Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bisbau, Florian] Dãozi, chroniques tranchantes de couteau (1354 – 2015)

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Bisbau, Florian] Dãozi, chroniques tranchantes de couteau (1354 – 2015)

Message par Eiger le Ven 9 Fév 2018 - 21:41


En quête de voyage et de savoir… de faste et de luxueux…
 
Année de parution : 2017
ISBN : 978-2-95458994-2-8
Nombre de pages : 282
Editions : Autoédition
 
Résumé (quatrième de couverture) :
 
Dãozi tel est mon nom, je suis né des mains de Ràng et de Maitre Xï en 1365, dans le sud-est de la Chine. Je suis, sans trop me tromper il me semble, le plus beau couteau du monde, le seul doué de pensées et de réflexions.
 
Je vais te conter mon histoire, elle traverse les siècles et les continents, elle traverse aussi ton humanité et ton inhumanité.
 
Merci lecteur bipède du temps que tu prendras à voyager à mes côtés.
 
Quelques citations… en amuse-bouche !
 
« On peut vraiment juger la valeur des hommes à leur capacité à s’occuper des leurs qui sont plus faibles. »
 
« Au-dessus de tes deux jambes, bipède, il y a de la grandeur ! Tu es aussi doué pour la beauté que pour l’horreur et l’atroce, c’est ta malédiction. »
« Quoi que tu dises, quoi que tu puisses penser, ta pauvreté d’esprit ne te permet pas de vivre seul ; très vite, tu deviens fou. Quand tu t’échappes des autres, c’est ton reflet dans les pupilles de tes congénères que tu fuis, pas les autres. »
 
Quelques mots sur l’auteur : par Florian Bisbau J
 
« Que dire, je suis consultant formateur indépendant, je fais des manuels et des serious game. Je suis un « touche à tout ». J’adore voyager en sac à dos. Et l’endroit où je suis le mieux c’est sur mon voilier que j’ai nommé Dãozi !!!! Ce que j’aime c’est le chemin pas le but. Je lis beaucoup de choses diverses. Des revues scientifiques « la recherche » de la littérature. J’adore beaucoup d’auteurs diverse De Kessel à Murakami en passant par la science-fiction et le théâtre. J’ai aussi un petit atelier de céramique à la maison pour le plaisir, et j’ai retapé deux maisons. J’adore manger et cuisiner, toujours dans l’inventivité. »
 
Maintenant, place au livre !
 
Dãozi est un couteau, vous l’aurez compris ! Il est doué d’une pensée bien tranchée (sans mauvais jeu de mots :p) et a la langue plus que pendue sur la condition de nous autre, pauvre bipède, finalement pas très évolué !!!!
 
L’auteur a fait un travail de recherche extraordinaire ! Ce qui nous permet de voyager à travers le temps et les époques ! On plonge directement dans les mœurs de chaque peuple rencontré et dans les us et coutumes de chaque période !
 
Dãozi a été créé par un petit bonhomme et un maître coutelier. Il était destiné à enrichir les rends d’un grand seigneur en Chine. Mais le jeune Ràng et son maitre se font attaquer et seul Ràng survit … Dãozi va passer de mains en mains, de générations en générations, volé ou transmis, il va vivre tout de l’intérieur et de manière peu commune !
 
Il est doté de cette capacité peu commune d’assimiler la vie de chaque personne rencontrée grâce au sang qu’il peut chiper sur un doigt trop curieux…
 
Florian Bisbau a une belle plume, légère et fluide. Cependant, (du fait je pense de la vie de notre héros) j'ai rencontré quelques longueurs dues surement au fait que Dãozi ne souhaitent pas épiloguer sur les sentiments humains ou les racontars...
J'ai traversé le livre sans vraiment m'attacher sentimentalement sur un des personnages. Pour moi, il m'a manqué un point d'ancrage! Mais l'idée est chouette, ce couteau qui raconte tous ses siècles vécus, parfois auprès d’une pierre, parfois dans la poche d’un voleur, ou entre les seins d’une jeune femme… et Dãozi a une bonne perception de l'être humain. Une analyse parfois tranchante et ça, j'ai apprécié! J'ai beaucoup aimé aussi l'identité de chaque période...
 
Enfin bref, j'ai bien aimé ce livre mais il m'a manqué des petites choses pour que ça fasse WOUAH.
Je me suis quand même attaché à Dãozi, j’aurai aimé, moi-même le posséder et pouvoir partager avec lui ! Quoique… avec son caractère, nous aurions eu quelques déconvenues ! J
 
Je vous conseille ce livre assez particulier de par son sujet et de par son style !
 

Je vous en souhaite une bonne et belle découverte… Bon voyage J

_________________
Fini : "Jules" - Didier VAN CAUWELAERT
En cours  study : "Un air de Violon" - Yvonne ROBERT

Challenge PàL 2018 : à venir ...
avatar
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 1619
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum