Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice
-31%
Le deal à ne pas rater :
Ordinateur portable Gamer – LENOVO Legion – 15 »
899 € 1299 €
Voir le deal

[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo

Aller en bas

votre avis

[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Vote_lcap0%[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Vote_lcap100%[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Vote_rcap 100% 
[ 2 ]
[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Vote_lcap0%[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Vote_lcap0%[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Vote_lcap0%[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Vote_lcap0%[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 

[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Empty [Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo

Message par lili78 le Ven 28 Déc 2018 - 13:11

[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Aa18

Thobois Ingrid - Miss Sarajevo
Buchet Chastel (2018) – 224 pages


Quatrième de couverture : Printemps 1993. Joaquim, vingt ans, débarque au milieu de Sarajevo assiégée. Armé de son seul appareil photo, il cherche à échapper à son enfance et à se confronter à la mort. Cette mort que vient de choisir sa jeune sœur Viviane, fatiguée d’expier dans l anorexie un tabou familial jamais levé. Été 2017. Joaquim apprend le décès de son père. Le temps d’un Paris-Rouen, lui reviennent en rafales les souvenirs de sa famille bourgeoise, apparemment sans défaut, verrouillée autour de son secret. En contrepoint, il revit les mois passés à Sarajevo, qui lui ont permis de se soustraire à l’emprise du passé et d’inventer sa vie. Mais peut-on réellement se libérer du fardeau familial ? Quel est, au bout du compte, le prix du non-dit ? Un roman qui mêle la grande et la petite histoire, et interroge la façon dont l’individu peut construire, en dépit des secrets de famille, son propre rapport à la vie.

Mon avis : A la mort de son père, Joaquim est contraint de retourner sur les lieux de son enfance, dans cet appartement à Rouen, qui est le lieu du drame qui a brisé sa vie. Lors de ce trajet en train, Joaquim explore ses souvenirs et nous balade entre aujourd’hui, et plus de deux décennies plus tôt…

Miss Sarajevo est un roman très fort. Le sujet principal n’est pas tant la guerre en Bosnie, (même si ces passages sont pétrifiants), mais plus les secrets de famille, les non-dits qui polluent une existence, et la vie surtout et malgré tout.

C’est le premier roman que je lis de cette auteure ; j’ai trouvé son écriture très belle, très poétique. Je me suis laissée porter par ses mots à travers plusieurs époques, pour suivre Joaquim, qui partout cherche la mort mais qui ne trouve que la vie.
Évidemment, résonne partout dans ce roman l’élection de Miss Sarajevo en mai 1993, et la vie qui prend le dessus sur toutes les horreurs de cette guerre.
Magnifique !


Extraits : « On n’oublie jamais rien ; on escamote ou on enfouit. »
« Tout le monde parle de « travail de deuil ». Il n’y a pas de « travail de deuil ». Il y a une infinité de portes ouvrant sur une infinité d’autres portes. Il y a le franchissement d’une succession de sas qui n’isolent de rien et ne favorise aucun passage. Il y a les jours qui se ressemblent tous dans la stupeur des faits devenus irréversibles… »
« Certaines journées se déroulent sans nous. On se tient sur leurs bords comme en spectateurs…On peine à trouver des raisons d’avancer. On s’allongerait bien là, sans tristesse, arrivé simplement au bout de quelque chose. On fermerait les yeux. On se laisserait emporter. »

lili78
lili78
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2674
Age : 48
Localisation : chez moi
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / lecture, cuisine, jardinage, balades
Genre littéraire préféré : un peu de tout suivant mes humeurs
Date d'inscription : 14/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

[Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo Empty Re: [Thobois, Ingrid] Miss Sarajevo

Message par LOUBHI 49 le Jeu 21 Mai 2020 - 12:35

Un livre bien à part, qui pour moi, commence mal durant les 12 premières pages sur un historique de la "camera obscura" inventé par Niepce...  Puis c'est la découverte d'un vrai talent de conteuse, Ingrid Thobois, qui à travers des chapîtres fort courts et un mouvement de flash back entre passé et le présent avec le retour du narrateur sur ses terres d'enfance et la ville de Rouen, nous fait découvrir par petites touches le parcours et les fractures de Joaquim.

Un parcours bien identifié entre des parents semblant s'être perdu dans leur vie de couple à partir du jour où à la naissance de leur troisième enfant, ils reviennent sans lui à la maison sans vraiment l'expliquer à Joaquim et à sa soeur Viviane. Une vie partagée par de nombreuses fractures et blessures ; bien sûr le suicide de Viviane, la maladie de la mère .... la rencontre des  passions de Joaquim ; la photographie de guerre et de conflits, son histoire d'amour avec Ludmilla, native de Sarajevo et son départ de France pour vivre de l'intérieur le siège et les massacres de Sarajevo auprès de la famille Nogic et plus particulièrement le quotidien de celle qui fit l'actualité, Inela, de son frère tué par les snipers,  au milieu d'autres filles de cette ville martyr dans la préparation au concours de Miss Sarajevo en 1993 adressée au monde entier pour qu'enfin on mette un terme à cette boucherie.

Patchwork crée avec talent où les fils et les destins de Joaquim, Ludmilla, Viviane, Inala et Vesna s'entremêlent avec brio sous la plume d'Ingrid Thobois

_________________
Lectures en cours :

" Le Portrait de Dorian Gray " Oscar Wilde.
" Les larmes d'Icare " John C. Patrick.
" Ce qui nous revient " Corinne Royer.
" Le Roman de Ferrare " Giorgio Bassani.
" L'Enfer du Comissaire Ricciardi " Maurizio De Giovanni.

La pensée du moment :

"Les Hommes sont malheureux parce qu'ils ne réalisent pas les rêves qu'ils ont" Jacques Brel.
LOUBHI 49
LOUBHI 49
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Masculin
Nombre de messages : 2425
Age : 54
Localisation : Angers
Emploi/loisirs : Commercial Régional
Genre littéraire préféré : Historique / Roman Français/Littérature Classique
Date d'inscription : 09/01/2010

http://www.passiondelecteur.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum