sont tout autant. Le jeune homme vert  (avec en prime une visite de la gare de Lyon très réaliste) ou Salomé sont des portraits d’une jeunesse d’aujourd’hui, un peu désabusée, un peu « perdue » mais prête à s’emballer pour peu qu’on lui fasse miroiter quelque chose qui sort de l’ordinaire et qu’on la fasse rêver.  Quant aux autres protagonistes, qu’ils soient policiers,  assoiffés d’argent ou animés d’un esprit de vengeance ; ils sont parfaitement bien intégrés dans l’intrigue.

L’écriture est fluide, précise, sans détails inutiles mais soignée et avec des explications de bon aloi. Le côté « magie noire » apporte un plus sans toutefois que l’on tombe dans l’ésotérisme complet avec des éléments invraisemblables. J’ai trouvé cet aspect de l’histoire bien amené et donnant un autre regard sur les personnes qui croient à l’influence de certains objets.  De plus, on visite un musée sans payer ;-)

Les chapitres sont assez courts et permettent de passer d’un individu à un autre, de se rendre dans différents endroits sans se perdre. On sait tout de suite à qui on a affaire et où on est. Il y a quelques retours en arrière pour mieux comprendre l’attitude de certains et offrir un éclairage sur le présent qui est forcément relié au passé.

J’ai beaucoup apprécié l’ambiance de cet opus et les différents sites que nous fait visiter l’auteur par l’intermédiaire de son intrigue. Il ne se contente pas de nous y emmener, ils nous décrit l’ambiance, l’atmosphère de chaque emplacement. Que ce soit une gare grouillante de monde et bruyante, un musée silencieux et atypique, une cour intérieur d’un immeuble bourgeois,  ou les bureaux du 36….tout est réel, visuel, à tel point qu’on s’attend presque à une galerie de photographies pour compléter l’ouvrage….

C’est un excellent roman, surprenant par certains aspects. De plus, Pascal Marmet maîtrise de plus en plus son style et cela donne un ensemble très agréable à lire.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 9139
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Marmet, Pascal] Tiré à quatre épingles

Message par louloute le Sam 8 Aoû 2015 - 0:15

Merci Cassiopée pour ta critique     Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10391
Age : 49
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Marmet, Pascal] Tiré à quatre épingles

Message par malo le Dim 25 Oct 2015 - 16:16

MON RESSENTI :
Le commandant Chanel est appelé à enquêter sur une affaire de meurtre sur la personne d'Albane Saint-Germain de Ray, une riche quinquagénaire 3 fois veuve, son dernier époux, ex sous -préfet de police, fervent collectionneur d'Art africain, ayant été assassiné quelques temps auparavant.
Au 36 quai des Orfèvres, Chanel doit mener ses investigations accompagné d'une équipe restreinte, dont deux jeunes filles-stagiaires, ce qui n'est pas au goût du commandant.
Plus on avance dans l'intrigue, plus les cadavres sortent des placards.
Autour de ces assassinats, gravite un curieux personnage tout de vert vêtu. Alex, un jeune homme qui semble être atteint du syndrôme de Peter-Pan. De tous les protaganistes, il est sans conteste, celui dont je me suis le plus attachée, même si tout au long de l'intrigue, il prend plaisir à nous faire faux-bond. Je l'ai imaginé un peu comme un elfe virevoltant parmis ces statuts africaines envoûtantes.
J'ai énormément apprécié cette lecture, ayant lu plusieurs titres de Pascal Marmet, je savais qu'il n'y aurait pas de déception. En effet Pascal nous livre un énigmatique polar sur fond de sorcellerie, incluant l'art africain. Là encore, le sujet est bien maîtrisé,l'auteur sait nous intéresser sans jamais nous lasser.
J'ai pris plaisir à découvrir les coulisses "gare de Lyon", avec, pour tout bagage ce livre qui m'a enchanté.
Je tiens à remercier Pascal Marmet pour m'avoir permis cette belle lecture.
avatar
malo
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3221
Age : 53
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Lecture
Genre littéraire préféré : Un peu de tout sauf fantasy
Date d'inscription : 02/08/2010

http://lespassionsdemalo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Marmet, Pascal] Tiré à quatre épingles

Message par lalyre le Dim 25 Oct 2015 - 20:33

Voila encore un roman qui me tente, j'en prends note.
Merci Cassiopée et Malo flower
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5938
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Marmet, Pascal] Tiré à quatre épingles

Message par malo le Dim 25 Oct 2015 - 20:41

Merci de ton passage Lalyre bisou
Laisse toi tenter...

avatar
malo
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3221
Age : 53
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Lecture
Genre littéraire préféré : Un peu de tout sauf fantasy
Date d'inscription : 02/08/2010

http://lespassionsdemalo.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Marmet, Pascal] Tiré à quatre épingles

Message par zazy le Mar 3 Nov 2015 - 23:01

Une page de l’histoire de la Police Judiciare va se tourner. Le 36 Quai des Orfèvres va déménager dans un ancien village olympique. Le 36 n’existera plyus. Une vraie révolution mais est-ce une évolution ? Certainement pour nos têtes pensantes. Mais laissons ceci de côté car ce n’est pas l’essentiel du livre, simplement le cadre et, un cadre Ô combien important pour tout lecteur de polars parisiens.
Pour l’instant, le commandant Chanel, as de la crim se retrouve avec un mort ou plutôt une morte en la personne de « la femme d’un ancien préfet sous la présidence de Jacques Chirac, tuée par balle dans son appartement » et… « Ne s’agirait-il pas de l’épouse du préfet retrouvé assassiné sous le pont Neuf il y a six mois ? »
Si fait, Commandant Chanel, donc, pas trop de vagues… Bref, la routine. La routine, oui, mais accompagnée de deux stagiaires, féminines de surcroît, ce qui n’est pas trop pour lui plaire. Non, qu’il ne soit misogyne, mais, c’est plus facile entre mecs.
Ne comptez toujours pas sur moi pour vous dévoiler le livre. Sachez qu’il est question d’un mec, prénommé Laurent (mais est-ce son vrai prénom ?) avec des chaussures vertes et un syndrome de Peter Pan, d’une gamine rencontrée dans le train que Chanel va recueillir dans son « superbe » immeuble.
Albane Saint-Germain de Ray (la trucidée) a été mariée 3 fois et, à chaque fois, ces chers époux sont morts dans des circonstances… Elle est à la fois vulgaire et distinguée, apparemment savante, mais aussi inculte, bref, une femme à deux visages (au minimum). Son appartement est plein de masques dignes d’une collection du musée des Arts Premiers ; collection appartenant au dernier mari tout juste refroidi. A part l’argent, le luxe, rien ne l’intéresse. Oh, pardon « Sur le tard elle s’est intéressée au droit. Des affaires évidemment.» histoire d’écouler au meilleur prix les « souvenirs » africains. Vous en conviendrez, une femme très, très intéressante, pardon, je devrais dire intéressée. La suite des évènements montera son véritable visage.
Notre cher commandant Chanel va explorer la piste de la collection, et, avec la collaboration très efficace des deux stagiaires, trouver une autre piste et encore une autre… Jusqu’à la résolution du crime.
Il est souvent dit lors de la recherche d’un meurtrier, chercher la femme. Est-ce le cas dans ce livre ?

Revenons au Commandant Chanel. Un policier, fin limier, faisant marcher sa cervelle, comme je les aime. Petit avantage sur d’autres « collègues littéraires» à lui, il ne boit pas, enfin normalement, ne fume plus depuis quinze ans bien qu’il ait, page 231, « ressorti un vieux paquet de cigarettes desséchées au fond d’un tiroir. ». La lubricité n’est pas son truc, vieux célibataire un brin misogyne, mais surtout vieille école. Il est très attachant et, ma fois, j’aimerais bien le retrouver dans un autre épisode.
Je ne savais pas que le 36 devait déménager aussi rapidement. Après recherches, ce sera en 2016. Un roman policier d’anticipation, donc !
Pascal Marmet a écrit un polar qui se tient, sauf ci-dessus. Le suspens est comme un escalier où chaque palier est le départ d’une nouvelle piste. Les explications, bien documentées sur les figurines à épingles et les arts premiers ne sont pas redondantes. La promenade au musée du Quai Branly donne envie d’aller y faire une petite visite.
Tous les ingrédients sont réunis pour passer un très bon moment de lecture. La fin est totalement inattendue. Un livre que j’ai lu d’une seule traite et donc une nuit très écourtée.
Merci Pascal Marmet de m’avoir proposé votre livre. Je vous ai retrouvé avec autant de plaisir que lorsque vous étiez dans un monde très parfumé.
avatar
zazy
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1926
Age : 68
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : lecture, broderie, sport
Genre littéraire préféré : A peu près tout sauf la S.F.
Date d'inscription : 05/04/2010

http://zazymut.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Marmet, Pascal] Tiré à quatre épingles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum