Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre avis?

56% 56% 
[ 10 ]
33% 33% 
[ 6 ]
6% 6% 
[ 1 ]
5% 5% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 18

[Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Cassiopée le Mer 17 Fév 2016 - 14:39



Te laisser partir
Auteur : Clare Mackintosh
Traduit de l’anglais (Royaume Uni) par Mathieu Bathol
Éditions : Marabout (Février 2016)
Collection : Fiction - Marabooks GF/ Thriller
Nombre de pages : 456
ISBN : 9782501096331

Quatrième de couverture
Une mère accablée par la mort de son enfant. Un capitaine de police déterminé à lui faire justice, jonglant entre tensions familiales et obligations professionnelles.

Mon avis

Un enfant a été renversé par une voiture dont le conducteur s’est enfui. La mère est accablée et révoltée. Un policier et sa collègue sont plus particulièrement chargés de l’enquête. Voilà, en quelques mots le contexte. Une énième intrigue de délit de fuite et de recherches diverses ? Et bien, pas vraiment….

Ce livre est divisé en deux parties pratiquement égales et de deux genres distincts.

La première se laisse lire en installant certains faits et notamment les difficultés familiales d’un des enquêteurs, le malaise dans son couple, les maladresses par rapport à son fils et sa fuite en avant dans son travail avec pour objectif principal de retrouver le chauffard. Cet homme, Ray, est attachant dans son humanité et sa sensibilité à fleur de peau de « mâle qui ne veut rien montrer ». De plus, au niveau de la recherche du fuyard, il est opiniâtre, organisé, prêt à tout sur la durée pour faire justice. Comme il n’est pas toujours bien dans ses baskets, cela étoffe le propos qui serait resté, peut-être, un peu fade, sans cela. Les investigations ne sont pas aisées et les « chefs » auraient tendance à vouloir classer l’affaire….

Dans la seconde partie, dès les premières lignes, une angoisse diffuse, indicible se met en place, prenant le lecteur à la gorge. Ce dernier s’interroge et se demande quelles informations il a laissé filer, quels mots il n’a pas lus ou alors mal interprétés…. Et s’impose un retour en arrière qui ne dévoile rien … Bluffé, on se réinstalle dans le canapé et on lit en apnée, osant à peine respirer tant l’histoire est prenante, le rôle des personnages surprenant et la toile d’araignée qui nous entoure, bien tissée….  Quelques pressentiments surgissent mais on a envie de les repousser, de se dire que non, pas ça, quand même…. La peur augmente, l’étau se resserre, les morceaux de puzzle s’imbriquent…..De plus, on suit toujours Ray, dans sa quête et ses problèmes relationnels et cela permet de « se reprendre »…

Vous le comprenez aisément, il y a un gros effet de surprise dans ce roman, habilement mené, installé avec brio et ne donner, ne serait-ce qu’une infime information, serait spolier donc chut…..

L’écriture est rythmée, les dialogues nombreux et bien adaptés aux situations. Le traducteur a été très pointu dans le choix de ses mots et son travail est remarquable puisqu’on ne devine rien. En effet, s’il s’était trompé dans l’une ou l’autre des tournures de phrases, tout aurait été faussé donc bravo à lui ! Finalement, tout ce  « jeu »  au niveau de la construction littéraire, que ce soit dans chacune des parties mais également dans l’une ou l’autre est une des grandes forces de ce roman.

J’ai été conquise par les deux ambiances très différentes, parce que cela donne du souffle au contenu, étonne et renouvelle le classique roman policier où on trouve les gentils détectives qui courent derrière les vilains malfrats. On ne tombe pas, non plus, dans une caricature avec des actions poussées à l’extrême, tout reste plausible, je dirai même tristement possible…..

Le seul problème, c’est qu’avec un premier roman aussi abouti, Clare Mackintosh va avoir une énorme pression, du pain sur la planche pour rester à la hauteur mais il n’y a aucune raison pour qu’elle ne maîtrise pas parfaitement un nouveau sujet. C’est tout ce que je lui souhaite, pour elle, mais bien entendu, également, pour ses lecteurs qui vont attendre avec impatience son deuxième roman.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8802
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Sara2a le Mer 17 Fév 2016 - 22:13

Vilaine tentatrice ! J'apprécie les britanniques dans ce genre, il se dégage toujours un petit quelque chose de plus dans l'atmosphère et l'appréhension des personnages. Donc je me laisserais bien tenter .
avatar
Sara2a
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 3057
Age : 47
Localisation : Porto-Vecchio
Genre littéraire préféré : Thrillers, fantastiques et un peu de tout ce qui peut me tomber sous les yeux .
Date d'inscription : 24/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par louloute le Jeu 18 Fév 2016 - 1:31

Merci Cassiopée pour ta critique   Very Happy  Cassiopée à l'art de nous titiller avec ses critiques, on a toujours envie de noter, claire nette et précise, tout est dit   Very Happy
avatar
louloute
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 10076
Age : 48
Localisation : Var, Sanary-sur-mer
Emploi/loisirs : mère au foyer
Genre littéraire préféré : thriller, historique, policier
Date d'inscription : 11/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Pistou 117 le Mar 29 Mar 2016 - 19:45

Je ne sais pas par où commencer : il y a tant à dire sur ce roman... mais si je dis tout ce que je pense, je vais spolier tous les futurs lecteurs. Ca ne va pas être facile de rédiger cet avis...

Je vais donc commencer par vous parler du thème principal, l'accident de circulation qui entraîne la mort d'un enfant. J'ai vécu cela il y a plus de 15 ans et j'ai été brutalement propulsée en arrière. Heureusement pour moi, je n'étais pas très proche de la victime, mais tout m'est revenu. La colère, la révolte, le sentiment de culpabilité de la personne qui accompagnait l'enfant, la douleur insupportable, inimaginable. Clare Mackintosh sait de quoi elle parle, cela se voit ; pourtant son texte reste très pudique et facile à lire.

Je peux également vous dire que la première partie m'a semblé bien longue. Il ne se passait pas grand chose. Les sentiments de Jenna me semblaient un peu fades. Et pourtant, les personnages m'avaient déjà séduite, et j'attendais quelque chose.

Puis est venu le dernier mot de la première partie. Ca a été un choc. J'ai enchaîné sur la seconde partie sans pouvoir lâcher le livre. L'auteur dévoilait tout à coup son talent pour le suspense. J'ai tout lu en une seule journée. Il FALLAIT que je sache. Bravo, Mme Mackintosh, vous m'avez bien eue, roulée dans la farine ; vous m'avez emmenée partout où vous le vouliez.

Quelques bémols cependant. Pourquoi accuser le conducteur de "conduite dangereuse ayant provoqué la mort" alors qu'il n'y avait aucun témoin ? Un enfant peut se jeter sous votre voiture, vous ne pourrez rien faire, même si vous vous traînez à 30 km/h. Peut-être s'agit-il d'une spécificité de la loi anglaise ? S'il y a décès, c'est que le comportement du conducteur est dangereux ? Cet aspect du roman m'a d'ailleurs également beaucoup touchée : notre vie peut basculer sur une seconde et nous devons en avoir conscience. N'importe qui peut devenir un tueur involontaire et, en l'espace d'un instant, bouleverser sa vie et détruire celle de nombreuses personnes.

Enfin, et bien, il y a la fin. Quatre mots que je n'ai pas compris du tout. Qui gâchent tout pour moi...
Spoiler:
"Puis vient l'obscurité". Cela veut dire que Jenna est morte, non ? Comment peut elle mourir d'un seul coup ? Comment Ian peut-il avoir survécu à cette chute de 60 m ? Son corps avait peu de chance d'être retrouvé en un seul morceau mais il est vivant ??? Ca ne passe pas du tout ça. C'est très mauvais... Ca n'est pas possible que ce roman finisse comme ça, il est trop bon.
Je reste perplexe, je me demande si j'ai bien compris, mais je ne vois pas d'autre sens possible à cette fin. Comme c'est dommage !!! Sans cela, c'était un coup de coeur puissance 10.

Amis lecteurs, lisez tout de même ce roman, ça en vaut vraiment la peine. Et dites moi comment vous comprenez cette fin... (n'oubliez pas le spoiler !!!)

Je remercie vivement Partage Lecture et les Editions Marabout pour m'avoir permis de découvrir cet excellent thriller.
avatar
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2650
Age : 52
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par vally le Dim 3 Avr 2016 - 20:56

Je tiens déjà à remercier les Editions Marabout et le forum Partage Lecture, de m'avoir permis de découvrir ce livre dans le cadre des partenariats de lecture !

Gros coup de coeur pour ce roman.
C'est le thriller psychologique par excellence, dans toute sa splendeur.
Sans donner d'indications à ceux et celles qui n'ont pas encore lu ou terminé le livre, je dirais que l'auteure sait parfaitement manipuler le lecteur, et ses personnages entre eux. C'est impressionnant de se rendre compte, à la fin de la première partie, que ce qu'on estimait établi dans la lecture n'était en fait pas ça du tout.
Je n'ai pas pu poser le livre avant de l'avoir terminé. Une fois qu'on est dedans, rien ne peut nous arrêter avant de connaître le dénouement.

J'ai trouvé ce roman très émouvant, et j'avoue avoir eu quelques larmes à la fin.
Ce roman est terrifiant psychologiquement parlant, et quand on commence à mettre les pièces du puzzle en place, on espère qu'une chose, que la justice soit établie.
L'auteure connait parfaitement la justice et la psychologie, on sent qu'elle maîtrise les événements et les traits de caractère de ses personnages, j'ai beaucoup apprécié cette maîtrise.

J'ai beaucoup apprécié également le cadre où se déroulait l'histoire. Le cottage près de la mer.
On apprend à découvrir Jenna, et on s'attache très rapidement à elle. Patrick, le vétérinaire, tient également une place importante dans ce roman.
Beau également, le chien, j'aime beaucoup les romans incluant des animaux, j'aime suivre leurs péripéties.

De même, on suit avec plaisir l'avancée de l'enquête grâce aux policiers, Ray et Kate entre autre. J'aime bien connaître le quotidien des enquêteurs, ça donne toujours un centre d'attention parallèle à l'enquête elle même.

Bref, gros coup de coeur pour ce roman, et qui m'a permis aussi de découvrir une auteure qui, avec ce premier roman, fera encore parler d'elle, une brillante carrière d'écrivain l'attend, ça c'est sûr.
avatar
vally
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2004
Age : 30
Localisation : moselle
Emploi/loisirs : secrétaire médicale
Genre littéraire préféré : policier !
Date d'inscription : 17/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Nala le Lun 4 Avr 2016 - 15:58

«Une mère accablée par la mort de son enfant – Un accident tragique- un passé impossible à effacer» Il ne m’en a pas fallu plus pour savoir que je devais lire ce livre. En tant que maman il m’a été impossible de ne pas m’imaginer dans cette situation. C’est pour ça que j’ai postulé pour ce partenariat et je remercie vivement les éditions Marabout et toute l’équipe du forum.

Dès le début je me suis laissé embarquer par l’histoire. Cette maman qui perd son fils pour une seconde d’inattention, cette voiture qui prend la fuite plutôt que de porter secours et l’enquête policière qui démarre.

Dans la première partie du livre, on suit en parallèle le combat de Jena pour continuer de vivre et l’enquête des inspecteurs de la criminelle Ray et Kate. Ray est un inspecteur chevronné, qui veut gravir les échelons et qui ne vit que pour son travail délaissant femme et  enfants, qui ont pourtant grand besoin de lui. Kate, elle, est une jeune inspectrice qui démarre à la criminelle, elle est pleine de fougue et de motivation.

La lecture est entraînante, simple, efficace puis les derniers mots de la première partie tombent et là je me suis dit « j’ai rien compris, je me suis complément trompée ». Du coup, je repars de plus belle dans ma lecture. 

La seconde partie prend alors un ton beaucoup plus sombre avec l’arrivée d’un nouveau personnage, Ian. Tout de suite il m’a été très antipathique, comme quelqu’un dont on se méfie dès le premier regard. Dès lors il m’a été très difficile de poser le livre tant l’histoire était prenante parfois même insoutenable. Heureusement que par moment on pouvait souffler un peu avec Kate et Ray. 
On voit le puzzle se mettre en place et on comprend, on devine la suite… et quelle suite !

J’ai beaucoup aimé le descriptif des paysages, le cottage au milieu de nulle part, la plage, les falaises. Les personnages sont tout à fait crédibles, on les imagine très bien. Il y a quelques incohérences judiciaires, du moins à mon sens, mais cela ne pas dérangé plus que ça.
Spoiler:
Comment peut-on libérer quelqu’un sous caution alors  qu’il vient d’être arrêté pour délit de fuite ! » 
 

Il y a tant de chose à dire sur ce livre, mais c’est impossible sans dévoiler l’intrigue.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, surtout à partir de la seconde partie. Je vote Coup de Cœur

Pour répondre à Pistou:

Comme je suis assez cartésienne, je n’imagine pas un seul instant qu’une personne puisse survivre à une chute de 60m, donc je pense qu’il s’agit plus d’un cauchemar que fait Jena. Sa plus grande peur est de voir réapparaître Ian, ce qui nous indique que, même s'il semble qu’elle va s’en sortir, il lui restera toujours des moments de doute et d’angoisse.
avatar
Nala
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2253
Age : 45
Localisation : Somme
Emploi/loisirs : Travail / ma famille, Mon chien, randonnée, Lecture, Jeux
Genre littéraire préféré : Un peu tous les genres
Date d'inscription : 30/12/2014

http://lecoinlectureisa.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Pistou 117 le Lun 4 Avr 2016 - 17:02


J'aime bien ta vision de la fin, Nala. Je vais la relire pour voir si je peux l'interpréter comme ça également !
avatar
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2650
Age : 52
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Step le Lun 4 Avr 2016 - 17:33

Je ne lis pas trop vos critiques lol! car sinon j'en saurai trop, mais je vais le lire cheers

Merci Cassiopée, Vally, Pistou, Nala!

_________________
 study  "La mémoire de Babel (La passe-miroir 3) "  Christelle Dabos  
         "Le premier sang"  Sire Cédric study

Mes listes et challenges


flower Challenge Partage -Lecture 2/7 flower Challenge Bis-repetita 5/8 flower Challenge lire en vacances 5/6 flower
avatar
Step
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6298
Localisation : Fontainebleau
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, animaux, ....
Genre littéraire préféré : Romans contemporains ou non, policiers/thrillers, un peu tout. Pas de BD
Date d'inscription : 12/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Paprika le Mar 5 Avr 2016 - 17:35

Avant toute chose, un grand merci aux Editions Marabout et au Forum de Partage Lecture qui m'ont offert ce livre et permis de faire la connaissance d'une brillante auteure.

" Te laisser Partir ", pour un premier roman est un coup de maître.
Je ne vais pas faire de résumé. Mais passer à la "critique ", donner directement  mon avis sur ce livre.
C'est un thriller intense, captivant, même obsédant par moments.
On se pose beaucoup de questions. Il y a aussi pas mal de rebondissements qui donnent l'effet d'un coup de poing dans l'estomac. On en a le souffle littéralement coupé.
L'intrigue est construite de telle façon qu'il est très difficile d'arrêter la lecture quand on l'a commencée. On veut connaître la suite.
L'atmosphère est parfois lourde, angoissante. Néanmoins avec des lueurs d'espoir de moments meilleurs, de possibilité non pas vraiment d'oubli mais d'une atténuation de la douleur. Bref, le lecteur ( ou la lectrice ) est tenu en haleine.
Le caractère des personnages est bien observé, Leurs réactions, la manière dont ils expriment leurs sentiments sont vraies.
Une vraie étude psychologique.
Et j'avoue ne pas avoir compris immédiatement que les sentiments de la jeune femme étaient ceux de Jenna.
Ils sont tellement bien décrits, le ressenti est si profond que j'ai confondu avec une autre personne.
Les lieux aussi sont décrits avec minutie. Par exemple, la plage, les falaises
qui dégagent à la fois une ambiance calme ou inquiétante.
Bref, un roman palpitant à la fin tout à fait inattendue.
Je pense qu'on ne peut pas rester insensible à cette lecture.


Dernière édition par Paprika le Lun 11 Avr 2016 - 17:00, édité 1 fois
avatar
Paprika
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2528
Age : 78
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : lecture, musique, bricolage, scrabble
Genre littéraire préféré : tout sauf romans à l'eau de rose, politique.
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par vally le Mar 5 Avr 2016 - 23:21

cheers Step
Bonne lecture !

Nala, effectivement ta vision de la fin peut être interprétée comme ça !
C'est vrai que sur le coup, je ne savais pas trop quoi penser. Mais cette fin laissée un peu en suspens laisse justement place à l'imagination et un petit goût inachevé qui permet de se faire soi même sa propre conclusion Smile
avatar
vally
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2004
Age : 30
Localisation : moselle
Emploi/loisirs : secrétaire médicale
Genre littéraire préféré : policier !
Date d'inscription : 17/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Paprika le Mer 6 Avr 2016 - 7:07

J'ai oublié de dire que je suis de l'avis de Nala pour la vision de la fin. Quand on a subi un tel choc, il faut pas mal de temps pour qu'on soit débarrassée de cette vision.
avatar
Paprika
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2528
Age : 78
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : lecture, musique, bricolage, scrabble
Genre littéraire préféré : tout sauf romans à l'eau de rose, politique.
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Pistou 117 le Mer 6 Avr 2016 - 14:42


Vous avez raison... en fait, tout est dans le sens que l'on donne au dernier mot.
avatar
Pistou 117
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2650
Age : 52
Localisation : LILLE
Genre littéraire préféré : De tout, partout...
Date d'inscription : 09/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Moulin-à-Vent le Ven 8 Avr 2016 - 15:35

Un bon thriller.
Dans la narration, il y a volontairement supposition de personnes, et, comme qui dirait, ça m'a donné un coup de poing sur la gueule au milieu du roman, assez pour que je me demande si je ne devais pas recommencer la lecture au début? J'ai décidé que non, je continuais.
J'ai bien aimé. Les personnages sont très bien décrits et, surtout, ce qui m'a absolument charmé, l'endroit où Jenna se retire est magnifique dans sa désolation, ce qui est un décor parfait obligeant l'introspection.
Non mais ce que j'ai pu détester le mari de Jenna, cet être à l'image du American Psycho de Bret Easton Ellis. J'ai malheureusement connu certains êtres assez semblables qui ne pouvaient surmonter leur jalousie et qui se devaient de tout contrôler chez celles qui leur appartenaient. Bien entendu, un jour l'élastique cassait et ils s'empressaient alors de recommencer le même "patern" avec une autre. Ces êtres parfaits sont vraiment insupportables.
Ma cote pour ce roman: 6,5/10.

Mais, pour moi, ce roman est et demeurera un ÉNORME coup de cœur pour deux raisons:
- je l'ai reçu en cadeau;
- je ne m'attendais pas du tout d'obtenir un tel cadeau de cette Amie.
Jamais je ne pourrai oublier et vous comprendrez que je lui ai dit MERCI du fond du cœur, d'autant plus que je n'avais rien fait pour mériter ce cadeau que je ne donnerai pas, que je vais plutôt conserver précieusement
.
Citations


"... le politiquement correct avait atteint un point où tout ce qui touchait un tant soit peu à la vie privée devait être évité. D'ici quelques années, les gens ne pourraient plus parler de quoi que ce soit."

"- C'est un homme, Jenna, ce sont des créatures simples."
(Clare MacIntosh, "Te laisser partir")
avatar
Moulin-à-Vent
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 1924
Age : 65
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Roman historique
Date d'inscription : 07/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par tite_puce le Sam 9 Avr 2016 - 2:13

Merci pour ces critiques...
Ca le donne très envie de le lire... Allez hop je le mets dans ma LAL!!
avatar
tite_puce
Grand expert du forum
Grand expert du forum

Féminin
Nombre de messages : 765
Age : 36
Localisation : Haut-Doubs/Alpes Maritimes/Singapour
Emploi/loisirs : Maman à la maison de 2 joyeux petits monstres / Prof des écoles
Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par bella333 le Lun 18 Avr 2016 - 20:25

Un énorme merci à Marabout et Partage lecture pour cette découverte.

Une fin d’après-midi noire et pluvieuse. Un quartier résidentiel calme. Une mère et son fils. Et puis l’impact. L’impact du petit corps sur le pare-brise de la voiture. L’impact que ce drame aura sur les différents protagonistes. Le chauffeur ne s’arrêtera pas, ne laissant aucun indice malgré la minutie de la police.
La quatrième de couverture ne nous apprend pas grand-chose sur ce livre mais assez pour m’avoir intriguée.
Le prologue pose juste la banalité de l’accident mais déjà on est plongé dans l’horreur de cette situation. Tout peut basculer en quelques secondes.
Le livre est divisé en deux parties quasi égales en taille mais différentes en contenue.
La première partie nous montre Ray et son équipe, leurs recherches vaines pour trouver le coupable. L’inspecteur se débat entre son travail et ses problèmes familiaux où une routine s’est installée sans qu’il y prenne garde et puis il y a la jolie Kate, jeune flic qui lui rappelle ses débuts, ses espérances.
Ces chapitres sont alternés avec ceux de Jenna qui, après l’accident décide de partir loin pour tenter de se reconstruire une nouvelle vie. Mais les fantômes du passé sont tenaces et menaces de tout faire basculer.
J’ai été bercée par cette première partie, m’imprégnant des personnages, appréciant de suivre leurs progressions. Je me suis attaché à Ray mais surtout à Jenna qui est tellement blessée qu’elle n’ose espérer une nouvelle vie malgré Patrick qui veut lui montrer que c’est possible. Et puis il y a eu la fin de la première partie. J’ai été bluffée. J’ai refait le chemin mentalement. J’avais bien eu un doute à un moment mais je l’avais laissé dans un coin de ma tête, le balayant comme les vagues effacent les messages de Jenna sur le sable.
Je n’avais qu’une envie : commencer la seconde partie que j’ai dévorée en deux jours !
Cette seconde partie est plus sombre, plus dure. J’ai versé plus d’une larme à cette lecture, touchée par certaines scènes atroces, malheureusement réalistes. On retrouve nos protagonistes plus un nouveau que j’ai haït plus que tout. Il y a des personnes qui donnent des frissons même en faisant un geste anodin, laissant une impression d’angoisse sourde à leur approche. « Il » est de ceux-là. J’ai fait certains parallèles avec une situation qui m’est proche et je pense que cela m’a d’autant plus émue.
Alors que l’on « sait » enfin qui a fait ça, on se pose encore des questions tout comme Kate et Ray. Pourquoi ? Qu’est ce qui s’est passé ?
Ici aussi les chapitres alternent les points de vue. Passé et présent se mêlent habilement pour tisser l’histoire.
Les chapitres courts, l’écriture fluide (le traducteur a fait du bon travail en choisissant bien ces mots) font que j’ai lu avec plaisir ce livre.
L’auteur est une ancienne policière et cela se sent lorsqu’elle parle de « ses collègues », de leurs frustrations face à leurs limites dû au jeu politique, de leurs difficultés à combiner vie privée et famille mais elle a su aussi se montrer juste dans les sentiments des victimes et des coupables.
C’est un coup de cœur que je vais recommander à mon entourage.

_________________
"Verba volant, scripta manent.   "Les paroles s'envolent, les écrits restent
Ma Pàl .
avatar
bella333
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4422
Age : 33
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Social/ la lecture, la généalogie, les randonnées, les musées...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 09/06/2012

http://memelessorciereslisent.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Mangore le Mar 19 Avr 2016 - 15:55

Je viens de finir ce roman que j'ai lu en VO.
J'ai bien aimé ça va .... mais j'ai lu beaucoup de romans ces derniers temps ou le lecteur est manipulé par l'auteur avec un gros effet de surprise du style de celui que nous réserve ce livre (nymphéas noirs que j'ai adoré mais aussi "fidèle au poste" de Amélie Antoine et "one step too far" de Tina Seskis) et à force je commence à trouver le procédé un peu facile et agaçant.
Sinon plein de choses m'ont ennuyés dans ce livre (trop lent, l'enquête qui n'avance pas et on a du mal à comprendre pourquoi les enquêteurs sont tellement obsédés par cette enquête, plein de choses pas crédibles en règle générale)
Bon à coté de ça les personnages sont attachants malgré tout, et j'ai trouvé ultra intéressant dans la deuxième partie le point de vue de l'auteur de raconter une partie de son histoire à travers les yeux d'un pervers narcissique (repéré en 20 ligne)
Une lecture sympathique pour moi mais que j'oublierai très vite

Mangore
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 18
Localisation : Terremer
Date d'inscription : 30/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par bella333 le Mar 19 Avr 2016 - 19:32

Mangore a écrit:
(on a du mal à comprendre pourquoi les enquêteurs sont tellement obsédés par cette enquête )

J'accepte ton point de vue mais sinon de un: il n'y aurait pas d'histoire ^^ et de deux: il s'agit d'un enfant . D'un petit garçon de cinq ans . Je pense que malgré tout le professionnalisme que l'on peut avoir c'est le genre de cas qui ne peut laisser indifférent. Comment laisser ce genre de mort impunie? Comment accepter de rester impuissant?


Dernière édition par bella333 le Mar 19 Avr 2016 - 21:42, édité 1 fois

_________________
"Verba volant, scripta manent.   "Les paroles s'envolent, les écrits restent
Ma Pàl .
avatar
bella333
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4422
Age : 33
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Social/ la lecture, la généalogie, les randonnées, les musées...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 09/06/2012

http://memelessorciereslisent.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Paprika le Mar 19 Avr 2016 - 20:20

Je suis de ton avis, Bella. On ne peut pas laisser la mort d'un enfant impunie. Pas possible de rester les bras ballants à ne pas tout faire pour retrouver ce chauffard qui n'a pas eu le courage d'assumer son acte.
avatar
Paprika
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2528
Age : 78
Localisation : Belgique
Emploi/loisirs : lecture, musique, bricolage, scrabble
Genre littéraire préféré : tout sauf romans à l'eau de rose, politique.
Date d'inscription : 12/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Mangore le Jeu 21 Avr 2016 - 0:30

Ah mais je comprends ce que vous dites mais dans l'absolu rechercher un an apres des indices sur un accident de la route je trouve ça bizarre et pas credible scenaristiquement parlant Wink
Pour moi dans ce genre d'affaire intuitivement on mets le paquet au debut et on sait très rapidement si on a les moyens ou pas de retrouver le chauffard. Là un an après ca me semble vraiment too much.

Mangore
Apprenti
Apprenti

Féminin
Nombre de messages : 18
Localisation : Terremer
Date d'inscription : 30/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Sharon le Dim 1 Mai 2016 - 0:17

Merci au forum Partage-
Lecture et aux éditions Marabout pour ce partenariat.

Mon avis :

Ce livre est un premier roman, et bien cela ne se ressent pas à la lecture, tant l’écriture est maîtrisée. Pas maîtrisée dans le sens où l’auteur roule dans la farine son lecteur – avec un sujet aussi dramatique, ce serait mal venu – mais maîtrisée parce que l’auteur joue avec les mots, les différents points de vue employés et nous entraîne là où elle a voulu, nous amenant à nous interroger sur nos réactions non seulement de lecteurs, mais aussi d’homme, de femme, confronté à un fait divers.
Un enfant a été renversé par une voiture, il n’a pas survécu. Seule témoin : sa mère, et c’est par ses yeux que nous découvrons ce qui s’est passé. Il n’y a pas de doute pour le lecteur : ce n’est pas un simple accident. Puis vient l’enquête et, il faut bien le dire, les rouages de la justice anglaise. Enquêter, oui, encore faut-il qu’il y ait des résultats rapides. Une affaire a tôt fait d’en chasser une autre, le budget est un impératif à prendre en compte – c’est tout juste si, à une époque où certains veulent tout, tout de suite, il existe encore une possibilité pour mener une enquête sur une durée non déterminée, et ce n’est pas la seule faille du système judiciaire qui apparaît au cours de cette intrigue. Les deux enquêteurs prennent le risque de continuer à enquêter – ce qui n’est pas le moindre des paradoxes quand on est policier. Ils seraient presque classiques, sinon, tel ce vieux briscard qui ne se rend pas compte que sa femme ne se satisfait pas de son rôle de mère au foyer et qui se laisse aller, un peu, avec sa jeune collègue.
A l’opposé, ou presque, se trouve Patrick, un personnage presque trop parfait. Il est vétérinaire, sauveteur, il a aussi une blessure intime, mais il va de l’avant, pense aux autres avant de penser à lui-même. Si nous avons rencontré ce personnage, c’est par le biais de Jenna qui n’est pas le personnage qui met le plus mal à l’aise dans ce roman (je ne suis pas très originale en disant qu’il s’agit de Ian), mais celui qui est le plus oppressé, le plus souffrant, celui dont on a envie de panser les blessures – y compris, pour ma part, jusqu’au coup de théâtre, qui fait de ce roman quasiment deux romans en un.
Il y aurait encore tant de choses à dire. Sur les médias, par exemple, qui font des papiers-événements, jugent, au lieu de livrer un vrai travail journalistique. Sur ceux, aussi, qui considèrent l’être qu’ils disent aimer comme un objet dont ils peuvent disposer. Sur la capacité qu’ils peuvent avoir à isoler cette personne, et les conséquences pour celle-ci.
Te laisser partir est un roman fort et réussi, à recommander à tous les amateurs de romans policiers qui ne se contentent pas d’être des romans policiers.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 7213
Age : 39
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Cassiopée le Mer 4 Mai 2016 - 0:49

Vous seriez partants pour un chat avec l'auteur?
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8802
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Moulin-à-Vent le Mer 4 Mai 2016 - 1:15

Pas pour moi. Merci Cassiopée! bisou
avatar
Moulin-à-Vent
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 1924
Age : 65
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Retraité
Genre littéraire préféré : Roman historique
Date d'inscription : 07/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par bella333 le Mer 4 Mai 2016 - 7:10

Cassiopée a écrit:Vous seriez partants pour un chat avec l'auteur?

Elle parle Français? si oui j'aimerais bien ^^

_________________
"Verba volant, scripta manent.   "Les paroles s'envolent, les écrits restent
Ma Pàl .
avatar
bella333
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 4422
Age : 33
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Social/ la lecture, la généalogie, les randonnées, les musées...
Genre littéraire préféré : Tout
Date d'inscription : 09/06/2012

http://memelessorciereslisent.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Nala le Mer 4 Mai 2016 - 9:24

Cassiopée a écrit:Vous seriez partants pour un chat avec l'auteur?

oh oui  cheers
avatar
Nala
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2253
Age : 45
Localisation : Somme
Emploi/loisirs : Travail / ma famille, Mon chien, randonnée, Lecture, Jeux
Genre littéraire préféré : Un peu tous les genres
Date d'inscription : 30/12/2014

http://lecoinlectureisa.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Cassiopée le Mer 4 Mai 2016 - 13:23

Elle parle français, je la contacte mais son éditrice pense qu'elle sera d'accord.
avatar
Cassiopée
Admin

Féminin
Nombre de messages : 8802
Localisation : Saint Etienne
Emploi/loisirs : enseignante
Genre littéraire préféré : un peu tout
Date d'inscription : 17/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mackintosh, Clare] Te laisser partir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum