Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Désérable, François-Henri] Un certain M. Piekielny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Désérable, François-Henri] Un certain M. Piekielny

100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Désérable, François-Henri] Un certain M. Piekielny

Message par lalyre le Dim 20 Aoû 2017 - 19:21

[Désérable, François-Henri]
Un certain M. Piekielny
Gallimard 18 août 2017
ISBN 978 2 0727 4141 8
259 pages
Présentation de l'éditeur
"Quand tu rencontreras de grands personnages, des hommes importants, promets-moi de leur dire : au n°16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny". Quand il fit la promesse à ce M. Piekielny, son voisin, qui ressemblait à "une souris triste", Roman Kacew était enfant. Devenu adulte, résistant, diplomate, écrivain sous le nom de Romain Gary, il s'en est toujours acquitté : "Des estrades de l'ONU à l'Ambassade de Londres, du Palais Fédéral de Berne à l'Elysée, devant Charles de Gaulle et Vichinsky, devant les hauts dignitaires et les bâtisseurs pour mille ans, je n'ai jamais manqué de mentionner l'existence du petit homme", raconte-t-il dans La promesse de l'aube, son autobiographie romancée. Un jour de mai, des hasards m'ont jeté devant le n° 16 de la rue Grande-Pohulanka. J'ai décidé, ce jour-là, de partir à la recherche d'un certain M. Piekielny".

Mon avis
C’est ce que fit François-Henri Désérable après avoir lu La promesse de l’aube et s’être trouvé par hasard devant le n° 16 de la rue Grande-Pohulanka à Wilno(Lituanie) ou habita M. Piekielny,(je me demande si ce personnage a existé, peut-être l’auteur s’est inspiré d’un personne réel )ce qui lui donne l’envie de remonter l’histoire de cet homme. Donc on sait qu’après cette requête Romain Gary respecta cette promesse faite à ce voisin ayant l’aspect d’une petite souris triste qui lui avait prédit un avenir brillant. Parlons un peu de la mère de Romain Gary qui avait beaucoup d’ambition pour son fils, qui clamait que son fils serait ambassadeur de France, en effet Romain Gary devint aviateur, diplomate et un grand écrivain et fut le seul écrivain à avoir reçu deux fois le prix Goncourt, pour Les racines du ciel et La vie devant soi. Revenons à l’écrivain Désérable qui fasciné par le personnage de M. Piekielny lui rend hommage et tente de remonter dans le passé de cet homme qui semblerait avoir terminé sa vie dans un camp de concentration. En hommage également à Romain Gary bien sûr, qui eut plusieurs noms dont Gary/Ajar, mais Il reste cependant du mystère dans la vie de celui-ci. Que dire d’autre ? Que cette belle littérature qui n’est ni historique, ni biographique incite le lecteur à poursuivre sa lecture, sert à quelque chose, car l’écrivain fait-il naître ? Renaître ? Ce M. Piekielny, peu importe après tout de savoir s’il avait réellement vécu, s’il n’était que d’encre ou de papier, c’est cela qui souligne le triomphe éclatant de la littérature via la fiction et qui mérite un gros coup de cœur…5/5
avatar
lalyre
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 5785
Age : 85
Localisation : Liège (Belgique )
Emploi/loisirs : jardinage,lecture
Genre littéraire préféré : un peu de tout,sauf fantasy et fantastique
Date d'inscription : 07/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum