Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Bartoli, Enzo] Sous les pavés, la mort

Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Bartoli, Enzo] Sous les pavés, la mort

Message par Sharon le Mer 21 Mar 2018 - 22:47


Titre : Sous les pavés, la mort
Auteur : Enzo Bartoli
Edition : Amazon publishing
Nombre de pages : 286 pages.

Présentation de l’éditeur :

Le député Leymarie est retrouvé mort, le crâne fracassé par un pavé. Si le curieux mode opératoire de cet assassinat laisse perplexes le commandant Pascal Guilbert et le capitaine Guilhem Lanternier, le médecin légiste est, quant à lui, beaucoup moins surpris. C’est le deuxième homme tué dans des circonstances similaires qu’il examine ce jour-là.

Alors que « Tonton » et le « Beau Gosse » se lancent sur la piste du meurtrier, ils ne se doutent pas encore que cette enquête va les replonger dans les événements de mai 1968, au cœur de cette période trouble qui faillit faire basculer le pays. Les esprits bouillonnants de l’époque se sont assagis et ont, pour la plupart, depuis longtemps retourné leur veste, mais les deux hommes de la Crim’ ne vont pas tarder à se rendre compte que sous les pavés, il y avait peut-être la plage – mais aussi des secrets bien enfouis.

Mon avis :


Ce fut un plaisir pour moi de retrouver les héros d’Enzo Bartoli. L’enquête nous entraîne en arrière, sur une période – mai 68 – que l’on s’apprête à célébrer ou pas. Une période dont les archives sont encore celées pour dix ans et qui véhicule beaucoup de clichés.
Les policiers sont face à une arme du crime originale, tout droit sortie du passé elle aussi. J’en ai au passage appris un peu plus sur la place des pavés dans la ville de Paris avant 1968. Ils font face non seulement à des hommes politiques, mais aussi à une journaliste d’investigation, qui enquête elle aussi, avec ses propres méthodes, qui interfèrent un peu avec celles des policiers. Disons qu’ils n’ont pas les mêmes objectifs.
Bien qu’il nous ramène cinquante ans en arrière, ce polar est très contemporain. Il intègre les changements survenus, à cause des élections, dans la vie quotidienne des hommes politiques. Ceux qui nous sont présentés ont un but : être élus, peu importe sous quelle étiquette.
Passé et présent se côtoient dans les tous nouveaux locaux de la police qu’il est nécessaire de s’approprier, après le départ du mythique Quai des orfèvres. Reste la complicité entre les policiers, qui jamais dans la construction de l’intrigue ne déborde ou n’entrave l’enquête.Mais les policiers aussi ont une vie en dehors de leur métier.
Un roman policier qui montre aussi les conséquences des secrets de famille, et plus encore de la justice qui n’a pas été rendue.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8406
Age : 40
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum