Partage lecture
Pour rejoindre notre grande communauté, il suffit de cliquer sur "S'enregistrer" (en bas de cette fenêtre)!
Après votre inscription, vous recevrez dans la boîte e-mail dont vous avez indiqué l'adresse un lien sur lequel il va falloir cliquer pour activer votre compte avant de pouvoir vous connecter et participer avec nous.

Afin d'aider les nouveaux à se familiariser avec le forum, nous avons mis au point un système de parrainage.
Vous recevrez un message privé sur le forum de la part de votre parrain.

Au plaisir de vous compter parmi nos membres.

L'administratrice

[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère

Aller en bas

Qu'avez-vous pensé de ce livre ?

[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Vote_lcap0%[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Vote_lcap100%[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Vote_rcap 100% 
[ 1 ]
[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Vote_lcap0%[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Vote_lcap0%[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Vote_lcap0%[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Vote_lcap0%[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Empty [Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère

Message par Eiger le Mer 27 Fév 2019 - 20:22

[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère 20190210
 
« Agrémenter la poursuite du bonheur, c’est parfois se détourner de notre avenir pour se retourner vers notre passer et lier les deux temps… » Valérie TIMSIT
 
Année de parution : 2017
Nombre de pages : 243
ISBN : 978-2-35897-584-1
Editions : autoédition
 
Résumé (quatrième de couverture) :
 
« Et si la vie filait comme une étoile pour ne laisser derrière elle que de la poussière ? Et si la mort remplissait votre âme d’un malaise si intense que vous avez du mal à vivre ? Et si… Votre mère mourrait… Que diriez-vous ? Qui seriez-vous ? Cet homme qui se tient debout, regardez-le ! Il était cet enfant lumineux et rayonnant, bercé par l’incommensurable amour d’une mère qui s’éteindra. La lumière deviendra alors ombre et l’ombre deviendra lueur. Il se souviendra de toute cette magie, cette fusion. Il se souviendra de toute sa vie à elle. « Elle était belle ma mère… Belle comme le printemps… »
 
Quelques mots sur l’auteure :
 
L’influence de la lecture du Livre de ma mère d’Albert Cohen est une évidence pour Valérie Timsit. Ce roman se révèle aujourd’hui comme une résonnance à sa propre existence : son auto-fiction. Après de longues années à l’abri des regards, ce livre voit enfin le jour. [Source_Auteure]
 
Maintenant, place au livre !
 
« Agrémenter la poursuite du bonheur, c’est parfois se détourner de notre avenir pour se retourner vers notre passer et lier les deux temps… » Valérie TIMSIT
 
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, nous ouvrons les pages sur un abîme de sentiments. Humains, humanistes, vraies, véritables et portant le verbe haut. C’est charmant, charmeur, beau et séduisant. Qui ne s’est jamais posé un jour à un endroit et sans demander quoi que ce soit et pourtant, assaillie par les souvenirs ? Nos moments passés que l’on aime ou pas et qui font de nous ce que nous sommes ?
 
Notre passé est notre présent et futur. Il fait de nous les êtres que nous sommes aujourd’hui. Comme une madeleine de Proust, dans le rappel et le prolongement du Livre de ma mère, d'Albert Cohen, Valérie nous offre un livre d’une douceur exquise !
 
Le vague à l’âme nous transporte, les mots virevoltent au rythme des souvenirs. Au rythme de notre subconscient et de notre inconscient qui frappe à la porte et qui nous renvoi à nos souvenirs. A nos temps passés que nous idéalisons, que nous transformons et que nous imaginons et magnifions.
 
Une belle ode à la vie et à l’amour que l’on peut porter à une mère ou à un être proche. Un petit rappel sur ce que nous étions et ce que nous avons vécu. Un être qui se livre et qui nous incite à revivre notre vie. A chercher et à imaginer.
 
Une écriture d’une beauté, toute manifeste. J’ai découvert Valérie à travers ses citations sur Facebook et sur Instagram. Elle a cet art de porter le verbe, de l’habiller et de lui donner des ailes. Avec la puissance des mots qu’elle adjoint, comme un collier de perles et en fait un nuage de bonheur qui nous transporte. Et bien avec son livre, c’est un peu comme un doudou, une couverture de laine douce et moelleuse dans laquelle elle nous enveloppe. On se plonge pourtant dans un moment difficile pour ce jeune homme qui vient de perdre sa mère et qui pourtant se replonge dans ses souvenirs. Il nous transporte avec lui dans son passé, qu’il a vécu aux côtés de sa mère, de cette femme qui a tout donné pour lui, qui l’a couvert de cet amour pur et audacieux. Il nous enivre de ses fabuleux moments partagés. Pas toujours simple, pas toujours beau, mais ce sont les souvenirs qui les magnifient…
 
L’écriture de Valérie est fine et puissante. Elle nous transmet son amour pour notre si belle langue. Elle nous la fait redécouvrir et c’est beau, fascinant et bouleversant. Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je ne saurais vous dire à quel point je me suis laissé enivrer de cette douce mélodie qui chantait dans ma tête avec cette plume poétique.
 
A chaque chapitre, je posais mon livre pour essayer de me rappeler si moi aussi j’avais vécu des moments similaires ou ressenti de telles choses, à quelle occasion, où, quand, comment, avec qui, etc.
 
Elle a raison notre auteure ! La vie c’est toutes ses montagnes Russes qui nous fait passer de la vie à la mort et inversement. De l’amour à la tendresse et de la peine à la joie. De la jeunesse à la vieillesse et des moments présents aux moments passés.
 
Valérie au beau style littéraire a réussi le coup de maître en tant que femme de faire faire la narration par un homme. Pas simple n’est-ce pas ?! Et pourtant ! Cet homme a une tendresse immense pour cette femme qui l’a porté depuis sa création, qui l’a bercé, qui a pansée ses blessures et essuyé ses colères. Un magnifique témoignage de tendresse…
 
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je ne peux que vous recommander cette plume fine, belle et envoûtante. Dans l’évolution d’un être, dans le bouleversement de ses sentiments, je vous invite à vous poser et à rêver…

_________________
On veut ? On peut ? Alors on fait ! Et si on ne peut pas, on trouve des solutions !
Eiger
Eiger
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 2064
Localisation : 47
Date d'inscription : 17/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

[Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère Empty Re: [Timsit, Valérie] Elle était belle ma mère

Message par Pinky le Jeu 28 Fév 2019 - 20:00

merci Eiger pour cette très belle et intéressante présentation
Pinky
Pinky
Grand sage du forum
Grand sage du forum

Féminin
Nombre de messages : 6412
Age : 56
Localisation : Les Sables d'Olonne (85)
Emploi/loisirs : Educatrice spécialisée, peinture, dessin, bricolage, ballade, baignade, tricot, couture
Genre littéraire préféré : Je lis de tout en littérature mais j'ai beaucoup de mal avec les policiers... j'en lis 1 ou 2 dans l
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum