Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière

Aller en bas

le dieu lumière

[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Vote_lcap0%[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Vote_lcap0%[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Vote_lcap100%[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Vote_lcap0%[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Vote_lcap0%[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Vote_lcap0%[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Empty [Brutsche, Alphonse] le dieu lumière

Message par Pinky le Lun 26 Fév 2018 - 16:56

LE DIEU LUMIÈRE

[Brutsche, Alphonse] le dieu lumière  Fna05410

SF édité au fleuve noir en 1973

233 pages

Résumé

« A terre, le combat était terminé. Les nouveaux venus avaient immobilisé le dernier rapace et le maintenaient solidement.
Gio, encore étourdi, put contempler ceux qui l'avaient délivré de l'étreinte des volatiles. II ne pouvait discerner leurs traits ni la couleur de leur peau, mais les chasseurs étaient indiscutablement humanoïdes. Bouleversé par la présence d'êtres si proches de lui sur une planète inconnue, le jeune écologiste n'avait pas pris garde au verbiage qui se déversait de plusieurs bouches à la fois.
Et soudain, il sentit que sa raison s'effritait. Les humanoïdes avaient un accent déroutant et employaient des mots inconnus, mais il n'y avait aucun doute possible : ils parlaient anglais !
— Qui es-tu, et d'où viens-tu, Homme Vert ? lui disait celui qui paraissait être le chef ».
Mais lorsque Gio et ses compagnons découvrirent à leur tour d'où venaient les humanoïdes et pourquoi ils parlaient leur langue, il était trop tard... bien trop tard.

Mon ressenti


Une histoire qui n’est pas nouvelle et qui rappelle le thème de la planète des singes : jusqu’où l’homme peut-il aller en se niant, en écrasant et détruisant tout à sa convenance sur son passage ? Un équipage de 4 personnes, deux couples va le découvrir à ses dépens. Tous les 4 pris dans une boucle infernale du temps, vont comprendre mais trop tard ce qu’ils ont déclenché des siècles avant leur arrivée. Il leur faudra hélas, s’adapter ou mourir.

L’auteur aborde un sujet qui lui tient à cœur (tout comme moi) celui de la connaissance et de sa transmission : enrichissement ou appauvrissement ainsi que le pouvoir qui en découle, le débat est lancé…

Un bon moment de lecture

Pinky
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6496
Age : 56
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum