Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Hooper, Emma] Les chants du large

Aller en bas

Votre avis

0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Hooper, Emma] Les chants du large

Message par Sharon le Dim 21 Oct 2018 - 19:34



Titre : Les chants du large
Auteur : Emma Hooper.
Edition : Les Escales
Nombre de pages : 364 pages.

Présentation de l’éditeur :
Du haut de ses onze ans, à travers le brouillard, le vent et la pluie, Finn compte les bateaux de pêche, de moins en moins nombreux à Big Running, son village natal situé sur une île isolée du Canada. Il n’y a plus de poissons à pêcher, donc plus de travail.
Peu à peu, les maisons se vident et les habitants quittent l’île.
Tandis que sa sœur, Cora, occupe ses journées à décorer les maisons abandonnées aux couleurs de différents pays – la maison du boulanger devient l’Italie, celle du facteur, l’Angleterre –, Finn, lui, n’a qu’une envie : résoudre le mystère de la disparition des poissons. Entre ses leçons d’accordéon et l’exploration de la faune et de la flore locales, il espère bien trouver un moyen de les faire revenir. C’est son professeur de musique, la farfelue Mrs Callaghan, qui va lui souffler la meilleure idée qu’il ait jamais eue. Dès lors, avec les caribous, le lichen et le vent comme seuls compagnons, il échafaude un plan fabuleux pour sauver à la fois sa famille et son île.
Une histoire tendre et fantasque, d’une incroyable beauté, portée par l’écriture poétique d’Emma Hooper.

Mon avis :


Ce roman pourrait être qualifié de contemplatif. Ce n’est pas tant les actions qui sont racontées qui sont importantes que la manière dont elles sont racontées. L’histoire est simple. Nous sommes sur une île isolée, au Canada. Les villageois, dans ces années 90 débutantes vivent de la pêche. Vivaient, plutôt. Du coup, tous partent pour trouver du travail ailleurs puisque la mer ne les fait plus vivre. Parfois même, ils partent définitivement. Ce n’est pas le cas des parents de Finn et Cora, dont nous suivons l’histoire dans deux temporalités différentes, leur jeunesse, leur présent. Eux alternent leur travail sur le continent, l’un reste toujours auprès des enfants, situation qui n’est pas idéale pour mener une vie de couple équilibrée. Finn n’a que onze ans, il est un rêveur, et ne manque pas de ressources pour tenter de faire revivre son île – faire revenir les poissons, pour faire revenir les gens. Cora aussi, à son niveau, agit, de manière très différente.
Ce pourrait être infiniment triste, cela ne l’est pas à cause de l’extrême musicalité du texte, de sa poésie pourrai-je dire. Voir les récits légendaires qui parsèment le texte, comme celui des serpents en Irlande. Finn a rencontré une conteuse hors pair en la personne de Mrs Callaghan, elle qui lui conte également l’histoire de ses propres parents. Il s’agit, déjà, d’une histoire de départ : Aidan est devenu tôt orphelin de père, Martha a perdu ses deux parents, morts en mer, et ses soeurs sont parties successivement pour le continent, pas toujours volontairement. Se soigner sur une île, oser mettre des mots sur ses souffrances physiques est tout sauf facile quand on a deux petites soeurs dont il faut prendre soin.
Les chants du large, c’est la vie de cette communauté de pêcheurs qui s’en vont peu à peu. Finn guettait les lumières des bateaux le soir, ceux qui étaient sortis et pas encore rentrés, de moins en moins nombreux. Isolés, les pêcheurs avaient appris à se débrouiller seuls, chacun, à tour de rôle, était chargé d’organiser les secours, de chercher les débris de bateaux et surtout, les survivants.
Un très beau roman à recommander à tous ceux qui aiment la musicalité et la poésie.
avatar
Sharon
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 8461
Age : 40
Localisation : Normandie
Emploi/loisirs : professeur de français/ mes animaux de compagnie, cinéma, musique classique, généalogie.
Genre littéraire préféré : romans policiers, romans classiques, théâtre, littérature de jeunesse.
Date d'inscription : 01/11/2008

https://deslivresetsharon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum